Chapitre 6

Une minute de lecture

 Mon café est toujours aussi fort. Mais, comme à mon habitude, je le bois quand même. Ce matin, je me suis permis d’acheter des viennoiseries. Elles sont assez chères, mais bonnes. Si l’on ne peut jamais se faire plaisir… Surtout que ce sont les meilleures que j’ai pu manger jusque là ! Et j’avoue que la serveuse a tenté de me faire les yeux doux pour me les vendre, et je suis littéralement tombé dans le panneau.

 Foutues lèvres.

 J’ai continué en récupérant le journal, à l’entrée, gratuit, si on ne l’emmène pas avec nous et qu’il reste dans ce café. Je veille à le déplier, sans toucher ma tasse pour éviter qu’elle ne se renverse, même si je porte une chemise bleu foncé, aujourd’hui. Mais cela n’empêche pas que mon café soit brûlant et je ne préfère pas imaginer la douloureuse sensation que va me procurer ce liquide noir sur mon ventre et mes cuisses…

 En le dépliant, je pense que mon teint devient livide. Mon corps cesse de bouger, et mes yeux lisent l’article à la une un peu trop rapidement. Mon cœur ralentit, et j’ai incroyablement chaud. L’article, ainsi que la photo qui l’accompagne me rends coupable. Je me sens coupable…

« Aujourd’hui, nous pouvons dire que le livreur a encore, et toujours, frappé. Mais, cette fois, il a changé de façon de procéder.

Lyna Heiler, 28 ans, énième victime du tueur en série, est décédée suite a une asphyxie, après avoir reçu, quelques semaines auparavant, un bouquet de roses, anonyme, sans aucune lettre manuscrite derrière lui. Sur la scène de crime, on aurait retrouvé un bout de papier dans la main de la victime, contenant le mot « Menteuse », écrit à la main. La police est sur le coup[...] »

 Je suis coupable.

Annotations

Recommandations

Défi
Solange Dolloup

Mais ! Qui êtes-vous pour me juger ? Je suis la seule à pouvoir le faire. Peut-être devrais-je te dire : "Je suis LE seul à pouvoir le faire." ?
"Qui es-tu pour me juger ?" serait encore trop souillé de sympathie.
Prend le miroir de mes rétines et sens la gifle de ton reflet.
Mes ovaires n'ont pas d'armures. Mon passé est légende. La paix se trouve dans ce qui ne se mesure pas. Je suis de passage.
Et je t'emmerde.
3
1
0
0
Défi
Jean-Michel Palacios
Pour répondre au défi de @Ainhoa@ dans "Miroir, miroir, dis-moi qui tu es...", voici une reprise d'un de mes textes de chanson écrit pour une personne qui m'est chère.
Il n'y aura pas la musique mais juste le souvenir, la pesanteur et l'espoir des mots.
6
1
0
1
Défi
Jacques IONEAU
Tu crois qu'il est mort ?
Allons voir !
10
15
3
0

Vous aimez lire CharlotteKW ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0