Chapitre 24 : Deuil...( Première partie)

8 minutes de lecture

Ce chapitre se sépare en deux parties distinctes, une partie normale et une partie triste d'acceptation de la mort, réussir à faire son Deuil. Je vous demanderai donc de bien vouloir écouter la musique qui accompagne ce chapitre pour la deuxième partie, cette musique If ICould See You Again de Yiruma.

=========

1ère Partie :

En arrivant à l'internat, je croise dans le couloir, la dernière personne que je m'attendais à voir ici, le petit frère de Victor, Guillaume avec ses cheveux oranges. Il a l’air vraiment triste. Je comprends malheureusement bien pourquoi. Il faut que je lui parle, après tout je suis quand même l’un des premiers concernés par toute cette histoire. En tant qu'ami de celui qui à frapper son frère et en tant que raison de ce coup de poing.

Z : Yo ! Guillaume.

G : Yo !! Tu m'veux quoi toi ?

Z : Bah euh... je peux te parler 5 minutes.

G : Ouais !! Viens dans ma chambre, y'a personne du coup...

Je le suis alors dans la chambre qu'il partageait habituellement avec son grand frère, comme il le dit y'avait personne ce soir. Je voyais bien qu'il ne voulait pas spécialement me parler et qu'il avait une dent contre moi. Mais il s'assoit sur son lit tout en me proposant de prendre une chaise.

G : Tu veux me parler de quoi... ?

Z : De ce qui s'est passé tout à l'heure.

G : Ouais quand ton meilleur pote a frappé mon frère...

Z : Ouais… Je sais que ce n’est pas vraiment à moi de faire ça mais Al est sincèrement désolé pour ce qu'il a fait.

G : C'est à lui de venir pas à toi !! Donc si c'est pour venir dire les paroles de ce poltron qui n'ose pas venir me donner ses excuses en face tu peux te casser...

Z : Ouais, mais je ne suis pas venu que pour ça. Tu sais pourquoi Al a frappé ton frère ??

G : Bah non !!! Justement c'est ça que je ne comprends pas... merde...

Z : Parce que Victor m'a embrassé.

G : Attends quoi, il t'a embrassé ... Mais t'es pas en couple avec le petit blond ?

Z : Si, justement, il s'appelle Sacha et s'est en effet mon mec. Et si tu veux Allan s'est juré de protéger notre couple, donc quand il a vu que ça dégénérait avec Victor il a réagi au quart de tour certes beaucoup trop violemment mais je peux t’assurer qu’il s’en veut.

G : Je vois ouais.... Mais j'attends quand même que ton pote vienne me dire ça en face et qu’il s’excuse au prêt de Victor.

Z : Normal oui. Sinon ton frère il est gay ??

G : Bof, je ne sais pas trop on n’a jamais vraiment parlé. Mais après ça m’étonnerais qu’il soit assez con pour ne pas avoir remarqué que tu sortais avec le petit blond, on ne peut pas dire que vous êtes discret tous les deux.

Z : D'acc !! Bah je ne vois pas pourquoi on devrait l'être, AHhaha. Bon allez je te laisse c'était cool de parler avec toi le roux.

G : Ouais c'est vrai. Tu reviens quand tu veux et ramène ton pote aussi, j'ai quand même deux trois mots à lui dire.

Je quitte la chambre de Guillaume, pour me rendre dans la mienne qui est étonnement vide, ça change de d'habitude ça. Je me pose sur mon lit quelques minutes, j'envoie un message à Sacha pour lui expliquer vite fait ce qu'il s'est passé sans dire que Victor m'avait embrassé et sans rentrer dans les détails, je ne veux pas qu'il s'inquiète de trop. Je repense un peu à tout ce qui viens de se passer ces dernières heures, à Victor qui m'a embrassé, à Allan qui l'a envoyé à l'hosto, mais surtout à cette discussion qu'on a eue, je repense à Aldwin, j'essaye de me remémorer son visage et dans mes souvenirs il ressemblait pas mal à Sacha, enfin c'est plutôt l'inverse vu que Sacha c'est le petit dernier de la famille Fowl. Je sens des larmes envahirent mes yeux... Il était quand même cool ce mec ... Aldwin tu nous manques vraiment à tous, tu sais. L'heure du couvre-feu arrive, Enzo me rejoins donc dans notre piaule, il avait un peu de travail à faire étant lui beaucoup plus sérieux que moi. Quant à moi je m'endors rapidement, épuisé de toute cette journée, ou plutôt cette soirée des plus mouvementées.

===============

2ème Partie :

Le lendemain, on n’a pas cours en première heure car la prof d'anglais est absente, j'en profite donc pour aller au cimetière, j'avance parmi les allées, je les connais par cœur, pourtant j'y suis allé qu'une seule fois dans ce cimetière mais c'était pour un évènement bien particulier, l'enterrement d'Aldwin, j'avance dans les allés une par une jusqu'à arriver devant une pierre tombale sur laquelle est écrit Aldwin Fowl 11/06/99 - 15/07/2013. Sur le caveau, se trouve un petit message gravé dans une sorte de livre en pseudo marbre : « Tu nous manques à tous Aldwin, repose en paix là où tu es. A la vie à la mort Tes amis du collège. » Une larme coule sur ma joue, je m'en souviens encore par cœur quand nous étions allez chez une pompe funèbre, avec nos quelques sous pour acheter, ce petit présent d'adieu, enfin nous Allan n'étais pas venu il s'en voulait beaucoup trop. Je me lance alors dans un discours à Aldwin ou un monolgue à moi-même je ne sais pas trop.

