Virgile

2 minutes de lecture

— Je n’ai aucun souvenir de cette soirée et Marianne n’était qu’une connaissance… continue de nier Isa troublée par l’histoire de Sabine. Mentir à l’homme qui a sauvé son amie lui donne envie de vomir, elle se sent redevable. Elle perçoit sa demande, si forte, obsessionnelle comme une quête.

                  ###    

Il a commencé à entrevoir le chemin mais il va falloir qu’il se débrouille seul pour l’instant, elle se sent trop dépassée par ses propres problèmes.

— OK, Ok fait Virgile exaspéré, je ne veux pas me montrer insistant mais prenez mon numéro s’il vous plait juste au cas. Si vous aviez des infos sur cette fille ou si quelque chose vous revenait, ce n’est pas pour moi, c’est pour aider Sabine.

                  ###

Il lui tend une carte de visite qu' Isa glisse dans son jean, se lève et esquisse un sourire. Sabine a bien de la chance d’avoir un frère tel que lui.

Les adieux et les remerciements se mêlent, Isa est soulagée de partir. Fanny n’arrête pas de jacasser dans la voiture sur cette soirée d’Halloween comme si elle avait vécu une aventure extraordinaire digne d’un scoop.

                 ###

Elle ne réalise pas l’ampleur ni la gravité de la situation, semble encore être sous l’emprise d’une torpeur douce. Isa dodeline de la tête, n’a pas la force de la rabrouer.

— Tu avais raison, Isa, on n’aurait pas dû venir, conclut Fanny.

De retour au gîte, Fanny se laisse choir comme une pierre sur la banquette et s’endort.

                 ###

Isa grimace, n’a pas le cœur à la secouer pour lui proposer de repartir dans la lancée. Le gîte est loué jusqu’à demain autant en profiter et puis elle aussi est crevée et ne se sent pas de faire la route. Mais cet endroit lui file la chair de poule, elle repense à toutes ces entitées et redoute la venue de Madoc.

                ###

Pendant que Fanny somnole, Isa s’active pour ne plus penser et rassemble rapidement leurs affaires. Elle s’arrête stupéfaite devant le petit miroir, observe cette mèche de cheveux blanche qu’elle n’avait pas ce matin. Elle la tortille de l’index, rêveuse. Un contact prolongé avec des forces paranormales peuvent provoquer cette dépigmentation, elle en est certaine.

                ###

Soudain, mue par l’instinct, elle vérifie que les monticules de sel qu’elle a déposé hier aux quatre coins en arrivant sont toujours en place. Le sel est censé les protéger de toute effraction mais à sa grande surprise il ne reste plus rien mis à part une croûte un peu brune. Elle fouille sa besace et trouve le sachet de tissus vide, la même substance sèche reste sur ses doigts comme si le sel avait fondu et séché.

                 ###

La sensation désagréable de la vérité qu’on s’oblige à ignorer refait surface, son esprit la ramène à la soirée où son cercle avait fondu en présence du sorcier. Sa puissance doit être effrayante, illimitée. Elle répertorie d’autres moyens de protection mais n’a emporté aucunes herbes avec lesquelles elle a l’habitude de travailler : Sauge, Consoude, Achilée…

                 ###

Tout est resté à Toulouse, elle enrage, il faudra faire sans et le découragement entame son énergie.

Les filles ressentent vite la fatigue dès le début de soirée, les résidus de psychotropes appellent le sommeil et elles se glissent dans le lit avec soulagement.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Biquette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0