Chapitre 65 : Allan et ses amours.

5 minutes de lecture

Pour ce chapitre je vous propose un petit cover au piano de Believer d'Imagine Dragons interprété par Peter Buka.

====PDV d’Allan ====

Je quitte Zach et Sacha qui sont vraiment beaucoup trop mignon, tous les deux. Je rejoins le lycée et croise dans l’entrée Aya et Dan enlacés. Je me dis que discutait avec Aya, ne serait pas des plus inutiles, au vu de toutes mes réflexions qui ne s’arrêtent pas et s’intensifie encore plus depuis cette discussion avec Mike. Dois-je mettre fin à ma relation avec Victor ? Est-ce que Zach pourrai m’aimer plus que je ne le pense ? Je m’avance vers eux et lance :

Al : Salut les gens, ça se bécote bien ?

D/A : Salut Allan. Disent-ils sans se lâcher du regard.

Al : Dis Dan, je pourrais t’emprunter ta meuf quelques minutes.

D : Ouais de toute façon, j’ai bien compris que vous étiez simplement ami et que les filles c’était pas réellement pour toi. Dit-il en rigolant.

Al : Ouais, c’est sûr, surtout elle t’as vu comme elle est moche.

D : Ouais j’avoue, elle est dégueulasse.

On se met à rire comme deux dératés, alors qu’Aya est juste là et rétorque :

A : Ça va les garçons je ne vous gêne pas. Bon allez Allan au lieu de raconter de la merde vient c’est toi qui voulais me parler.

Al : Ouais t’as raison Aya, dis-je difficilement avec le fou rire, allez Dan je te la rends dans pas longtemps.

A : Non mais oh !!!! Je suis pas une chose, je suis une femme et de pouvoir en plus.

Elle dit ça en me foutant une baffe derrière la tête, qui aurait pu me faire cracher mon dentier si j’en avais un. Puis on dit aurevoir à Dan qui lui aussi s’est pris une bonne torgnole, une femme de caractère ma meilleure amie. On s’installe sur un banc dans le parc longeant notre lycée et elle commence en disant :

A : Bon alors Mon p’tit All qu’est ce qui te tracasse aujourd’hui ?

Al : Euh toujours pareil.

A : Ton petit Zach ! D’ailleurs ça s’est passé comment ce week-end en amoureux ? Vous avez fait des câlins, vous vous êtes embrassé, vous avez baisé ???

Al : Aya !!! Tu m’aides pas là…

A : Oh ça va je rigole.

Al : Mouais… pas vraiment drôle. Mais non on n’a rien fait de tout ça. Mais Mike m’a demandé de parler seul à seul avec lui de la nuit de Vendredi à Samedi.

A : Ah bon, pourtant vous n’êtes pas si proche que ça tous les deux si ?

Al : Bah ouais, c’est pour ça que sur le coup ça m’avait étonné.

A : Et il voulait quoi, pour te parler sans son frère ? Ne me dit pas que lui aussi est gay et qu’il est amoureux de toi.

Al : Oulah non !! et heureusement imagine un instant le bordel que ça se serait.

Rien que d’y penser ça me fou la nausée, et un mal de crâne énorme Mike ne correspond pas du tout à mon style de mec, même si paradoxalement il ressemble un peu à son frère, mais chez lui il y a un truc qui manque par rapport à Zach. Après cette image de dégout je continue :

Al : Il m’a demandé si j’aimais Zach.

A : Ah lui aussi l’a remarqué.

Al : Ouais, comme tout le monde sauf les personnes concernés. Même Sacha il l’a remarqué…

A : Sérieux !! Et il le prend pas mal.

Al : Bah non, il dit qu’il me comprend parce que son Zach est beaucoup trop parfait. Il est vraiment beaucoup trop mignon ce petit.

A : Ah ouais ok bah tant mieux. Bon j’imagine que ce n’est pas que le fait que Mike ait découvert que t’aimer Zach qui te tracasse, tu le sais depuis longtemps ça.

Al : Ouais, il m’a dit que Zach pouvait potentiellement m’aimer aussi, je suis encore plus perdu là.

A : Comment ça Zach pourrais t’aimer il est raide dingue de Sacha non ?

Al : Bah ouais mais si tu veux Mike, à dit que Zach ne parlait jamais de Sacha mais toujours de moi quand il était chez lui.

A : Bah normal vous passez tous votre temps ensemble aussi.

Al : Ouais c’est pas faux, mais il a aussi dit que ses parents n’avaient encore jamais vu Sacha.

A : BZach et Sacha ne sont peut être pas prêt .

Al : Ils sont déjà allez plein de fois chez Sacha avec ses parents hein ?

A : Ouais j’en sais trop rien. Il a peut être raison, mais je t’avoue que je connais moins Zach que toi alors je peux pas trop te dire.

Al : Ouaip… ca m’énerve et je sais pas quoi faire avec Victor du coup.

A : Bah tu l’aime plus je me trompe ?

Al : Bah euh ouais, fin c’est compliqué.

A : Non Allan, c’est toi qui te complique la vie, ça se voit que tu n’aimes plus Victor mais par contre en ce qui concerne Zachary sa ne fait que se concrétiser dans ton cœur. Alors je vais te dire très clairement ce que tu vas faire, allez voir Victor et lui dire qu’entre vous deux c’est fini. Ça ne sert à rien que tu continue à faire croire que t’aime quelqu’un si ce n’est pas le cas.

Aya, toujours aussi direct mais comment dire le contraire, c’est vrai que mes sentiments pour Victor sont partis et que ce pour mon meilleur ami ne font que se renforcer, mais ce n’est pas évident de dire ça à quelqu’un surtout que lui semble vraiment m’aimer énormément alors si je lui dit que c’est fini entre nous comment il va le prendre, il risque de m’en vouloir :

Al : Mais il risque de mal le prendre, de m’en vouloir, d’être tris…

A : ALLAN FALL !!!!!! crie -t-elle en me coupant, pense d’abord à toi avant de penser aux autres, c’est plus important putain.

Al : Oui mais…

A : Y’a pas de mais qui tienne, allez va rejoindre Victor et dis lui tout.

Al : Ok, mais euh

A : Allan !!!! Va le voir sinon je vais lui dire à ta place et tu sais que j’en suis capable.

Ni une ni deux, je m’empresse de quitter Aya, pour éviter qu’elle mette ses dires à exécutions et marche machinalement vers le lycée ou j’espère trouver Victor, je le vois qui est en train de rigoler avec Bastien et les autres en attendant que l’internat ouvre ses portes, je m’avance vers eux, je capte le regard de Bastien qui semble comprendre ma décision puisqu’il me fait un petit oui de la tête pour m’encourager à faire ce que je dois faire, il a compris sans même que je lui en parle mais il sait pertinemment que j’aime Zach alors bon. J’arrive donc vers eux et lance :

Al : Vic tu pourrais venir avec moi s’il te plaît.

Victor se retourne avec un immense sourire, il est quand même un peu craquant ce mec mais je dois le faire, il le faut. Puis lorsqu’il voit mon visage qui doit être à la fois grave, stresser et triste, je vois le sien qui change du tout au tout et son sourire disparaître pour laisser place à un regard noir, nous nous dirigeons vers un endroit calme puis je lance :

Al : Bon Victor il faut qu’on parle …

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0