10. Eugène, nouvel évêque de Rome

4 minutes de lecture

L'archidiacre Boniface, encombré d'une barbe blanche façon édredon, que soulève un ventre aux dimensions de zeppelin, le confortable archidiacre Boniface réfléchit à la situation, puisque Eugène, son nouvel évêque, ne se donnera jamais la peine de le faire…

La situation ? Elle n'est pas brillante… Elle est même à l'exact opposé du résultat escompté. Le patriarche de Constantinople ressort affermi de l'épreuve. Le divin empereur est définitivement braqué contre le foyer d'hérésie que constitue le palais du Latran.

L'exarque et l'évêque de Ravenne ont donc pour consigne de tenir à l'œil, plus que jamais, l'occupant de ce palais.

L'archidiacre Boniface essaie de prendre les choses dans l'ordre.

— L'évêque de Constantinople est, qu'on le veuille ou non, patriarche de toute la Terre. Avant de prétendre avoir la peau de ce lèche-bottes, il faut exister au plan occidental. Il faut se donner une stature.

S'il veut placer sa maigre voix dans le concert fulminant des évêques orientaux, l'évêque de Rome doit commencer par étendre son autorité plus loin que la grande banlieue.

Oui, mais dès qu'on sort de la grande banlieue, l'on tombe nez à nez avec les saints irlandais.

Il soupire, l'archidiacre Boniface.

— Les saints atlantes, si l'on y regarde bien, sont en train de reconstruire un empire d'Occident. Les ermites armoricains tiennent l'Armorique. Les moines brittoniques en peau de bique tiennent le sud-ouest de l'île d'Albu. Et les moines irlandais en robe blanche tiennent tout le reste, l'Irlande, le nord-est d'Albu, les trois royaumes francs, l'Alemanie, le royaume des Suèves et tout le nord de l'Italie.

C'est consternant. Les saints atlantes tiennent l'Occident.

Que faire, face à de tels ennemis ? Que faire, quand on est un petit métropolitain d'une ville tardivement convertie, petit évêque méprisé du fin fond de l'empire, piétiné par le divin empereur, écrasé par le patriarche de toute la Terre ? ligoté par la surveillance tatillonne de l'exarque ? humilié par la domination du métropolitain de Ravenne, le plus ancien évêque d'Occident ?

La présence au Latran, présence tout à fait incongrue, de deux jeunes Angles enfarinés remet en la mémoire de l'archidiacre une vieille stratégie d'évêque.

Faire massacrer les chrétiens par des païens.

Là, réside le secret de la reconquête de l'Occident. Germain d'Auxerre l'a bien compris, Rémi de Reims l'a bien compris, Grégoire le Simple l'a bien compris. Avec des fortunes diverses, peut-être… Mais il faut retenir que, dans l'un des trois cas, le calcul s'est révélé payant ! Grâce à Rémi, les évêques nicéens sont longtemps restés dans les bonnes grâces des païens francs.

Oui, mais… où peut-il bien rester des païens, après la tornade irlandaise ?

— Dans le sud-est d'Albu, se dit l'archidiacre Boniface. Oui. Là, et là seulement. Le sud-est d'Albu, dernier bastion du paganisme en Occident. Les terres jutes et saxonnes échappent miraculeusement à l'emprise démoniaque des saints irlandais.

Ces mêmes terres que viennent de traverser, de haut en bas, deux olibrius…

— Je dois présenter Wilfrid à l'évêque.

Pas Benoît. Il est trop utile ici, Benoît. Il a entrepris le remaniement intégral des archives. Il a même tiré de leur sieste une quarantaine de moines noirs pour leur apprendre à lire, à écrire, à s'adonner aux délices de l'apocryphe, de l'oblitération, du tendancieux, du faux, du mensonger. Grâce à Benoît, l'armée de l'évêque de Rome sert enfin à quelque chose.

L'archidiacre retourne l'idée dans sa tête.

— Le profil de Wilfrid, très différent de celui de Benoît, est particulièrement intéressant. Son désarroi, sa quête du père en font l'instrument rêvé d'une manipulation.

L'archidiacre touche deux mots de son projet à l'évêque.

Eugène, poignant débris, toussotant, crachotant, prend soin d'en faire le moins possible. Il n'a pas envie de subir, on le comprend, le sort de Martin.

Une bonne soixantaine de fois, l'archidiacre lui répète :

— Nul rapport avec le dogme. L'affaire est sans danger.

Eugène finit par consentir à recevoir Wilfrid.

Il l'accueille en ces termes :

— L'archidiacre Boniface m'a parlé de Lindisfarne, mon fils. Brillante fondation. Elle a su cribler de monastères la Northumbrie…

— Et la Mercie, précise Wilfrid. Et l'East-Anglia.

Par un étrange phénomène de confusion identitaire, l'Angle Wilfrid, déserteur d'un monastère gaelique, est fier d'être un saint gael.

