30. Seul, dans le monastère glacé

3 minutes de lecture

Wilfrid est effondré. Cinq années d'efforts… Pulvérisées !

Qui nommer à la place du défunt ? Deusdedit n'a même pas eu la présence d'esprit de concevoir un fils pour lui succéder ! Où dégotter un nouvel évêque ? Un inconscient qui souscrirait à si fumeuse et périlleuse entreprise ? Et qui serait agréé par Earconbert ?

Wilfrid ne croit pas une seule seconde que la mort de Deusdedit soit le fruit du hasard.

— Canailles d'Irlandais ! s'écrie-t-il. Ces misérables l'ont assassiné…

La haine t'aveugle, Wilfrid. Non, Wilfrid, non, les saints irlandais n'y sont pour rien… Songe à quelqu'un, Wilfrid… À quelqu'un dont tu sous-estimes la vigilante opiniâtreté ! Capable de répartir ses efforts sur d'interminables siècles pour parvenir à ses fins !

En attendant de gagner en lucidité, Wilfrid reste seul en Albu. Seul.

Dépité, l'agent secret connaît une terrible phase d'abattement.

Les saints irlandais ont gagné. Nul ne peut rien contre leur puissance. Les saints irlandais et leur satanique Pierre tiennent l'Occident et ses fabuleuses richesses.

Les nuits de Wilfrid sont hantées des fantômes de tous ses pères, chéris ou abhorrés… Saint Aidan, saint Finan, Aunemond, Boniface, Eugène… Genès… L'enfant tend ses maigres petites mains suppliantes vers eux…

Mais ils ne répondent pas. Ils ne disent rien. Wilfrid se retrouve seul. Lui, l'orphelin. Seul. Toujours seul. Maudit, loin des humains. Seul. Sans parents. Seul. Seul avec le vent, avec le froid, la pluie. Seul dans une île… Chétif jouet des pervers saints irlandais qui, secouant son monastère, l'assiégeant la nuit dans ses cauchemars, psalmodient :

— Rends-le-nous ! Rends-le-nous !

Seul, dans le monastère glacé, Wilfrid a tout loisir de revivre l'étrange équipée qui l'a conduit dans une telle impasse… La faute en revient évidemment à ce galapiat de Benoît Biscop ! Plutôt que de faire acte de contrition, il est tellement plus facile d'accuser un être cher…

Entre les murs trop grands du monastère désert, un des meilleurs souvenirs de son expédition continentale reste, pour Wilfrid, sa rencontre de l'évêque de Lyon. Lui reviennent les arômes de la poularde demi-deuil en vessie, le…

Des coups violents frappés au portail tirent Wilfrid de sa rêverie. Il se retrouve en 663, seul dans un monastère désolé. Seul. Le garçon n'a plus vu quiconque depuis si longtemps… Plus un être humain ne se soucie de son existence à lui, pauvre orphelin… Seul… Si seul… Qui peut bien frapper ? Wilfrid est terrorisé. Il s'arme d'un candélabre.

— Qui va là ? demande-t-il tout tremblant tout serrant convulsivement l'objet.

— Wilbrord ! répond une voix à travers le portaiL

— Je ne connais pas de Wilbrord. Passe ton chemin !

— Ouvre, puissant abbé ! Je suis envoyé par Alcfrid, ton ami ! Je viens te prévenir d'un grand danger ! Alcfrid vient seulement d'en être informé… Ouvre !

Le nom d'Alcfrid provoque son effet. Wilfrid ouvre.

— Le prince Coenred est parti en Orient ! s'écrie le messager.

— Le prince Coenred ? Qui diable est le prince Coenred ?

— Le prince Coenred est le fils de Wulfhere, roi des Angles du Milieu. Il est le petit-fils du grand Penda. Il est l'arrière-petit-fils de…

— Et en quoi suis-je concerné ?

— Coenred est otage à la cour d'Oswy.

— Et pourquoi n'y reste-t-il pas ? Que va-t-il faire en Orient ?

— Saint Colman et le roi l'ont chargé d'une mission. Auprès du calife.

Wilfrid part comme une fusée, laissant là son monastère vide.

Dédaignant lui aussi la dangereuse voie maritime du levant, il traverse à cheval des royaumes qu'il a parcourus déjà, dont il connaît les rois. L'East Anglia. L'Essex.

