Le reflet.

3 minutes de lecture

Maurice trainait le pas, le dos vouté sous le regard sombre de la nuit.

Il portait un sac rempli de provisions et de sodas. Les rues étaient calmes et désertes. Arrivant aux abords de la résidence pour étudiants, il accéléra de crainte qu’on l’aperçoive. Il redoutait qu’un des profs ne lui demande ce qu’il faisait ici. Car, cette nuit, c’était la soirée des étudiants, une fête organisée pour la St-Valentin à laquelle il ne voulait pas assister. Il n’avait pas de petite copine et encore moins d’amis. Aux yeux des autres étudiants, il était ce gars obèse qui ne cessait de s’empiffrer de chips, sentant la sueur, passant des heures à réviser ses cours ou bien à jouer sur internet en cliquant sur son ordi avec ses gros doigts graisseux.

Une fois dans sa chambre, il s’enferma et posa le sac sur une petite table près de la porte d’entrée. Mais, même dans cet endroit aussi, il n’était pas serein. Il partageait sa chambre avec Greg, un élève de son âge. Ce colocataire était une véritable ordure avec lui.

Greg était très populaire à l’université, un charisme énorme, un physique attrayant avec son mètre quatre-vingt, élancé et sportif. Il aurait pu le prendre sous son aile, mais au lieu de cela, son sadisme s’était posé sur sa victime comme un baiser acide. Chaque jour qui passait, les sévices montaient en degré et cela ne promettait rien de bon. Mais ce soir, Maurice était assis, au calme, seul, devant son écran d’ordi à suivre une série qu’il appréciait. Il déchira le paquet de chips, but une gorgée de soda et sourit devant ses personnages préférés. Un polar qui se déroulait dans les artères de Paris. L’histoire d’un témoin qui tentait de survivre face à ses bourreaux. L’homme était ligoté à une chaise, deux colosses allaient le faire taire, pour toujours. A chaque coup porté à la victime, Maurice fermait les yeux. A un moment, le témoin tourna sa tête face à l’écran. Maurice crut que le personnage semblait le fixer lorsqu’il pivota lentement le visage vers lui. Le personnage de la série au visage ensanglanté ouvrit la bouche tout en prononçant :

« Alors tu vas faire quoi à part te gaver comme une oie ? »

Maurice cessa de croquer dans ses chips, son cœur s’emballa malgré le surplus de graisse qui se plaquait dessus comme une couche de vernis.

« Tu vas rester assis sans rien faire tandis qu’il te pourrit la vie ! »

Les yeux du témoin devinrent des flammes et son sourire découpa son visage. Pendant que Maurice restait pétrifié, le corps totalement glacé, le témoin arracha ses liens et se leva de sa chaise. Les deux colosses sautèrent sur lui tout le rouant de coups. Le sang giclait sur l’écran. Puis le témoin hurla de rire et frappa à son tour. Déchirant la chair comme des lames de rasoir, le premier eut la gorge tranchée et s’écroula sur le sol. Le deuxième tenta de s’enfuir, effrayé, mais il fut attrapé par les cheveux. Le témoin tira dessus de toutes ses forces et arracha la moitié du cuir chevelu. Le crâne violacé fut filmé en gros plan, puis une main plongea dedans, le cerveau fut enlevé de la boite crânienne et fut dévoré à pleines dents par le témoin. Maurice eut un haut-le-cœur tout en s’agrippant sur son fauteuil, un râle plus qu’un cri sortit de sa gorge. La peur le grignotait à son tour. L’homme aux yeux de feu se planta devant l’écran, sourcils froncés, son sourire avait disparu.

« Tu veux encore être une simple victime ou veux-tu changer ton existence ? »

L’homme aux yeux de feu passa à travers l’écran comme on passe à travers d’une chute d’eau. Puis il se pencha et susurra dans l’oreille de Maurice :

« Je ferai de toi un être extraordinaire… »

Greg tanguait dans le couloir.

Trop d’alcools ce soir… pensa-t-il.

Il alluma une cigarette et entra dans la chambre.

« Coucou gros lard…tu dors pas ? »

Greg claqua la porte, mais Maurice ne sursauta pas comme autrefois. Greg avança tout en soufflant la fumée en l’air.

« Je t’ai déjà dit de ne pas fumer ici. »

Greg s’apprêtait à tirer une nouvelle bouffée, quand Maurice fut à ses côtés comme par enchantement. Greg pivota la tête, il allait hurler d’effroi lorsqu’il vit les flammes dans les yeux de Maurice.

« Je vais te faire comprendre cette première leçon. »

Avant de perdre connaissance, la dernière image qui se tatoua dans la pupille de Greg se fut le bout rouge de sa cigarette qui s’enfonça dans son œil.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

4010
483
8
38
Défi
Marylou

Est un bien précieux
Aussi fragile que les
Ailes d'un papillon
21
4
0
0
Défi
Marylou

Je n'aime pas les
poissons ni dans l'assiette
Ni dans le bocal
3
1
0
0

Vous aimez lire Bill ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0