Hi guys, I hate rasage !

4 minutes de lecture

Hi guys,

Vous vous êtes déjà tous retrouvés en retard pour votre vol vers London ou Barcelona parce que votre nana tenait absolument à s'épiler une dernière fois les jambes pour être au top dans les boutiques ensoleillées de la costa brava … Pendant que vous râliez et enchaîniez pompes, abdos et espressos, celle-ci vous répétait que nous ne pouvons pas comprendre, nous autres, les hommes, pour qui l'entretien physique se résume souvent à une série de petites formalités … Évidemment, tout lecteur attentif du Bro' family blog sait que c'est parfaitement faux et peut donc répliquer dans ce cas à sa nana avec du taquinage bien calibré qu'elle n'a dû dans son passif sexuel ne rencontrer que des AFC squelettiques et sans charme pour tenir un discours pareil … Parce que oui, en plus des exos dorsaux et pectoraux, biceps et fessiers, il y a, je vous le donne en mille, la corvée du rasage !

Jamais je n'aurais écrit un tel article en 2007, lorsque le Bro' family blog lançait la mode de la barbe de trois jours, plusieurs années avant sa récupération par le marketing mainstream. Aujourd'hui, plus un seul AFC sans Wayfarers de 2008 (note : en 2016, préférez Persol) et  trois poils sur la joue pour émuler un look faussement négligé chic …

À l'époque, je venais d'arriver à Paname et je créchais dans une petite chambre de bonne dans le 5e avec sanitaires sur le palier, louée par un ami producteur d'une ex … C'était une vraie galère pour m'entretenir et travailler mon body language, même si cette chambre m'offrait aussi la possibilité de caser une section artiste maudit dans mon story-telling, façon Van Gogh ... ou Scorsese … Un matin, j'allais me préparer, quand je remarquai que la porte des sanitaires était fermée de l'intérieur … Même pas moyen de me passer de l'eau sur ma belle gueule, je ne vous raconte pas l'angoisse … J'ai donc dû sortir de chez moi pour me rendre au taf, comme ça, dans l'inconnu … À l'aventure … Une fois arrivé dans les locaux de ma boîte, j'ai remarqué comme un changement dans l'attitude de mes collègues … Chez les hommes, pour la plupart boutonneux et fringués comme des sacs, de l'admiration … Et chez les femmes, de l'envie … Ou l'inverse, je ne sais plus … Toujours est-il que je compris aussitôt que tout venait de ma barbe négligée qui détonnait dans cet univers si policé. Je fonçai vers les toilettes pour voir le résultat de mes propres yeux dans la glace : la mode de la barbe de trois jours était née.

Cinq ans ont passé, et ma peau est redevenue une peau de bébé depuis deux ans déjà. Je suis redevenu une belle anomalie dans un monde cette fois-ci recouvert de poils qui tiennent malheureusement plus souvent du mono-sourcil frontal … Mes nanas ne veulent plus toucher mes pecs mais mes joues, comme si elles avaient affaire à quelque chose qu'elles n'avaient plus vu depuis longtemps. Comme les joues de leur premier amour pré-pubère, rencontré sur les bancs d'un cours d'histoire-géo … Dans le dernier dossier look printemps 2016 que nous vous avons concocté, j'ai déjà évoqué l'importance de présenter une joue parfaitement imberbe, je ne vais donc pas m'étaler sur le sujet, et me contenter de vous crier : « A vos rasoirs ! ». Mais avant cela, quelques précautions sont à prendre.

Décalez votre réveil de 25 minutes plus tôt

C'est la moyenne du temps approximatif que j'ai calculé, à partir de tableaux croisés dynamiques, d'équations de Schrödinger et de simulations informatiques AngularJS-Hadoop-Machine Learning, pour un rasage parfaitement optimal. Si vous n'avez pas suffisamment de temps devant vous, vous risquez d'arriver en retard pour votre rendez-vous avec la chargée de com' que vous voulez numclose, ou pire, vous risquez de devoir bâcler votre rasage, transformant ainsi votre joue et votre cou en véritables champs de bataille qui vous confondront avec le stagiaire informaticien puceau de votre boîte …

Utilisez le rasoir Gillette Fusion Power Live Enhanced Revolution 7 lames

Ce rasoir, de qualité supérieure et magique, est le meilleur que j'ai pu trouver, à la suite de lectures de dizaines de comparatifs. Disons que c'est un peu le sabre laser du rasoir, pour placer une petite référence geek en mode Sheldon Cooper. Il n'est pas encore disponible en Europe, pensez à l'acquérir durant votre prochain séjour à New-York City.

Rasez-vous dans le sens du poil

Le rasage dans le sens du poil permet de ne pas agresser les peaux sensibles et irritables. Ceci dit, le rasage dans le sens inverse du poil est malheureusement parfois nécessaire, d'abord pour une simple raison pratique, mais aussi pour une raison esthétique. Le rasage est ainsi bien plus net. Et c'est là que la douleur niée par la gent féminine entre en jeu : si la peau n'a pas été au préalable décontractée, à l'aide d'une serviette chaude et humide (astuce que je tiens d'un voyage au Japon), votre peau se met à rougir et à crier au meurtre ! Mais comme le disait votre charmante grand-mère, il faut souffrir pour être beau ! En d'autres termes, il faut savoir se faire violence pour plaire. 

Nous venons donc de voir que le rasage, loin d'être un simple amuse-gueule, représente en réalité une vraie corvée, difficile à achever de correcte façon avant des centaines et centaines d'essais ... Il suffit de regarder les hommes autour de soi pour voir des erreurs dans leur rasage. Des poils pas rasés ici, des cheveux rasés là … Un coup de travers et nous voici transformé en Fabien Barthez … Ce qui est certes toujours mieux que de se voir transformé en Chewbacca, pour placer une autre référence geek que vous saisirez peut-être !

Que la force soit avec vous et à bientôt !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Majorelle ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0