Retour à la réalité

2 minutes de lecture

Isa ouvre doucement les yeux, sa tête la fait souffrir, les élancements sont insupportables et irradient les deux hémisphères de son crâne.

Une lueur pâle commence à envahir la lucarne du toit et éclaire la mezzanine du gîte, le jour se lève. Elle s’assoit péniblement sur le bord du lit. Lentement, elle fouille dans son sac à dos et déniche deux dolipranes 500 qu’elle gobe. Isa laisse errer ses yeux sur le lit, constate qu’il n’est pas défait.

                 ###

La chaleur l’indispose soudain et dans un état second elle entreprend laborieusement de descendre les escaliers marche après marche dans un rythme mou et saccadé.

Lorsque, plusieurs coups sourds se font entendre contre la porte. Le bruit résonne aussitôt dans sa tête en s’amplifiant et elle crie :

— Oui, Oui je viens, Arrêtez de taper bon sang !

                 ###

Isa ouvre la porte, excédée. Un homme la regarde avec une drôle d’expression, elle reconnait vaguement l’aubergiste mais se désintéresse totalement de la raison de sa présence tant sa migraine la tenaille.

Il se présente toutefois devant la mine absente de la jeune-fille.

— Je suis Virgile, le patron de l’auberge.

                 ###

— Je sais qui vous êtes ! Aboit Isa en se tenant le crâne d’une main, chaque mot qu’elle prononce lui arrache des douleurs supplémentaires et elle enfonce le plus possible sa tête entre ses épaules.

— Vous allez bien c’est le principal, je viens vous avertir que votre amie a été admise à l’hôpital de Langogne, elle va bien ne vous inquiétez pas, elle est juste en observation.

                ###

Isa parait ne pas comprendre les paroles pendant un instant, une stupeur muette la suspend et elle doit s’accrocher à la porte pour ne pas tomber quand elle réalise la teneur du message.

Virgile la voyant vaciller la soutient par un bras, la pousse doucement à l’intérieur et l’assoit sur la première chaise qu’il voit. Elle semble encore blanchir davantage révélant encore plus les cernes sombres sous ses yeux en reprenant lentement conscience.

                 ###

— Je vais vous préparer un bon café, fait d’office Virgile en s’activant dans le coin cuisine. Il la surveille du coin de l’œil, de grosses larmes roulent sur ses joues qu’elle essuie frénétiquement.

elle tourne la tête partout, semble chercher quelque chose ou quelqu’un. Virgile lui pose la tasse devant les mains et s’assied près d’elle.

— Comment êtes-vous revenue ici ?

                 ###

Isa baisse les yeux dans sa tasse, souffle sur le café brûlant. Elle n’en sait rien mais l’orgie d’Halloween lui revient en mémoire progressivement.

Des scènes d’horreurs d’abord affluent dans son cerveau puis l’image de l’homme en noir revient en elle.

                 ###

— Je ne me souviens pas, murmure Isa avant de plonger ses lèvres dans le café. Ses mains tremblent autour de la tasse qu’elle serre. Elle grimace, la boisson est un vrai tord-boyau mais se force à la boire pour retrouver sa maîtrise. Elle pense à Fanny, c’est elle la priorité.

                  ###

— Vous comprenez que vous avez été drogué ? Insiste Virgile, la salle était truffée de diffuseurs, vous avez respiré une plante hautement toxique et dangereuse, de la Datura, on l’appelle aussi l’herbe du diable ; sans compter l’alcool, tous les invités l’ignoraient mais tous ont reconnu en avoir ressenti les effets. Ils décrivent tous des histoires différentes…selon ce qu’ils venaient chercher dans cette soirée je suppose.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Vis9vies
Un matin me réveille, encore secoué par le rêve qui s'était invité en fin de nuit.
J'ai mis trois jours à l'écrire. À l'époque, je ne savais pas encore taper avec plus d'un doigt.

C'est un texte que j'aimerais retravailler. Tous les avis sur la forme, l'intrigue, les longueurs, les incohérences, les fautes de tous ordres sont donc les bienvenus.

[CV] Club Valentine
28
90
235
28
Vicomte Bidon
Un petit texte écrit sous un autre pseudo, pour un des défis "Genre". Toute remarque est bienvenue.

La nuit parfois on ne dort pas...
3
2
0
3
La Plume Démasquée
Lisez les textes et tentez d'identifier si la plume de l'auteur est masculine ou féminine.

Bonus, si vous vous sentez fort et que vous reconnaissez la patte d'un auteur Scribay, essayez de l'identifier (tous les textes ont un "faux pseudo").

Une édition spécial confinement. Ce mot est à la mode. Usons-le jusqu’à la moelle !
Je disais donc, une édition spéciale, en tout. Les codes sont bousculés. J’ai accepté la poésie, les textes d’une minute et deux duos. Deux retardataires sont prévus aussi ♥.

Une édition sans prise de tête, juste pour kiffer le moment ♥

Jeu ouvert à tout le monde !

Thèmes :
- Miam ! Thème imposé ( TI )
- Thème libre ( TL )





Gardez vos likes, ce ne sont pas mes textes, participez au jeu en commentant plutôt :)
196
1282
381
60

Vous aimez lire Biquette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0