Il rencontre brièvement Earconbert, le roi du Kent, toujours aussi méfiant.

Wilfrid embarque à Douvres.

Il vogue vers la Gaule. Il ne pensait pas revoir le continent de sitôt. L'approche de ces terres connues ravive en lui des souvenirs amers. Voilà dix ans, traversant pour la première fois le fleuve Bretagne, Wilfrid portait encore la magnifique robe blanche et la tonsure élégante des saints gaels. Il était encore un saint gael, même si l'énigme de sa naissance prêtait à murmures…

— Suis-je Gael ? Suis-je Angle ? Suis-je Britton ? Cruithne ? Est-ce que je ne viens pas plutôt d'un peuple inconnu ? Est-ce que je viens d'un lointain passé ? d'un mystérieux futur ? d'une autre planète ?… d'un autre cosmos ?…

Il en est là de ses macérations négatives, quand le bateau touche à la côte gauloise.

— L'émissaire fait le détour par l'océan Occidental, calcule-t-il. J'y serai bien avant lui. J'aurai tout loisir de recruter des guetteurs et des sicaires, dans les ports où le prince Coenred est susceptible d'aborder. Je soignerai particulièrement les points d'atterrissage les plus probables : les estuaires que contrôlent des monastères irlandais. L'itinéraire de ce Coenred est des plus prévisibles… Missionné par des saints gaels, il va dédaigner les villes et la voie romaine. Il voudra suivre la route des monastères. Son corps ne sera pas retrouvé.

Rien de tel qu'un petit plan criminel pour ragaillardir un déprimé. Wilfrid adresse un courrier à l'évêque de Meaux.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2170
1611
24
11
Didi Drews
Un monde étouffé par son quotidien gris.
Une ville couverte de suie.
Au large des eaux, par-delà les parterres de menthe, la commune de Val-de-Nelhée bourdonne comme à son habitude, entre les tensions latentes et les crimes sanglants. L'équilibre se trouve toujours.
Les eaux sont là pour ça.
Jusqu'à ce qu'une série de meurtres vienne brouiller les cartes.




Image de couverture par Free-Photos de Pixabay
394
753
1387
420
Opale Encaust
À force d'entendre que mes épisodes sont trop longs... Voilà. Vous avez gagné !
Voici le micro-découpage de SMOOTHIE, pensé pour ceux qui ne s'accordent que 5min de lecture en prenant leur café !

Œuvre originale : https://www.scribay.com/text/816309372/smoothie--en-cours-
__________________________________________________________________________________________________________

En l'an 2108, dans l'archipel d'Agnakolpa.
À l'aube de la saison des pluies, le quotidien des sœurs Iunger se trouve bouleversé par une succession d'étranges événements. Tandis que les jeunes femmes découvrent leur véritable nature et tentent de réapprivoiser leurs propres corps, un ennemi anonyme menace de profaner les secrets de leur père, Magnus, un scientifique solitaire.
Luna, Emmanuelle, Faustine, Adoria, Cerise, Eugénie, Roxane et Nolwenn devront tracer leur voie et assumer les conséquences de choix irréversibles.

__________________________________________________________________________________________________________
TRAILER : https://www.youtube.com/watch?v=Wx15fBCSInE


ANNEXES / mémo : https://smoothiefiction.tumblr.com/
/!\ Si vous n'êtes pas à jour, le blog ci-dessus risque de sévèrement vous spoiler...
__________________________________________________________________________________________________________
SMOOTHIE relate le parcours d'une poignée d'êtres qui tentent de se réaliser.

Il ne sera pas question d'une histoire linéaire, régie par un fil conducteur ; mais plutôt d'une pelote de fils de vies entremêlés, d'un univers qui se développe à travers le récit que chacun donne de sa propre existence, dans lequel chaque personnage revendique son droit à la parole et dans lequel chacun s'exprime selon ses propres codes.

Avant d'entamer votre voyage, lecteurs, il vous faut renoncer à l'idée d'une vérité unique ou d'une morale universelle. Il vous faut envisager que les personnages puissent êtres ignorants, cachottiers ou menteurs et garder à l'esprit que la réalité n'a pour limites que celles que l'esprit lui fixe.
~ O.E.
__________________________________________________________________________________________________________
CONTENU SENSIBLE (sexe, violence)


[2015 - présent]
81
93
33
439

Vous aimez lire Ivi de Lindisfarne ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0