Chapitre 38: Il m'a trompé...

4 minutes de lecture

=====PDV de Sacha=====

Je m’ennuie terriblement, cette après-midi je n'ai vraiment rien à faire, Allan me manque, mais je n'ai pas la force d'aller à l’hôpital, voir son corps inerte. Zach me manque terriblement aussi, pourtant cela ne fait que quelques heures que je l'ai quitté devant l'entrée du lycée. Mais je l'aime trop et ne serais ce que quelques secondes loin de lui me font mal au cœur. En plus de le savoir triste pour Allan qui est dans le coma et Victor qui ne le quitte plus, me rend encore plus triste pour lui. Il est tellement beau quand il sourit, pourtant ça fait maintenant depuis presque un mois je n'ai plus vu son sourire, depuis qu'Allan est parti en fait.

Je décide alors d'envoyer un message à mon ange. Je n'ai pas besoin de chercher bien loin dans mes fils de discussions Zach étant la dernière personne, à qui j'ai parlé aujourd'hui, comme souvent d'ailleurs, c'est que je lui parle beaucoup à mon amour.

"Salut mon Zach !! j'espère que tu ne vas pas trop mal cette après-midi, tu me manques terriblement vivement demain ^^ <3"

J'attends une seconde, puis deux, puis dix, puis une minute, puis deux, puis trois, puis une heure, toujours aucune réponse lui qui réponds si vite d'habitude. Il a sûrement dû s'endormir. Ah !! ce qu'il est mignon quand il dort, ce que j'aimerais être dans ses bras si chaud, si réconfortant, sentir son souffle sur mon visage, entendre les battements légers de son cœur à travers sa poitrine. Ni une ni deux je décide sur un coup de tête d'aller lui faire une surprise et de le rejoindre à l'internat. Je descends rapidement les escaliers, prend mon manteau enfile mes chaussures et me dirige vers la sortie.

Ma: Hey !! Petit garnement où vas-tu comme ça ?!

S: Euh , je vais aller rejoindre Zach au parc à côté du lycée.

Ma: D'accord mon chéri, ne reviens pas trop tard .

S : Oui promis Maman !!

Je cours vers le portail, l'ouvre et me dirige rapidement vers l'arrêt de bus le plus proche, attendant que celui-ci arrive pour m'amener jusqu'au lycée et à l'internat où je pourrais retrouver mon Zach que j'aime tant, même si normalement je n'ai pas le droit de rentrer dans le lycée le mercredi, seul les internes y sont autorisés. C'est pour ça que j'ai dû mentir à Maman, mais bon je veux faire une surprise à Zach alors je suis prêt à braver tous les dangers, et puis je sais me faire discret. Le bus arrive enfin, je monte dedans montre ma carte au conducteur et vais m'installer sur un siège libre, direction le lycée.

Lorsque le bus arrive à destination je descends et me dirige vers le portail qui est malheureusement fermé, je l'escalade sans trop de difficultés, puis je me dirige vers l'internat. Ce n'est pas la première fois que je m'y aventure, j'avais déjà accompagné Zach pour qu'il aille chercher des affaires qu'il avait oublié. Je monte les marches deux en deux. Puis me dirige vers la chambre de mon amour, dans laquelle il doit sûrement dormir paisiblement. En arrivant j'entends des bruits étranges que je ne connais que trop bien, mais j'ouvre la porte machinalement, ces bruits sont les bruits de Mon Cœur quand il gémit, c'est à ce moment que je le vois allongé sur le lit en train de ... de... de ...se faire ….. par...ce type... ce connard... Toute ma vie se brise devant moi j'éclate en sanglot et m'écroule.

S: .... Pourquoi... pourquoi... tu me fais ça...

Zach retire l’organe de Guillaume qui est encore en lui, le pousse violemment sur le sol, celui-ci se cogne, tiens bien fait pour lui me dis-je à moi-même. Zach enfile un caleçon et commence à vouloir s'approcher de moi en sortant une phrase stupide que tous les mecs fautifs qui viennent d'être surpris pendant l'acte sortent :

Z: Sacha, c'est pas ce que tu crois !

Je sèche mes larmes avant de me ressaisir me redresser et lancer un :

S: Si c'est bien ce que je crois Zach tu m'as trompé et je n'ai rien à te dire connard.

Je m'en vais en courant, je sais très bien qu'il va essayer de me rattraper, mais je ne veux plus, je ne veux pas croisés son chemin, son regard, ni même lui adresser la parole. Je cours jusqu'à chez moi je n'attends même pas le bus, je cours juste sans m'arrêter, arriver chez moi je jette mes chaussures et cours me réfugier dans ma chambre, ma maman s'étonne de me voir rentrer aussi tôt et s'inquiète pour moi.

Ma: Tout va bien mon fils ?

Je ne réponds pas et monte les escaliers, montant les marches deux en deux. En arrivant dans ma chambre je claque la porte et m'écroule en pleure sur mon lit, mes larmes coules sur cet oreiller qui sens encore son odeur, je n'en reviens pas, il ... il... il m'a trompé.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0