26. Un élève en situation d'échec

4 minutes de lecture

« Égorger Oswy. » Telle est la disposition d’esprit dans laquelle se trouve Coenred quand on vient le chercher. Mais on lui ordonne de laisser là ses armes.

En route vers le palais, il fulmine contre le roi. Tout de même, il est inquiet. Il va devoir maintenant répondre de l’incident de l’avant-veille.

Pénétrant dans la salle d’audience, il est soulagé d’y voir saint Colman… La reine l’a-t-elle rencontré ? Qu’ont-ils bien pu combiner, tous les deux ?

— Coenred, annonce le roi, saint Colman vient de me communiquer tes deux bulletins scolaires. Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas brillant !

Coenred blêmit. Il n’attendait pas l’attaque par ce biais.

Le souverain apprit à lire, enfant, dans l’île des Druides. Il déchiffre aisément.

— Voyons, marmonne-t-il. J’ai, d’une part… ton bulletin de l’école palatine… d’autre part, celui de Saint-Pierre de Lindisfarne…

— Les notes d’escrime ne sont pas mauvaises, plaide hypocritement saint Colman.

— Disons même qu’il est difficile de faire mieux ! s’enthousiasme le roi. Nous avons affaire, ce me semble, au plus vicieux tireur de l’île d’Albu.

— Bah ! tempère saint Colman… La banale rencontre d’un pédagogue aussi délié que maître Dunum et d’un élève doué, précocement initié de façon intensive chez les sauvages Angles du Milieu. En grammaire grecque, le prince Coenred nous donne toute satisfaction. En cosmographie de même.

— Je ne vois que d’excellentes notes, roucoule Oswy. En javelot, en fronde, en équitation, en tir à l’arc… Grossièreté, dix-sept… Ivrognerie, dix-neuf et demi… Débauche, seize… Et puis, vingt en éventration, en arrachage d’yeux, en viol… Le prof d’incendie de chaumière est dithyrambique ! Et tu ne t’es pas laissé piéger par l’interro-surprise de décapitation…

— Hem ! fait le successeur du grand saint Pierre. Le bilan est également très satisfaisant en Histoire sainte, en intransigeance, en soumission à l’abbé… J’ajouterai que ce brillant élève, outre le grec, parle couramment le gaelique, le brittonique et l’arabe…

— Nom de Dieu ! Que vois-je ?

— Heu… oui… fait Colman d’un ton navré… je… je dois dire que ce résultat me laisse insatisfait…

Oswy regarde Colman bien droit dans les yeux.

— Zéro virgule cinq en voile ! Peux-tu me fournir une explication ?

— Je… heu… le…

— Quant à cette note, en bas, là, souligne Colman, j’aurais préféré qu’elle échappe à ta saine vigilance, puissant roi…

— Deux en histoire-géo ! s’étrangle Oswy.

Le successeur de Pierre se tord les poignets de désespoir.

— Hélas ! gémit-il, ne lis pas, grand roi, l’appréciation du brave saint Rodan…

Oswy lit.

Se fiche bien du vaste monde. Préfère lancer des avions en papier.

— Oui, dit Colman, j’hésitais à t’en parler, grand roi… mais… nous ne pouvons conserver dans notre établissement un élève qui ne fout rien.

Oswy finit par exploser.

— Ça ne va pas, Coenred ! Ça ne va pas du tout ! Que dirait ta pauvre mère, si je te renvoyais à Repton avec un bulletin pareil ? Tu veux la faire mourir de honte et de douleur ?

— Nous ne pouvons, s’apitoie saint Colman, abandonner ce pauvre enfant dans une situation d’échec total… Il lui faut du soutien scolaire…

— Des coups de trique, oui ! voilà ce qu’il lui faut, à ce fainéant !

— Allons ! allons ! s’interpose le bon religieux. Faisons preuve d’un peu de mansuétude…

— De man…

Le bon saint Colman insiste.

— Donnons à cet enfant une seconde chance ! Un soutien scolaire personnalisé…

— Personnalisé ? feint de s’étonner Oswy.

Saint Colman explique au jeune homme :

— Tu vas t’embarquer pour un long voyage. Ce sera ton voyage pour Dieu. Au retour, tu devras connaître l’histoire du vaste monde, et sa géographie…

— Et savoir naviguer correctement ! ajoute le roi. Virer sans faire passer ton professeur par-dessus bord…

— Ta mission, précise l’abbé, consiste à porter au calife, à Damas, le fémur gauche de saint Oswald, qui jouit de propriétés miraculeuses. Et je te demanderai de distribuer du courrier en chemin… Et, puisque tu vas à Damas, fais donc un petit détour par Alexandrie, je crains de manquer bientôt de papyrus… Achètes-en chez le pape… Et…

— Cela suffit, coupe le roi.

