Chapitre 25 : Deuil ... (Deuxième partie)

7 minutes de lecture

Je vous propose pour cette suite, une musique à écouter au cours du récit, vous comprendrez quand ;) Je Vole à la base de Michel Sardou puis reprise par Louane. Si j'ai choisi cette musique au piano c'est qu'elle évoque pour mes deux Amis disparu, l'un à cause d'un crash alors qu'il volait en solitaire. Cette musique était à son enterrement... Et un autre qui lui aussi était dans une école de pilotage mais qui à préférer il semblerait mettre fin à ses jours, pour moi cette musique les caractérises encore en train de voler dans leurs avions ou au Paradis... Enfin bref.
=============

? : Sa-salut !! Zach...

Je reconnais la voix et la présence de Sacha, je suis à la fois content qu'il soit là près de moi mais aussi triste, car en étant ici je dois lui rappeler de mauvais souvenir. Je me retourne et l'embrasse tendrement en le serrant fort dans mes bras. Voilà tout ce que je suis capable de faire. Je lui réponds un léger :

Z : Salut ! Mon p’tit Sacha.

S : Tu le connaissais ?

Z : Oui, c'était un ami... c'est dingue comme tu lui ressemble...

S : Oui, on me le dit souvent...

Z : J'imagine, mais tu es quand même 20 000 fois, plus magnifique. Et tes yeux d'un bleu azur, si mes souvenirs ne me font pas défaut, il ne les avaient pas.

S : Oui les siens étaient marrons.

Z : C'est donc une différence qui change tout et qui fait tout ton charme. Dis-je avant de l’embrasser à nouveau.

S : Merci Zach, mais ne t'inquiète pas toi aussi tu es splendide et je serais toujours là pour toi. Pas comme cet égoïste qui nous a tous abandonné... sa famille, ses amis et plein d'autres. Je m'en souviens du haut de mes 12 ans, du monde qu'il y avait lors de son enterrement. Ce jour-là je me suis dit que ça n'était qu'un putain d'égoïste et que son suicide n'était pas utile, car ça en a fait souffrir énormément et ça n'a rien arrangé.

Z : Tu es au courant, que c'est un suicide.

S : Oui et je sais aussi que c'est en partie à cause d'Allan. Je sais aussi pourquoi il tient tant à moi, que c'est pour en quelque sorte racheter ses fautes et je le comprends tout à fait je tiens énormément à lui, autant que je tenais à mon frère, voire d’avantage. Après tout Allan ne nous a pas tous abandonnés lâchement lui.

Z : Arrête de dire ça Sacha, ce n'était pas un égoïste, il a fait un choix, ce n'est certes pas le meilleurs mais c'est celui qu'il a fait. Il devait être vraiment à bout pour en arriver là, ne plus pouvoir supporter la vie jusqu’à préférer l’abandonnée… Et puis personnellement, je vois plus son suicide comme un sacrifice, pour que chacun de nous continu à vivre, sans avoir sa mort, plus tard avec une grande affection pour lui.

S : Tu ne crois pas que je l'aimais moi …dit-il tout en commençant à pleurer de nouveau

Je le serre encore plus dans mes bras, avant de continuer

Z : Je sais que sa famille l’aimait ou du moins toi… mais, il n'avait pas réellement d'ami, on était pote mais sans plus, on a compris trop tard à quel point on tenait à lui.

S : Je comprends, bon ça ne sert à rien de s'attarder sur le passé, dit-il en séchant ses larmes avec sa manche avant de reprendre, il voudrait que l'on continu d'avancer et c'est ce que je compte faire avec toi beau gosse.

Z : Ouais, c'est sûr ! je laisse une pause dans ma phrase avant de reprendre, Sinon comment tu as su que j'étais là.

S : Allan me l'a dit, il t’a vu partir et il se doutait bien de l'endroit où tu allais avec la discussion que vous aviez eu la veille.

Z : T'es au courant de quoi de ce qui s’est passé hier.

S : Bah que vous avez discutez de mon frère, parce qu'Allan ne se sentais pas trop bien. Y'a autre chose à savoir Zach ?

Son regard change, il devient vraiment insistant d'un air « Je sais que tu me cache quelque chose, ne me ment pas ». Je ne sais pas quoi faire, je ne veux pas lui dire que Victor m'a embrassé que j'ai failli le tromper, que sans l'intervention d'Allan, j'aurais commis l'irréparable. Ouais, je l'aurais trompé si Allan n'avait pas empêché Victor de continuer. Je ne veux pas lui dire j'ai peur, tellement peur de le perdre. Je tiens tellement à lui, c'est à la fois un élément qui me rattache à mon passé à Aldwin, mais aussi un élément qui m'accroche à la vie présente et au futur, je l'aime et ne veut pas le perdre aussi facilement. Je ...

S : Zach, répond moi !!!! Y'a autre chose ??

Il m'a lâché, je ne suis plus dans ses bras, il est là devant moi, avec un regard à la fois inquiet et énervé. Je me sens obligé de lui dire mais... oh et puis merde.