Z : Tu sais Aldwin, tu me manques vraiment énormément, et il s'en est passé des choses en trois ans. Tout d'abord ne t'inquiète pas pour ton petit frère, le mec que t'aimais a pris la relève, il est là maintenant et il s’en veut énormément de ce qu’il a fait. Je peux te garantir qu’avec le nouvel Allan ton petit frère est en sureté et en plus tu sais quoi, je me suis découvert comme toi Ahahah, moi aussi j'aime les mecs et devine avec qui je sors, avec ton petit frère, le destin se joue bien de nous quand même, ça fait trois ans que t'es partis et qui reviens de nulle part ? Un petit gars beauxcomme un ange qui te ressemble comme deux gouttes d'eau, il est exactement comme toi à son âge, à l'âge ou t'as décidé de partir vers un monde meilleur.

Je ne l'avais pas remarqué mais c'est vrai qu'il me fait penser à toi un petit peu. En tout cas, sache que je l'aime vraiment plus que tout au monde, il est vraiment génial et je vis des choses que je n'avais jamais vécu auparavant. D’ailleurs tes parents ont changé et accepte pleinement ma relation avec ton frère, j’aurais tant aimé qu’il en soit de même pour toi, ça aurait peut être évité que tu nous quittes si tôt.

Allan quant à lui s'est aussi découvert gay mais malheureusement trop tard... Après ta mort, il s'en est extrêmement voulu et il s'en veut encore. Tu sais je crois bien qu'il ne voulait pas vraiment te faire tout ce qu'il t'a fait. Et qu'au fond de lui il t’aimait aussi, mais il se le refusait et s'est en te persécutant qu'il arrivait à oublier les sentiments qu'il éprouvait. Je suis bien d'accord que c'était loin d'être la bonne solution, mais bon il était con à l'époque. D'ailleurs après que tu sois partis, il a compris qu'il t'aimais, je ne sais pas trop si tu l'as vu mais quand tu as sauté, il a perdu tout contrôle de lui-même et s'est mis à chialer des torrents et des torrents, j'ai dû allait le réconforter au bord de se précipice, dans cette triste nuit, c'est d'ailleurs depuis ce jour qu'avec Allan on s'est vraiment rapproché, aujourd'hui on est meilleur ami et c'est grâce à lui que je suis avec Sacha. Tu sais, il était vraiment désemparé et il avait compris qu'il t’aimait quand il a vu ta chute vertigineuse, avant que tu te ..., des larmes coules encore sur mes joues, de plus en plus, mais je continu j'ai besoin de lui parler, ...que tu percutes les rochers, on a tous compris que c'était la fin, que cette soirée était la dernière que l'on a passée ensemble, avec toi.

Allan s'est vraiment rendu compte des sentiments qu'il avait pour toi quand il a compris qu'il ne te reverrait plus, mais après il s'est interdit d'aimer, il ne voulait plus aimer quelqu'un d'autre que toi. Aujourd'hui il a changé, enfin je crois, il semblerait qu'il aime quelqu'un, un mec, mais bon y'a quelques petits soucis, mais je vais te passer les détails. Ah !!! et ce con c'est juré de protéger mon couple avec ton petit frère, j'imagine que c'est pour racheter ses fautes, pour se faire pardonner de ne pas avoir réussi à te protéger toi, il se rachète en protégeant Sacha comme si c'était son petit frère, comme si il s'était promis de veiller sur lui à ta place et donc par extension veiller à son bonheur, donc cet abruti nous protèges tous les deux, tu le connais quand il a une idée en tête, va lui enlever.

Quant aux autres Bast, Enzo et toute la clique pour la plupart on est tous partis dans le même lycée, mais certains ont choisis des voies différentes. Je n'ai pas de nouvelles d'eux, mais pour ce qui sont dans notre lycée faut que tu saches qu'on est maintenant tous en terminale, Eh oui on va passer le bac à la fin de l'année tu te rends compte que lorsque l’on s'est quitté on venait de passer notre brevet et là on va passer le Bac, c'est dingue comme la vie passe vite. Pour toi elle s'est arrêtée en 2013, mais pour nous elle continue, sans toi malheureusement et on est aujourd'hui en 2016. J'espère vraiment que là où tu es, tu ne souffres plus que ta maladie n'est plus et que tu peux être heureux. Nous on l'est, on continu d'avancer sans baisser les bras mais au fond de chacun de nous, une petite place t'est réservée, à la vie à la mort tes amis du collège. Je parle au nom de tous je pense en disant aujourd'hui, on t'aime Aldwin Fowl tu étais et tu resteras un mec en or.

Alors que je ferme les yeux et pleure encore à chaude larmes, je sens des bras m'enlacer et une petite tête sur mon dos et quelque chose qui humidifie mon T-Shirt..

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0