Calibre 501

Une minute de lecture

Dédié à Gracchus Tessel


Après pas mal de rails, Bobby était affalé groggy sur le canapé. Le téléphone sonna.

- Ouais…

C’était la Florida Life & Casualty. Qui appelait pour confirmer qu’ils avaient bien reçu son formulaire d’assurance-vie dûment signé pour une couverture de 500.000 $.

- OK, et y raccroche.

Son cerveau tournait lentement. Après 60 secondes : « Merde, j’ai jamais demandé d’assurance-vie ».

Il s’enfonçait de plus en plus dans le canapé. « Putain, chuis vraiment chargé ».

Quelque chose attrapa ses chevilles. Passa du canapé au tapis. Quand Bob baissa les yeux, il vit Sara agrippée à ses jambes.

« Bordel, Sara, qu’est-ce... ». Il était raide stone. Le plafond défilait au-dessus de Bob et il sentait le tissu du tapis frotter contre sa nuque.

Bob zyeutait Sara depuis le sol de la salle de bains. Il avait froid aux fesses. « Où est mon froc ? ». Sara faisait maintenant remonter un jean à elle très moulant sur les jambes de Bob. Puis elle le monta contre la porte et yop dans la baignoire. Celle-ci à moitié pleine, Sara sortit.

Bob resta dans les vapes une heure ou deux. Sara venait de temps en temps vider la baignoire. Bob bredouillait « Merde je sens plus mes jambes ». Le jean rétrécissait un max. Sara savait que comprimer la circulation du sang était aussi efficace que tordre le cou.

Le lendemain, l’équipe médicale trouva Bob raide mort dans la baignoire.

Sur son visage on pouvait lire EH C'EST PÔ VRAI, comme s’il pouvait pas croire que Sara l’avait flingué avec un Levis 501.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Monalisette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0