Langarash

de Image de profil de IlsaIlsa

Apprécié par 4 lecteurs
Image de couverture de Langarash

Au sommet de la Tour, depuis la terrasse battue par les vents, une femme vêtue de rouge observait les allées et venues de la foule qui s’agitait en contrebas. Tels de minuscules insectes, les badauds semblaient plus accaparés par leurs achats et négociations que par l’imminence du conflit. Elle allait pourtant devoir s’adresser à eux, les convaincre de la suivre. La jeune femme serrait la rambarde de toutes ses forces, les mains moites, consciente de l’importance décisive de ce moment.

Le soleil brûlant laissa place au crépuscule. Le ciel commençait à se teinter d’un violet sombre. Le marché aussi se transformait. Partout brûlaient des torches et des lampions suspendus comme par magie entre les tentes. Mais l’obscurité naissante n’entravait en rien l’activité des vaisseaux cargos qui circulaient sans discontinuer au-dessus de leurs têtes. Leur bourdonnement incessant s’ajoutait à celui de son cœur qui battait la chamade.

Kaylee ferma les yeux et inspira profondément pour tenter de se calmer. Ils s’étaient trop attardés sur ce toit. Engloutie par les ténèbres, elle ne serait plus assez visible pour la caméra. Et ils n’auraient pas une seconde fois la chance insolente de réussir à se poser au sommet du plus important édifice gouvernemental de la planète. La jeune femme se tourna vers son mentor, tremblante. Elle n’était qu’une simple rebelle après tout. Trop insignifiante pour oser tenir tête à l’organisation maître de cette galaxie. Pourtant, elle ne pouvait échouer si près du but.

— Ce n’est pas épique. Et ce n’est même pas le plus beau discours que tu aies prononcé.

Jake lui rendit la tablette.

— Tu comptes vraiment aller au bout de ce plan ? Défier les Gardiens ? C’est insensé !

— N’est-ce pas pour en arriver là qu’on a tant lutté ? Ou alors préférez-vous laisser libre cours à Jacob ?

— Mais ouvre les yeux, Kay ! Jacob n’est qu’un pion sans véritable influence.

— Il est fourbe. Et je peux affirmer sans le moindre doute que, bientôt, il sera à la tête d’une véritable armée. Qu’avons-nous pour le contrer ? Une poignée de paysans sur six planètes reculées ! Des pleutres qui ne savent pas par quel bout tenir un fusil ! Et je ne parle même pas de piloter un vaisseau… Nous ne pouvons lui tenir tête en l’état. Il nous faut Langarash.

— Je persiste à croire que c’est une folie, affirma Jake.

— Ce sera la mienne, murmura l’apprentie.

Elle activa son oreillette.

— Artank, combien de temps avons-nous ?

« Très peu. » lui répondit la voix grésillante de son ami, responsable technique du jour. « Dès que j’aurai activé l’émetteur, ils chercheront à me localiser pour l’éteindre. Ethel peut vous faire gagner quelques instants, mais ce n’est pas certain… »

Kaylee soupira.

« Vois le bon côté des choses ! » se réjouit le jeune homme. « Pendant un moment, tu auras tous les terminaux de la colonie à ta disposition ! »

— Je tenterai d’en faire bon usage alors. Vas-y, lance le show !

Tandis que l’ombre avançait vers le sommet de la Tour, le stress de Kaylee était à son comble. Une petite lumière verte se mit à clignoter au niveau de la caméra, signe que celle-ci transmettait les images. La jeune femme souffla et se lança, d’un ton qu’elle espérait assuré.

« Peuples* de Langarash ! Ma voix ne vous est pas étrangère, je le sais. Je laisse maintenant tomber le masque et m’adresse à vous à visage découvert, car la situation est critique. »

Même sans les voir, l’oratrice sentit que les passants s’étaient arrêtés pour fixer les écrans. Le murmure de la ruche diminua d’intensité.

Hors champ, Jake l’encouragea à poursuivre d’un geste.