— Si je comprends bien, dit Eugène, Saint-Pierre de Lindisfarne symbolise la paix toute neuve entre les indigènes atlantes et les envahisseurs boches.

— Oui, s'enflamme Wilfrid. Oui, grâce à l'action des saints atlantes, et sous l'égide du grand Oswy, roi de Northumbrie, l'île d'Albu se trouve à deux doigts d'être unifiée… Les saints brittons en peau de bique, au patriotisme si pointilleux, entretiennent des relations presque cordiales avec les saints gaels en robe blanche. Cette entente religieuse garantit la paix. Sur cette base, Oswy sera proclamé bretwalda…

— Bretwa…

— Haut roi de toute l'île.

L'archidiacre Boniface intervient, pour cadrer le débat.

— Mais… hum ! heu… les païens…

— Les païens ?

— Ceux du sud-est de l'île… les Saxons et les Jutes… vont-ils accepter l'hégémonie de la chrétienne Northumbrie ?

— Ils seront vite colonisés ! s'enflamme Wilfrid. Nous autres, saints gaels, en faisons notre affaire… Benoît et moi, n'avons-nous pas établi deux monastères en terre saxonne ?

— En terre saxonne… chevrote l'évêque.

— Dans l'Essex ! martèle Wilfrid.

— L'Essex… heu…

En bon Romain, Eugène est cruellement dépourvu d'imagination. Il n'a pas le moindre sens de la géographie. Et puis… pauvre Eugène… question comprenette… comment dire… Il n'est pas très avantagé… Ses facultés mentales sont un peu limitées, avouons-le… Ce qui en fait une proie désignée pour toutes ces fumeuses théories du complot… Celle par exemple qui prétend que la Terre ne serait pas plate !… Qu'elle serait sphérique… Comme une prune ! Attention, Eugène ! On en a écartelé pour moins que ça…

L'archidiacre Boniface accourt ventre à terre à son secours.

— L'Essex est un royaume saxon, bon père. Sur la côte orientale d'Albu. Entre les Angles de l'Est, au nord…

— Heu… oui…

— … et le Kent, au sud.

L'évêque manque en avaler son râtelier. Ces énergumènes ont bâti deux monastères irlandais aux portes du Kent.

— Le Kent… chevrote-t-il.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Recommandations

Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2170
1611
24
11
Didi Drews
Un monde étouffé par son quotidien gris.
Une ville couverte de suie.
Au large des eaux, par-delà les parterres de menthe, la commune de Val-de-Nelhée bourdonne comme à son habitude, entre les tensions latentes et les crimes sanglants. L'équilibre se trouve toujours.
Les eaux sont là pour ça.
Jusqu'à ce qu'une série de meurtres vienne brouiller les cartes.




Image de couverture par Free-Photos de Pixabay
394
753
1387
420
Opale Encaust
À force d'entendre que mes épisodes sont trop longs... Voilà. Vous avez gagné !
Voici le micro-découpage de SMOOTHIE, pensé pour ceux qui ne s'accordent que 5min de lecture en prenant leur café !

Œuvre originale : https://www.scribay.com/text/816309372/smoothie--en-cours-
__________________________________________________________________________________________________________

En l'an 2108, dans l'archipel d'Agnakolpa.
À l'aube de la saison des pluies, le quotidien des sœurs Iunger se trouve bouleversé par une succession d'étranges événements. Tandis que les jeunes femmes découvrent leur véritable nature et tentent de réapprivoiser leurs propres corps, un ennemi anonyme menace de profaner les secrets de leur père, Magnus, un scientifique solitaire.
Luna, Emmanuelle, Faustine, Adoria, Cerise, Eugénie, Roxane et Nolwenn devront tracer leur voie et assumer les conséquences de choix irréversibles.

__________________________________________________________________________________________________________
TRAILER : https://www.youtube.com/watch?v=Wx15fBCSInE


ANNEXES / mémo : https://smoothiefiction.tumblr.com/
/!\ Si vous n'êtes pas à jour, le blog ci-dessus risque de sévèrement vous spoiler...
__________________________________________________________________________________________________________
SMOOTHIE relate le parcours d'une poignée d'êtres qui tentent de se réaliser.

Il ne sera pas question d'une histoire linéaire, régie par un fil conducteur ; mais plutôt d'une pelote de fils de vies entremêlés, d'un univers qui se développe à travers le récit que chacun donne de sa propre existence, dans lequel chaque personnage revendique son droit à la parole et dans lequel chacun s'exprime selon ses propres codes.

Avant d'entamer votre voyage, lecteurs, il vous faut renoncer à l'idée d'une vérité unique ou d'une morale universelle. Il vous faut envisager que les personnages puissent êtres ignorants, cachottiers ou menteurs et garder à l'esprit que la réalité n'a pour limites que celles que l'esprit lui fixe.
~ O.E.
__________________________________________________________________________________________________________
CONTENU SENSIBLE (sexe, violence)


[2015 - présent]
81
93
33
439

Vous aimez lire Ivi de Lindisfarne ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0