— Je ne t’en dirai donc pas plus, soupire saint Colman. Ouvre grand tes yeux et tes oreilles. À ton retour, établis-nous un rapport fidèle de tout ce que tes yeux auront vu, de tout ce que tes oreilles auront entendu…

— Mais… je… la princesse Elfleda…

— Épouser une princesse, s’emporte le roi, ça se mérite ! Quelles armées furent écrasées par toi ? Quels rois furent égorgés par toi ?

— Justement, je…

— Tu n’auras Elfleda, s’interpose hardiment Colman, que si tu reviens, mission accomplie, avant le divin office de la Résurrection du Propriétaire. Que nous célébrerons à Streanaesharch, au terme d’un synode qui doit se dérouler là-bas.

Le souverain est méchamment contrarié de l’intervention.

— Le bateau va quitter le port, brusque-t-il.

L’abbé perçoit la contrariété. L’abbé veut que les choses soient claires.

— Es-tu d’accord, demande-t-il au roi, sur l’enjeu de la mission ? Nous devons promettre une récompense, si nous voulons que ce jeune prince ait à cœur de réussir…

Pour la première fois, il a le sentiment qu’Oswy va l’envoyer paître… Mais celui-ci grogne :

— Il épousera ma fille s’il revient à la date convenue, rapportant la preuve que tu n’es pas hérétique… Il a ma parole. Gardes ! conduisez le prince à Seahouses… Avec interdiction absolue d’adresser la parole à quiconque ! Pas même à saint Colman ! Pas même à moi !

— Que le bateau mette à la voile sitôt le prince à bord ! ordonne saint Colman qui tient à toujours avoir le dernier mot.

Le souverain a disparu.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 7 versions.

Recommandations

Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2170
1611
24
11
Didi Drews
Un monde étouffé par son quotidien gris.
Une ville couverte de suie.
Au large des eaux, par-delà les parterres de menthe, la commune de Val-de-Nelhée bourdonne comme à son habitude, entre les tensions latentes et les crimes sanglants. L'équilibre se trouve toujours.
Les eaux sont là pour ça.
Jusqu'à ce qu'une série de meurtres vienne brouiller les cartes.




Image de couverture par Free-Photos de Pixabay
394
753
1387
420
Opale Encaust
À force d'entendre que mes épisodes sont trop longs... Voilà. Vous avez gagné !
Voici le micro-découpage de SMOOTHIE, pensé pour ceux qui ne s'accordent que 5min de lecture en prenant leur café !

Œuvre originale : https://www.scribay.com/text/816309372/smoothie--en-cours-
__________________________________________________________________________________________________________

En l'an 2108, dans l'archipel d'Agnakolpa.
À l'aube de la saison des pluies, le quotidien des sœurs Iunger se trouve bouleversé par une succession d'étranges événements. Tandis que les jeunes femmes découvrent leur véritable nature et tentent de réapprivoiser leurs propres corps, un ennemi anonyme menace de profaner les secrets de leur père, Magnus, un scientifique solitaire.
Luna, Emmanuelle, Faustine, Adoria, Cerise, Eugénie, Roxane et Nolwenn devront tracer leur voie et assumer les conséquences de choix irréversibles.

__________________________________________________________________________________________________________
TRAILER : https://www.youtube.com/watch?v=Wx15fBCSInE


ANNEXES / mémo : https://smoothiefiction.tumblr.com/
/!\ Si vous n'êtes pas à jour, le blog ci-dessus risque de sévèrement vous spoiler...
__________________________________________________________________________________________________________
SMOOTHIE relate le parcours d'une poignée d'êtres qui tentent de se réaliser.

Il ne sera pas question d'une histoire linéaire, régie par un fil conducteur ; mais plutôt d'une pelote de fils de vies entremêlés, d'un univers qui se développe à travers le récit que chacun donne de sa propre existence, dans lequel chaque personnage revendique son droit à la parole et dans lequel chacun s'exprime selon ses propres codes.

Avant d'entamer votre voyage, lecteurs, il vous faut renoncer à l'idée d'une vérité unique ou d'une morale universelle. Il vous faut envisager que les personnages puissent êtres ignorants, cachottiers ou menteurs et garder à l'esprit que la réalité n'a pour limites que celles que l'esprit lui fixe.
~ O.E.
__________________________________________________________________________________________________________
CONTENU SENSIBLE (sexe, violence)


[2015 - présent]
81
93
33
439

Vous aimez lire Ivi de Lindisfarne ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0