« Pendant des cycles et des cycles, vous avez gardé le silence. Vous avez permis aux Gardiens de piller, détruire, asservir… L’ensemble de leurs technologies, leur énergie, leur nourriture même, sont le fruit de vos efforts acharnés. Du plus petit agriculteur des Confins au commerçant prospère des bas-fonds de Mira, chacun d’entre vous est soumis à leur bon vouloir ! Même ici, sur cette plaine supposée libre, leur Tour domine vos misérables existences !

À présent, un danger se profile à l’horizon. Une horde de vaisseaux approche, et leur puissance dépasse notre entendement. Mais pendant que les Gardiens recrutent, forts de leur pouvoir, vous hésitez encore sur la voie à suivre.

Suis-je réellement entourée de lâches ? De froussards ?

Oui !

Oui, et je suis fière de l’être !

Quant à ceux qui espèrent briller par leur bravoure au combat, laissez-moi vous dire une chose.

Vous deviendrez des héros, certes. Mais des héros morts !

Nul besoin de chercher l’ennemi à des centaines de sauts de la galaxie ! Il est déjà ici-même, il se pavane parmi vous, dans l’indifférence la plus totale.

Ces nouveaux venus ne sont pas la vraie menace. Croyez-le ou non, mais j’ai pu le voir de mes propres yeux !

Refusez l’enrôlement ! Restez chez vous, bien à l’abri, entourés de vos familles. Dites non à la genèse d’une guerre aussi sanglante qu’inutile !

Notre existence est leur force, alors utilisons-la ! Sans notre engagement, les Gardiens ne sont rien !

Unissons-nous ! Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons recouvrer notre liberté ! »

La jeune femme s’arrêta, haletante. La caméra, désormais éteinte, la fixait de son œil noir.

« Kaylee, c’est trop tard ! » entendit-elle Artank s’écrier. « Dégagez de là ! »

— Regarde…

Loin en bas de la Tour, quelques lueurs éclatantes commencèrent à scintiller dans la foule. Leur nombre ne fit que grandir tandis que d’autres se joignaient au mouvement et dirigeaient leurs lasers vers le ciel.

— Incroyable ! s’étonna Jake. Je ne croyais pas cela possible.

— Peut-être attendaient-ils juste un signe ? lui répondit Kaylee.

* Langarash est un immense marché à ciel ouvert, point de rencontre entre les différentes civilisations de la galaxie.

Science-fiction
Tous droits réservés
1 chapitre de 4 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Discours épique

Lancé par Vhaeraun2016

Dans les histoires, c'est souvent mon moment préféré.

Imaginez: vous êtes un général, un chef, un officier, ou en tout cas un meneur qui dirige une armée. C'est le moment de la bataille finale, et vos ennemis sont largement plus nombreux et plus puissants. Vos hommes ont peur. Ils commencent à perdre foi en leurs idéaux. Alors vous leur faites un discours.

Que dira le général ? Quel discour fera-t-il pour motiver ses hommes à se battre jusqu'au bout ? C'est à vous de m'écrire ce discours. Est ce que vous assayerez de faire rejaillir leur foi en votre idéologie ? Est ce que vous ferez plutôt appel à leur instinct de survie pour les motiver à ne pas abandonner ? Ou encore, est ce que vous jouerez plutôt la carte de la menace ?

Vous êtes libres d'imbriquer ce discour dans n'importe quelle histoire, n'importe quel univers, n'importe quel genre. La seule restriction est qu'il doit avoir lieu avant une bataille (une vraie bataille, pas au sens figuré). C'est mieux bien sûr pour ce discour que vous imaginiez les enjeux de cette bataille, la nature de la foi qui pousse les hommes à se battre, les idéologies qui s'affrontent; d'ailleurs, êtes vous du coté des gentils ? ou des méchants ? ou aucun des deux ?

Bref, j'attends de voir si vous saurez écrire des discours qui me donneront des frissons en les lisant et me donneront envie de charger un tyrannosaure à la baionnette.

Sur ceux, à vos plumes!

Commentaires & Discussions

LangarashChapitre9 messages | 5 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0