La Magie de Noël

4 minutes de lecture

Noël ! La période de l’année préféré des grands comme des petits, une période de partage, de retrouvailles et de bonheur ! La famille Lajoie, comme chaques années, était réuni le soir du 24 décembre pour le réveillon. Tandis que les enfants attendaient impatiemment la visite du grand monsieur barbu pour recevoir leurs cadeaux, les adultes discutaient de tout et de rien, et on pouvait entendre en fond un vieux tourne-disque qui jouait des contines de noël... La bonne humeur régnait. Le merveilleux sapin de noël, imposant et lumineux, qui veillait sur toute cette petite famille, avait été décoré dans l’après-midi avec des guirlandes et des boules scintillante par Héloïse et Marc, les deux jeunes enfant du couple qui organisait le réveillon. La petite fille était en CE2, et elle lisait déjà très bien pour son jeune âge. Elle était toujours très gentille et très poli avec tout le monde, un vrai petit ange. Marc, lui en CP, était capable de multiplier la table des deux, et même une partie de celle des trois. Il avait offert un magnifique collier en nouilles pour l’anniversaire des 10 ans de mariage des leurs parents ainsi qu’une feuille de papier avec un énorme coeur dessus, ce qui avait fait fondre le coeur des amoureux.

Une fois 20h, tout le beau monde se mit à table. Une belle nappe avec des motifs de noël se trouvait sous les assiettes si propre que l’on pouvait se voir dedans. L’entrée fût servie par Monsieur LaJoie, dont le prénom était Antoine. Un bel homme de taille moyenne, blond, cadre d’entreprise, toujours bien habillé, sportif et follement amoureux de sa femme. Ce réveillon était aussi une bonne occasion de fêter la promotion qu’il avait obtenu dans l’entreprise de vente de bureaux où il travaillait. Il vivait un véritable conte de fée avec sa grande maison, ses deux gentils enfants et sa merveilleuse femme Elisabeth. Une séduisante banquière brune, gentille et attentionnée, toujours disponible pour aider ses clients où ses supérieurs. Elle était très présente pour ses enfants ainsi que pour son mari, et sa bonne humeur remplissait en permanence le foyer familliale.

Une fois le foie gras englouti, et les conversations battant leurs pleins, c’est la délicieuse dinde aux marrons qui fût servie. Elisabeth coupa la viande en tout petit morceaux pour que les grands-parents de Marc et Héloïse puissent en manger malgré leurs dentiers. Le vieux couple gardait une grande forme et une joie de vivre impressionnante, toujours en train de sourire ou de faire des blagues. Ils adoraient raconter les histoires du siècle dernier à leurs petits enfants au coin du feu, mais aussi jouer au scrabble dont grand-père Lajoie avait été champion régional pendant sa jeunesse.

Les grands-parents d'Elisabeth avaient fait une autre fille, appelé Véronique, qui bien évidemment était aussi présente en ce doux soir de réveillon. Une brune, comme sa soeur, qui avait su réussir à obtenir son attestation de qualification de conseil conjugal et familiale après plusieurs années d’études. De fils en aiguille, elle s’était spécialisé dans les problèmes d’alcool mais aussi d’infidélité. Bien qu’elle n’avait pas encore d’enfants, elle souhaitait fortement en avoir. Cette femme s’était marié à un bel homme délicat et charm-

SALUT BANDE D'ENCULÉS ! dit joyeusement oncle Michel après avoir enfoncé la porte et s’être à moitié effondré contre le tourne-disque qui jouait “Les meilleurs chansons de la magie de Noël”. La musique s’arrêta brusquement et tout le monde tourna sa tête vers le mari de Véronique, déguisé en petit et mignon père-noël, une bouteille de vin à la main.

-Rooooh, essaye de soigner ton language Mi-

Elle fût interrompu délicatement par le père Lajoie : “Bonjour monsieur Père Noël ! Ô, nous n’attendions pas votre visite si tôt !

Le père noël, légèrement éméché, se rapprocha des enfants. Son haleine sentait bon l’alcool bon marché et la cigarette. Il dit avec une voix douce entrecoupé de petits rots : “S’lut les gamins, vous avez été sage c’t’année ?”

Les enfants, heureux comme tout de voir ce qu’ils pensaient être leur incroyable star, hurlèrent en coeur : “Oui, oui !”

Oncle Michel répliqua avec un poli “J’m’en branle” puis mit le gouleau de sa bouteille de vin rouge à la bouche et engloutit quelques gorgées de son délicieux breuvage. Les enfants furent quelque peu choqué par cette déclaration. Il enchaîna avec une petite blague pour faire rire la famille : “Vous connaissez la différence entre un bougnoule et un nègre ?”

Le père de Marc et Heloise haussa légèrement sa douce voix : “Enfin, un peu de tenu Michel, tu es devant les enfants !”

Les enfants, encore plus choqué de savoir que ce n’était pas réellement le père noël, se mirent à pleurer toutes les larmes de leurs corps. Oncle Michel répondu sur un tons des plus doux : “J’t’emmerde, en plus si ça s’trouve c’est l’miens d’gosse vu l’nombre d’fois où j’ai niqué ta pute de femme !”

Toute la famille sembla choqué par la déclaration, sauf Elisabeth qui se mit à rougir et à sourire, probablement à cause du stress et que tous les regards soient tourné vers elle. La femme d’oncle Michel se leva de table et s’approcha doucement de lui et dit avec sa magnifique voix : “C’est finit Michel, t’es encore totalement bourré, t’as tout gâché !”

L’homme bu une gorgée de son nectare puis avec sa main disponible, frappa affectivement sa femme au visage qui tomba et percuta la table dans un bruit métalique, emportant les belles assiettes pleines de marrons au sol avec elle.

Oncle Michel, très heureux, rebus une gorgée à la bouteille puis se mit à vomir délicatement sur les enfants en pleurs avant de s’écrouler sur la table, la tête dans ce qu’il restait de la dinde.

C’est ainsi que la famille Lajoie passa un merveilleux réveillon chaleureux dont ils se rappelèrent toute leur vie.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

PM34
Réponse au défi « Dire Je t'aime » de @unbaltringue sur instagram
13
49
12
1
Défi
MAZARIA
Ecrire une phrase par jour, té, les doigts dans le nez, je te le fais, c'est ce que je croyais, sauf que en fait, c'est pas si facile parce qu'il y a l'inspiration, ou pas, l'envie, le temps, donc finalement je corrige: c'est pas si facile !
846
360
27
33
Défi
no97434

Un lundi arc-en-ciel, écriture/partage, accueillir un sourire et Vous à la nuit.
2022
342
25
11

Vous aimez lire Mael Guinot ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0