Virgile

2 minutes de lecture

Virgile progresse lentement sur le chemin de la Régordane, sa vision limitée ne lui permet pas d’accélérer l’allure. Il s’aperçoit inquiet que la lumière de son portable à déjà presque consommé l’entièreté de la charge de la batterie. Il comprend que bientôt il devra se diriger au jugé, à la pointe de la chaussure.

                  ###

Son angoisse augmente, il regrette de s’être aventuré sur ce sentier pourtant certes balisé mais dans l’obscurité c’est de l’inconscience autant le faire en journée les yeux bandés. Des branches invisibles le fouettent au passage, les ronces l’agrippent et le froid finit de le mordre. S’il arrive encore un accident parce qu’il a renoncé, il ne pourra pas se le pardonner alors il continue.

                  ###

Soudain le noir l’envahit, le portable s’est éteint et désorienté il tombe lourdement. Il se relève, ses yeux s’habituent peu à peu à l’obscurité et patient, il attend que sa vue s’ajuste naturellement. Virgile reprend la marche, tâtonne le sentier pour repérer les pierres ou l’herbe.

Mais soudain, une odeur qu’il ne saurait expliquer s’accroche à ses narines, semble vouloir le guider sur la droite, il la suit comme une intuition.

                  ###

Ce parfum lui rappelle le sucre ou l’encens vaguement et il est conscient que ce qu’il fait dépasse la raison ou la logique. Mais quelque chose le force à le faire, et il poursuit ce sentier parallèle au GR. L’effluve disparait au bout de 100 mètres et il perçoit enfin une lumière.

Personne autour de cette ferme abandonnée dont il ignorait l’existence.

                 ###

Pourtant en enfant du pays il connait toutes les masures et les sentiers. Et puis rapidement il fait le recoupement avec le chemin emprunté, il est sur les terres Hubac. Il passe la porte et aussitôt la fumée l’assaille, âcre, il recule d’un pas mais ses yeux ont eu le temps de percevoir l’impensable.

                 ###

Tous les costumés d’Halloween sont à terre ou presque, prit dans d’étranges convulsions, les yeux révulsés pour certains. La musique est éteinte, un silence de mort règne entrecoupé par des gémissements et des râles. Des silhouettes ignobles vampirisent leurs corps, tournoient en de folles spirales pour mieux s’introduire en eux et les vider.

                  ###

Virgile ressort, se dévêtit, aspire profondément l’air pur et noue son tee-shirt sur son nez, il a compris qu’il ne doit pas respirer cet air vicié. Il s’engouffre alors tête première et commence à sortir un premier corps, assailli un instant par des ombres qui tentent de le mordre, il ne cède pas. Sa conscience n’est pas affaiblie et les entités hurlent près de lui, impuissantes.

                  ###

C’est lors d’un de ses allers-retours qu’il voit entre les nappes de brouillard deux personnes debout, les seules dans ce spectacle de désolation. L’une soutient l’autre mais elles disparaissent rapidement dans un écran de fumée. Virgile à crut reconnaître la jeune étudiante, Isa et un homme étrange.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Vis9vies
Poésie

Inspiré par l'image (couverture) :
https://cdn.pixabay.com/photo/2020/05/11/18/37/forest-5159688_960_720.jpg
14
17
21
1
AudreyLD
BLM
7
14
2
6
Défi
Vis9vies
Un matin me réveille, encore secoué par le rêve qui s'était invité en fin de nuit.
J'ai mis trois jours à l'écrire. À l'époque, je ne savais pas encore taper avec plus d'un doigt.

C'est un texte que j'aimerais retravailler. Tous les avis sur la forme, l'intrigue, les longueurs, les incohérences, les fautes de tous ordres sont donc les bienvenus.

[CV] Club Valentine
34
96
258
28

Vous aimez lire Biquette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0