Madoc

3 minutes de lecture

Comme un film, elle assiste à un passage de sa vie et pas le meilleur : Adolescente en proie à des colères, des violences. Sa différence déjà, l’avait conduite en Unité de Soins Psychiatriques pour Ados. Isa retrouve la jeune-fille qu’elle était, qui suppliait qu’on la laisse sortir de l’isolement.

                  ###

Elle ressent encore les sentiments puissants que la camisole chimique avait induit en elle. Une révolte sourde, une humiliation profonde d’où avaient émergé des prières fortes et silencieuses. Toutes ces émotions négatives, destructrices avaient permis de faire jaillir en elle une puissance créatrice. C’est là que Madoc est né, dans ce terreau d’imagination féconde d’une ado désespérée.

                  ###

De ses prières les plus fortes, ce sorcier puissant avait pris vie, un ange protecteur qui devait être là pour elle. Pas un rêve où il était absent. Le temps avance en accéléré jusqu’à peu, la vitesse lui donne la nausée : l’homme peuple toujours ses songes. Elle déglutit avec peine, effarée de cette omniprésence dont elle a oublié ou perdue la notion. Inconsciemment pourtant elle ne s’est jamais sentie seule.

                  ###

Sa voix lui parvient toujours dans un souffle chaud, brûlant comme pour répondre à ses interrogations.

— Ce lieu favorise la production mentale. L’énergie permet la matérialisation.

Les paroles du sorcier l’assomment, Isa tremble comme une feuille, la peur cède la place à la terreur. Elle crie à l’intérieur d’elle-même : « Les rêves doivent rester des rêves, les rêves doivent rester des rêves ».

                  ###

Le corps de l’homme contre le sien est une véritable fournaise. Sa voix grave s’élève à l’intérieur de sa tête : « Tu n’as pas à avoir peur de moi, je suis ce que tu as toujours voulu que je sois ».

— Je veux voir la réalité, je veux voir la réalité, crie Isa. « Soit » répond la voix.

                  ###

A ces mots, la brume s’évapore aussitôt et elle voit enfin la horde costumée qui s’amuse. La fête est bien réelle, les gens dansent, rient, l’agitation y est intense. Isa ne peut s’empêcher de souffler de soulagement. Mais peu à peu quelque chose change, d’abord la musique déraille ou ralentit, elle ne sait pas. Le son se transforme alors en une longue plainte collective. C’est là dans le bruissement de la foule qu’Isa perçoit la variation.

                  ###

En une fraction de seconde, son œil saisit un tressaillement de l’image comme si un second plan se superposait à sa vue. La scène devient plus nette, semble muter : la chimère s’efface. Certains déguisements d’halloween paraissent se désagréger dans l’effervescence festive. Comme si les tissus étaient trop usés, ils s’effilochent en millier de lambeaux s’évaporant dans les airs.

                   ###

Tout se réduit à l’aspect de poussière, tout disparaît révélant seulement des silhouettes noires éthérées qui flottent. Ces ombres aux yeux vides qui errent entre les humains les harponnent, les traversent de part en part pour absorber leurs énergies. Certaines formes s’agrippent plus violemment sur des personnes à terre et les vident avec avidité de leur sève.

                    ###

Les désincarnés sont plus nombreux que les costumés qui ne semblent pas voir ou réagir à ces attaques. Tous les vivants ont les yeux hagards comme drogués, ils boivent, parlent, bécotent avec des gens qui n’existent plus. Ces ombres opportunistes sont attirées par quelque chose de plus fort. Immédiatement à cette pensée, les yeux d’Isa sont dirigés sur Alice au pays des ténèbres dont un sourire figé fend ses lèvres noires.

                    ###

Ses yeux mornes sont rivés à ceux du lapin-garou. Mais à son tour le costume se délite aussi. Isa saisit avec violence sa véritable nature, c’est un être malveillant qui exhale le vice, le mal à l’état pur. Il vient d’un temps ancien, sa présence dégage à lui tout seul un rayonnement particulier qui excite, amplifie la soif des autres entités. Alice n’est plus qu’une marionnette dans les griffes de cette âme néfaste.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Vis9vies
Un matin me réveille, encore secoué par le rêve qui s'était invité en fin de nuit.
J'ai mis trois jours à l'écrire. À l'époque, je ne savais pas encore taper avec plus d'un doigt.

C'est un texte que j'aimerais retravailler. Tous les avis sur la forme, l'intrigue, les longueurs, les incohérences, les fautes de tous ordres sont donc les bienvenus.

[CV] Club Valentine
28
90
235
28
Vicomte Bidon
Un petit texte écrit sous un autre pseudo, pour un des défis "Genre". Toute remarque est bienvenue.

La nuit parfois on ne dort pas...
3
2
0
3
La Plume Démasquée
Lisez les textes et tentez d'identifier si la plume de l'auteur est masculine ou féminine.

Bonus, si vous vous sentez fort et que vous reconnaissez la patte d'un auteur Scribay, essayez de l'identifier (tous les textes ont un "faux pseudo").

Une édition spécial confinement. Ce mot est à la mode. Usons-le jusqu’à la moelle !
Je disais donc, une édition spéciale, en tout. Les codes sont bousculés. J’ai accepté la poésie, les textes d’une minute et deux duos. Deux retardataires sont prévus aussi ♥.

Une édition sans prise de tête, juste pour kiffer le moment ♥

Jeu ouvert à tout le monde !

Thèmes :
- Miam ! Thème imposé ( TI )
- Thème libre ( TL )





Gardez vos likes, ce ne sont pas mes textes, participez au jeu en commentant plutôt :)
196
1282
381
60

Vous aimez lire Biquette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0