Z : Bah, si tu veux en fait...

A ce moment Allan débarque dans le cimetière, il arrive, il jette un regard à la tombe d'Aldwin, puis il nous regarde et il dit :

Al : En fait, Victor, tu sais le nouveau dont je t'ai parlé ?

S : Ouais celui que tu kiffe, bah il a quoi ?

Al : Et bien c'est simple il a essayé d'embrasser ton mec et je l'en ai empêché, c’est pour ça que je n’étais pas bien hier et je ne sais pas trop pourquoi mais ça m'a rappelé ton frère. Et si Zach ne te l'a pas dit c'est qu'il avait peur de ta réaction, car il s'est fait embrasser par un autre que toi.

Allan a tout résumé si bien et il a réussi à retourner le truc à mon avantage, sans dire que je n'arrivais pas à dire non. Merci Allan, vraiment.

S : Je vois...C'est vrai Zach ?

Z : Oui, c'est vrai dis-je tout en baissant les yeux n'osant pas le regarder

S : Merci grand frère ! dit-il en se tournant vers Allan

Puis Sacha me reprend dans ses bras il lève ma tête et m'embrasse, puis dit avec un grand sourire qui me fait littéralement fondre sur place:

S : Ne t'inquiète pas mon cœur, je ne t'en veux absolument pas.

Je l'en remercie fortement, en le serrant dans mes bras encore plus fort. Je suis tellement bien près de lui. On quitte le cimetière tous les deux, main dans la main. Laissant Allan quelques instant face à son passé, il en a besoin je le sais.

====PDV d'Allan===

Je ne sais pas exactement pourquoi, mais avant de parler alors que je suis devant la tombe d’Aldwin, je mets mes écouteurs dans mes oreilles pour mettre Je Vole version Piano, positionne la capuche de ma veste sur ma tête, met mes mains dans mes poches et me lance.

Al : Je n'ai pas grand-chose à te dire Aldwin à part te répondre que… que moi aussi je t'ai toujours aimé, mais je ne l'acceptais juste pas. Je les compris bien trop tard, j'en suis désolé... Après ta disparition je n'ai pas accepté de pouvoir aimé un autre mec que toi. J'ai pourtant eu des sentiments pour Zach mais je les ai refusés, j’ai même eu une relation avec une fille mais pareil ça n’a pas abouti… car au fond de moi c'était impossible…Tu étais mon seul amour que j’ai détruit et tué… Tu n’imagines même pas à quel point je m’en suis voulu a quel point je regrette ce que j’ai pu te faire. Je sais c’est complétement bateau de se rendre compte que l’on aimait quelqu’un trop tard après l’avoir poussé jusqu’au … jusqu’au suicide…, mais c’est malheureusement la dure vérité. J’aurais dû m’en rendre compte avant, me rendre compte avant de cet amour que j’éprouvais pour toi. Je pensais que j’étais le seul fautif de ta disparition, que j’étais un criminel.

Mais Zach m’a expliqué que tes parents n’avaient pas accepté ton homosexualité, que tu souffrais d’une maladie qui allait te tuer dans pas longtemps. Figure-toi que moi aussi j’ai une maladie qui peut me faire mourir demain, dis-je avec un léger sourire nerveux, comme quoi notre destin était peut-être vouer à se croiser, alors je préfère continuer d’avancer. Plutôt que de me morfondre sur mon passé et sur les choses que je regrette d’avoir fait ou pas. Et je tiens à te dire que j’ai ouvert les yeux sur beaucoup de chose et que maintenant je me suis fait la promesse de protéger ton petit frère, comme s’il était le mien. Et puis aussi j’aimerais honorer le sacrifice que tu as fait … pour moi… Zach m’a avancé sa théorie comme quoi ton suicide ne serait peut-être pas uniquement dû à tout le désespoir que tu éprouvais mais aussi à une volonté de ta part de ne pas nous faire souffrir si on s’était attaché à toi, si je m’étais attaché à toi…. Alors pour honorer ta mémoire j’ai décidé d’essayer d’avancer et trouver quelqu’un que je peux aimer autant que toi, je pensais l’avoir trouvé en Zach mais il se trouve que cet abruti a préféré ton petit frère à moi. Encore une preuve que nos Destins sont tous entremêlés les uns aux autres qu’ils sont croisés… Enfin bref, sache une chose je te le dis maintenant pour ne pas regretter encore une fois de ne pas te l’avoir dit en espérant que tu m’entendes de là où tu es, je lève les yeux au ciel avant de continuer : Je t’aime et t’aimerais toujours …. Adieu Aldwin.

Après avoir déposé une fleur que j’avais acheté avant de venir n’ayant pas eu le courage de le faire lors de son enterrement, je quitte le cimetière calmement et me dirige vers le lycée, les cours reprennent quand même, on n’a pas non plus que des heures de permanence. Je me dirige calmement vers la salle de Math lorsque je croise son regard...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0