Chapitre 6 : Désillusions !

2 minutes de lecture

Je m'approche de ses belles lèvres, je l'embrasse le prend dans mes bras. Je lui dis à quel point je l'aime même s’il le sait déjà. J'aime lui dire encore et encore, lui prouver mon amour par des mots affectueux. Il est là dans mes bras. On est toutes les deux seuls chez mon père, dans ma chambre, on est debout sur le seuil de la porte en face de nous se trouvent mon lit. Je le regarde dans les yeux je lui dis encore une fois :

Z : Je t'aime vraiment comme un dingue Sacha.

S : Moi aussi Zach je t'adore plus que tout.

Il approche ses lèvres des miennes m'embrasse et insère sa langue dans ma bouche afin que nos deux langues dansent dans un majestueux ballet. Vraiment j'adore trop cette sensation si magique. Je profite et je sais que lui aussi en profite un max. On est là tous les deux et heureux d'être là ensemble. Je sens qu'on est prêt à aller plus loin. Je le pousse délicatement sur mon lit je me positionne à cheval contre lui. Je l'embrasse de nouveau, lui caresse les cheveux, je vois ses magnifiques yeux bleus qui me dévisagent, remplient de milles et une étoiles. Il est vraiment magnifique je descends peu à peu toujours en l'embrassant, j'arrive sur son coup je lui fais de nombreux baisés lui montrant ainsi tout mon amour. Puis je lui enlève sa chemise bouton après bouton arrivé en bas je m'arrête 5 secondes afin de voir enfin son magnifique corps, il est vraiment génial…Je ne peux m'empêcher de l'embrasser encore une fois en lui susurrant des je t'aime et d'autres mots d'amours. Puis je me remet à descendre mes lèvres sur son corps et là j'arrive enfin à l’endroit convoité et …

Ce putain de réveil qui se met à sonner, fais chier j'étais bien moi. Il était génial ce rêve, mais malheureusement ce n'étais qu'un rêve. Rien de vrai là-dedans. Ou du moins pas pour l'instant, je suis trop content ce matin parce que je vais pouvoir peut-être le revoir. En plus c'est Vendredi, et ce weekend on a prévu de se voir avec All, il va passer le weekend chez moi, ça va être grave cool. Du coup je me réveille doucement dis bonjour à Enzo et on descend au réfectoire pour aller prendre notre petit déjeuner. Comme d'habitude, comme un rituel je vais réveiller les deux marmottes qui dorment dans la chambre d'en face, Allan et Bast. Ils émergent à peine mais on descend quand même déjeuner. Pour ma part c'est un café avec des tartines de beurres avec un peu de cacao en poudre pour faire un petit Nutella du pauvre. Puis ont fini de graille en discutant de ce que l'on va faire comme cours aujourd'hui et ce que l'on a prévu pour le weekend. Ensuite on remonte à l'internat et on prépare chacun notre valise pour revenir chez nous le soir. Et comme d'habitude avec Allan on est les deux derniers de l'internat, toujours synchrone même lorsqu'il ne le faudrait pas. On passe donc cette journée des plus chiante enchaînant toute une matinée avec notre prof d’économie pour avoir dans l’après-midi Anglais et Math. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de voir mon petit Appolon, avant de partir avec mon frère pour rentrer chez nous. Allan me rejoindra demain matin vers 10heures, pour passer un week-end entre potes qui s’annonce comme d’habitude avec lui grandiose.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Xenos Walker ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0