Chapitre 78 : Dis t'as une amoureuse ?

4 minutes de lecture

Pour ce chapitre je vous propose Let Love Win de The Fat Rat & Anjulie.

=================================================================================

Je continue de m’amuser avec mon cousin Léo, ça fait vraiment un bien fou, ça m’évite de trop pensée à tout ce qui m’arrive en ce moment. Je n’arrête pas de rire avec lui. Il me montre tous les jouets qu’il a ramené dans son petit sac ou dévalisant mes vieilles caisses à jouets dont je n’ai pas réussi à me séparer. Il finit je ne sais trop comment la tête en bas sur mon lit avec les jambes à moitié sur mes genoux et dit :

L : Dit t’as une amoureuse ?

Sur le coup, je suis surpris par sa question, mais fini par répondre :

Al : En fait c’est plus un amoureux, mais c’est un peu compliqué.

L : Ah bon t’as un amoureux ! reprend-t-il en se relevant et s’asseyant en tailleur à côté de moi. Du coup, t’es comme papa et papounet t’es momosexuel ?

Al : Ahah ! Ouais je suis comme mes deux oncles géniaux, enfin je pense que je suis plus bi j’aime à la fois les filles et les garçons mais c’est un peu compliqué d’expliquer ça à un petit comme toi !

L : Mais euh je suis pas petit ! Je suis en grande section, je suis donc un grand ! Mais du coup c’est quoi qui est compliqué, ton amoureux il t’aime pas lui ?

Al : Euh… Ouais entre autres.

L : Allez Allan dit plus, veux savoir moi !

Al : Bah déjà il a un petit copain et puis je ne suis pas sûr que ça soit une bonne chose pour lui que j’en sois amoureux. Tu sais ton cousin a fait des trucs pas cools et à pas mal de regrets.

L : Ah bon ! Pourtant moi suis sûr que mon cousin c’est le plus génial de tous les cousins ! T’es mon cousin préféré !

Al : Haha ! Merci Léo !

En même ce n’est pas compliqué d’être son cousin préféré quand les deux autres ne veulent même pas le voir. Il n’est même pas au courant de l’existence de ces deux autres cousins… car mon géniteur à toujours refuser que ses fils chéris voient leur cousin ayant deux parents du même sexe, c’était tout bonnement inconcevable. Vraiment ce type me dégoute… je suis quand même bien plus heureux depuis ma sortie de coma et le jugement qui en a conclu que j’était sous la seule garde de ma mère. Mais en ce qui concerne la question de Léo, c’est vrai que je ne sais pas vraiment comment me placer avec Zach… ai-je simplement le droit de dire que c’est mon amoureux, ai-je simplement le droit de l’aimer ? Ou est-ce trop dangereux pour lui et finira-t-il par mourir à son tour… La petite boule d’énergie qui me sert de cousin finit par se relever en sautant par tout et dire :

L : De toute façon ! Bah mon cousin c’est le meilleur et je suis sûr que tu réussiras à faire que ton amoureux il t’aime aussi !

Al : J’espère… c’est tout ce que je désire je crois… pouvoir l’aimer.

L : Tu sais quoi ? Eh bah je suis sûr que tu peux !

Al : Si tu le dis ! La vérité sort toujours de la bouche des enfants comme dit le proverbe !

L : Pfff t’es aussi un enfant toi, pourtant tu dis porte quoi ! Moi j’ai raison par contre !

Al : Ahah ! Non moi je suis un ado c’est différent !

Léo se recouche sur le lit en posant sa petite tête sur mes jambes et il m’observe, j’ai l’impression que son regard innocent me transperce et me sonde, c’est je dois dire assez déstabilisant de se faire ainsi sonder par un petit de 5 ans, ces yeux changent d’expression et brille de mille feux en me lançant :

L : Promet moi que tu vas tout faire pour qu’il devienne vraiment ton amoureux !

Je l’observe encore un instant, il semble vraiment sérieux dans ce qu’il dit, ce petit me perturbe vraiment. Est-ce son innocence, sa candeur qui fait qu’ils disent des choses comme ça ou veut-il vraiment que … Zach, je crois que je n’ai plus le choix maintenant de t’aimer et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu m’aime aussi. Je me demande quand-même pourquoi, il me demande de lui promettre ça, ce à quoi il me répond simplement :

L : Bah pour que tu sois heureux !

Al : Alors, oui Léo je t’en fait la promesse !

Léo retourne par terre jouer avec ses petites voitures et je le suis retournant un instant en enfance ! Je donnerais n’importe quoi pour avoir son âge de nouveau… être un adolescent c’est vraiment compliqué, surtout quand on a déjà eu deux morts dans son entourage proche… y’a pas à dire, ça te propulse rapidement dans la dure réalité de la vie. Je profite pleinement des petits moments de bonheur passé avec Léo, avant que ma mère nous appelle pour venir manger, et que Léo se lève en criant :

L : J’aaaaiiii faaaaimmmmmm !

Al : Le contraire m’aurait étonné, lui adresse-je doucement. On arrive Maman !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0