L'audience - 3 - भेड़िया

3 minutes de lecture

भेड़िया

Alors que le roi exprime, à la sœur de l’inquisiteur, ses regrets de ne pas avoir prêté suffisamment d’attention à la mise en garde que Chandra formulait en mon nom, je persuade Martô que le bourreau est occupé à l’écorcher, à l’instar de la vieillarde refusant de se convertir qu’il fit peler comme une pomme. Une longue bande de peau lui est arrachée.

Liam s’enquiert de la raison de notre venue en son palais, Chandra me transmet la question.

Je l’informe que cette nuit, le solstice d’été se produira alors que la lune atteindra son plein, ce qui n’arrive qu’environ tous les trente ans. De plus : débutera un alignement de toutes les planètes de notre système avec la terre, cette conjonction, qui durera une lunaison, ne se reproduira pas avant des millénaires. Qu’afin d’observer ce phénomène, but de notre voyage, je souhaite séjourner sous le Dôme-Est et accéder à la salle des “Incantations”.

Sa surprise est telle qu’il me demande confirmation, je lui réitère que je souhaite séjourner sous le Dôme-Est et accéder à la salle des “Incantations”.

Pendant les échanges entre Chandra et Liam, je m’occupe de Martô. Le bourreau lui arrache une deuxième, puis une troisième bande de peau. Je le conditionne afin que sans intervention de ma part, son supplice continue ainsi lanière après lanière, jusqu’à ce que de l’orteil au sommet du crâne sa chair soit à vif.

Impromptu, j’interromps Chandra, qui selon son habitude s’est lancé dans une extrapolation. Laquelle le conduisait à évoquer une hypothèse, exposée dans le livre auquel il se réfère, au sujet de la superposition des dômes.

Simultanément :

o Je demande à Chandra d’informer le roi que je renonce à accéder à la salle des “Incantations”, au prétexte que pour observer le ciel, j’irais à l’extérieur.

o Je révèle à Liam que cette extraordinaire configuration astrale est propice à la conception. J’ajoute que je peux la favoriser en usant de magie dans la salle des “Incantations”. Que j’ai, par la voix de Chandra, abandonné cette requête, car il est préférable que ses hôtes ignorent que j’y ai accès !

o Je souligne à Anthéon que l’enfant qui serait conçu cette nuit unique serait doté des pouvoirs du plus puissant de ses ascendants, donc des siens. Je l’encourage à informer Liam qu’il veillera à ce que je ne fasse rien qui puisse nuire aux lumineux ou à leurs intérêts.

o Je t’explique :

· Pourquoi avoir fait publiquement cette demande d’accès à la salle des “Incantations”, pour la retirer aussitôt, t’interroges-tu ? Hé bien ! ne penserais-tu pas qu’un animal inquiétant – si, si, inquiétant ; « une bête terrifiante » pour certains. Donc ne songerais-tu pas qu’un tel animal, qui renonce si facilement à une autorisation que l’on semble hésiter à lui accorder, est accommodant ? Si. Or, même s’il est jouissif d’effrayer, pour arriver à mes fins mieux vaut être perçu comme une créature conciliante.

· Fine stratégie qui faillit tourner à la catastrophe lorsque Chandra se mit à broder. Il dévoila ma connaissance de l’agencement du palais, ce qui n’était pas souhaitable ; mais surtout, il s’apprêtait à citer Aoife Nic Aonghusa, qui écrit dans le livre « Les 13 Merveilles du Monde » : les dômes superposés forment des lentilles qui font converger les rayons cosmiques dans les salles « de l’Oracle » et « des Incantations ».

· Je te laisse imaginer l’effet dévastateur provoqué par cette déclaration, les interrogations des convives : mais que compte-t-il retirer de ces rayons ? Et les spéculations tendant à répondre à cette question.

Alors que s’éteignent les rires qui suivirent l’assentiment, teinté d’humour, d’Eileen, Liam invite ses hôtes à savourer les gourmandises qui leur ont été servies.

Aussitôt, Niall se lève et s’adresse aux monarques :

« Majestés, convions ce brillant astronome à déguster quelques friandises ! Suis-je bête ? Excusez le mot, suis-je stupide ! Il ne mange que de la viande ! Dommage, le rôt est terminé, mais peut-être peut-on lui rapporter des pièces de viande ? Décidément, je ne profère que des sottises, il se repaît de viande crue ! Une carcasse d’agneau serait plus appropriée ! Que dis-je ? Il préférerait une brebis vivante qu’il pourrait égorger devant nous avant de la dévorer ! »

Annotations

Vous aimez lire scifan ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0