38. La voyageuse

2 minutes de lecture

— Que se passe-t-il ? lance une voix féminine.

Le Franc mauvais suspend son geste.

D'un lourd chariot couvert d'un dais à rideaux, d'un lourd chariot péniblement tiré par des bœufs dans l'affreux chemin, émerge la tête d'une femme.

L'australopithèque au fouet se dirige vers elle pour fournir, dans ce qui lui tient lieu de langage, ce qu'il croit être des explications :

— Des braconniers. Doublés de voleurs de grand chemin. Ils ont lâchement assassiné Wustrow, Hermfurth et Burk, tes bons clébards… Regarde ! Et regarde !… Les braves guerriers de ton escorte… Quelle sauvagerie !

Enjambant les corps affreusement mutilés, la femme ne cherche pas à dissimuler son effroi…

— Vit-on jamais pareil carnage ? Et tu prétends que deux hommes seuls ont pu faire ça !

— Pas des hommes réels ! Monstres ou démons, peut-être… Le mieux est de…

— C'est à moi, coupe froidement la femme, qu'il appartient de rendre la justice.

Elle s'approche des deux blessés, inconscients à demi. Chacun est attaché par un bras et une jambe à la queue de son cheval.

— Je n'aime ni les braconniers, leur dit-elle, ni les voleurs de grand chemin. Encore moins les monstres et les démons. Je suis ici, puissamment éclairée par Dieu, pour faire les lois. Vous êtes ici pour vous y conformer. Wulften, fouette les chevaux !

La créature lève son bras, dégageant des effluves puissantes. La femme, d'un geste, l'arrête.

— Montre-moi celui-ci de plus près, dit-elle en désignant Einion.

L'esclave est délié, soulevé par son collier de fer, redressé tant bien que mal, porté par deux primitifs, son état ne lui permettant pas de tenir sur ses jambes.

— Es-tu chrétien ou païen ? demande la femme d'un ton sévère qui lui va bien ma foi.

Einion, du sang plein les yeux, ne voit pas qui parle. Une voix lui parvient faiblement. Une voix divine. Celle de Pierre ? Sans doute est-il déjà dans l'île d'Éternelle Jeunesse… Où l'on ne connaît pas la souffrance… ni la vieillesse… ni la mort… Il est dans l'île des Pommiers ? L'île bienheureuse régie par les fées ? C'est la voix d'une fée !

Il n'a pas la force de répondre. Il esquisse un signe de croix. Sa tête retombe en avant, inerte. Les deux Francs le lâchent, le laissant s'écrabouiller au sol comme une bouse, flouatch !

— Où sont leurs bagages ? demande la femme.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 7 versions.

Recommandations

Opale Encaust
À force d'entendre que mes épisodes sont trop longs... Voilà. Vous avez gagné !
Voici le micro-découpage de SMOOTHIE, pensé pour ceux qui ne s'accordent que 5min de lecture en prenant leur café !

Œuvre originale : https://www.scribay.com/text/816309372/smoothie--en-cours-
__________________________________________________________________________________________________________

En l'an 2108, dans l'archipel d'Agnakolpa.
À l'aube de la saison des pluies, le quotidien des sœurs Iunger se trouve bouleversé par une succession d'étranges événements. Tandis que les jeunes femmes découvrent leur véritable nature et tentent de réapprivoiser leurs propres corps, un ennemi anonyme menace de profaner les secrets de leur père, Magnus, un scientifique solitaire.
Luna, Emmanuelle, Faustine, Adoria, Cerise, Eugénie, Roxane et Nolwenn devront tracer leur voie et assumer les conséquences de choix irréversibles.

__________________________________________________________________________________________________________
TRAILER : https://www.youtube.com/watch?v=Wx15fBCSInE


ANNEXES / mémo : https://smoothiefiction.tumblr.com/
/!\ Si vous n'êtes pas à jour, le blog ci-dessus risque de sévèrement vous spoiler...
__________________________________________________________________________________________________________
SMOOTHIE relate le parcours d'une poignée d'êtres qui tentent de se réaliser.

Il ne sera pas question d'une histoire linéaire, régie par un fil conducteur ; mais plutôt d'une pelote de fils de vies entremêlés, d'un univers qui se développe à travers le récit que chacun donne de sa propre existence, dans lequel chaque personnage revendique son droit à la parole et dans lequel chacun s'exprime selon ses propres codes.

Avant d'entamer votre voyage, lecteurs, il vous faut renoncer à l'idée d'une vérité unique ou d'une morale universelle. Il vous faut envisager que les personnages puissent êtres ignorants, cachottiers ou menteurs et garder à l'esprit que la réalité n'a pour limites que celles que l'esprit lui fixe.
~ O.E.
__________________________________________________________________________________________________________
CONTENU SENSIBLE (sexe, violence)


[2015 - présent]
88
100
38
524
Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2330
1633
24
12
Didi Drews
Un monde étouffé par son quotidien gris.
Une ville couverte de suie.
Au large des eaux, par-delà les parterres de menthe, la commune de Val-de-Nelhée bourdonne comme à son habitude, entre les tensions latentes et les crimes sanglants. L'équilibre se trouve toujours.
Les eaux sont là pour ça.
Jusqu'à ce qu'une série de meurtres vienne brouiller les cartes.




Image de couverture par Free-Photos de Pixabay
397
757
1407
420

Vous aimez lire Ivi de Lindisfarne ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0