Chapitre 74 : Des interrogations incessantes.

5 minutes de lecture

Pour ce chapitre je vous propose : Follow You de Imagine Dragons

PDV Zach====

« Vous avez un nouveau message reçu aujourd’hui à 3h04 du 06… Messages effacé. Menu Principal » Allan, encore une fois… je ne prends pas la peine d’écouter ces messages… je ne peux pas. Je ne sais vraiment plus quoi penser. Il a déjà frappé Victor alors pourquoi n’aurait-il pas recommencer en allant beaucoup plus loin cette, fois-ci. Au plus profond de moi je sais qu’Allan n’est pas comme ça, mais parfois il me terrifie et je ne le comprends pas. Je ne reconnais plus mon meilleur ami que j’ai aidé ce fameux soir… cette rage, cette facette terrible qu’il avait lorsqu’il était « contrôlé » par Jack à très bien pu refaire surface. Dans un de ses message, il m’a dit qu’il était sûr que c’était Jack mais je ne sais plus. Pour l’instant je préfère ne pas lui répondre réfléchir, me calmer et attendre un élément qui me prouve son innocence.

Je sors difficilement de mon lit avec toutes ces interrogations le concernant, et vais rejoindre mes amis aux réfectoires pour prendre mon petit déjeuner. En sortant de ma chambre, je croise Bastien sortant de la sienne, son regard est assez triste mais aussi interrogateur, je lui demande alors :

Z : Salut, ça va ce matin ?

B : Pourquoi tu ne réponds pas à Allan ?

Z : Ah… il t’a appelé ?

B : Ouais, il s’inquiétait pour toi, vu que tu ne lui réponds pas.

Z : Oui… je me doute… mais c’est compliqué… tu vois j’ai…

B : Peur ?

Z : Ouais… peur de ce qu’il a peut-être fait, peur de ce qui peut lui arriver, peur de ne pas réussir à faire un deuil de plus.

B : Tu penses vraiment que Al aurait pu tuer quelqu’un ?

Z : Je ne sais pas vraiment… tu sais, des fois ce n’est plus le même, il ne contrôle pas beaucoup ses émotions…et il me terrifie.

B : Allan, est certes un électron libre mais il ne ferait jamais de mal aux personnes à qui il tient.

Z : Justement, il voulait rompre avec Victor… donc ça a pu mal se passer et il a pu s’énerver et le …

B : Non Zach ! Je peux te garantir que ce n’est pas le cas. Il est venu, me voir presqu’en pleur pour lui avoir mal parlé et il est parti se faire pardonner, tu penses vraiment qu’il l’aurait tué ? Drôle de façon de se faire pardonner tu ne trouves pas ?

Z : Oui… tu as peut-être raison… Mais bon, je préfère réfléchir… a tout ça. On descend ce sera bientôt la fin du service.

B : Ouais, je te suis ! Mais notre Allan n’est pas un tueur, il me la confirmait tout à l’heure et la sincérité s’entendait dans sa voix je te l’assure !

Bastien et moi arrivons juste à temps pour prendre notre petit déjeuner, je remonte ensuite dans ma chambre prépare mon sac dans le silence le plus total et descends de l’internat. Toujours dans ce silence qui ne m’a pas quitté depuis hier soir… Arrivé dans la salle de cours, notre enseignant commence par dire :

E : Bonjour à tous ! Avant de commencer le cours il me semble important de vous faire part d’une bien triste nouvelle. Comme vous pouvez le constater, Victor n’est pas parmi nous ce matin… et malheureusement il ne le sera plus. Il est parti hier soir … Alors je vous demanderai s’il vous plait de respecter une minute de silence, pour lui et sa famille.

Le cours continu ensuite comme si de rien était, mais au fond de moi je ressens encore cette immense solitude et ce silence. Je n’arrive pas à me concentrer sur le cours, restant les bras croisés et la tête contre la table, me renfermant petit à petit sur moi-même.

La fin du cours arrive lentement, en sortant dans la cour je vois la magnifique bouille blonde de mon petit Sacha qui arrive tout sourire vers moi, mine de rien sa présence réchauffe un peu mon cœur brisé.

S : Ça va, mon cœur ?

Z : Euh pas vraiment…

S : C’est vrai ce qu’on dit ? Sur la mor…euh la disparition de Victor ?

Z : Ouais…

S : On sait comment c’est arrivé ?

Z : Non pas encore… mais … c’est peut-être Allan

Sacha se rapproche de moi prend mes mains et pose son front contre le mien, plongeant ainsi son regard océan dans mes yeux émeraudes. Il a un regard perçant, un peu comme s’il essayait de sonder les plus profondes de mes pensées. Surement pour savoir si je pense vraiment à la culpabilité d’Allan… Mais tout ce qu’il doit voire c’est une immense incertitude, un être complétement perdu.

S : Tu penses vraiment que c’est lui ?

Z : Je… Je ne sais pas… tu sais bien qu’Allan n’est pas très stable… Je ne vais pas te rappeler ce qu’il s’est passé avec ton frère.

S : Non ! Tu n’as pas besoin. Mais je sais que Allan a changé, si ce n’était pas le cas, il n’aurait jamais fait l’effort de venir me voir, de se rapprocher de moi et de tout faire pour remplacer le frère qu’il m’avait pris … Allan a changé ! Allan est innocent j’en suis sûr !

Z : J’aimerais en être aussi sûr que toi… mais j’en suis incapable.

S : Merde ! Si c’est vraiment ton meilleur ami, tu devrais avoir confiance en lui ! Putain ! Tu me saoules, je me casse !

Mon cœur commence à s’émietter à ses mots, puis continue encore plus au fur et à mesure que je vois mon ange blond partir loin de moi… Allan, quand tu n’es pas là, je fais vraiment n’importe quoi. Mon cœur se brisent en mille morceaux, lorsque je vois Sacha arriver derrière ce garçon au cheveux châtain clair, pour le prendre dans ses bras et ce même garçon se retourner avec un immense sourire qu’il transmet à Sacha, alors que moi je n’ai que réussi à lui transmettre ma tristesse. C’est qui lui ? Serais-je jaloux ? Il n’y a pas de quoi, malgré notre petite dispute je sais que Sacha m’aime, mais moi est-ce que je l’aime autant ? Je dirais que oui… mais la peur de perdre Allan, me fait une sensation vraiment bizarre, plus que le fait qu’il soit peut-être coupable, c’est vraiment la peur de le perdre qui me rend fou et triste. Je sors alors mon téléphone de ma poche fait défiler mes contacts et appuie sur celui d’Allan… bip…bip…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0