Unis

de Image de profil de GrunniGrunni

Apprécié par 16 lecteurs
Image de couverture de Unis

– Sont-ils ici ?

– … Moui.

– J’ai peur.

– De ces tueurs ?

– Oui !

– Ils sont... ici.

– Que va-t-on faire ?

– Prendre l’air !

– Si seulement.

– Si, intérieurement !

– Alors on abdique ?

– Non, on leur fait la nique !

– Est-ce donc là notre fin ?

– Hum… je le pense bien.

– Alors, on va…

– N’y pense pas.

– Grand frère ?

– Jennifer ?

– D’Jennie !

– Génie ?

– Aussi, si tu le souhaites.

– Non, je ne suis pas si bête.

– On ne va pas s’en sortir.

– D’Jennie, on va s’enfuir !

– Non, ils vont nous trouver.

– Oui, je le sais.

– Alors, comment ?

– Là dedans !

– Ne sois pas si bête.

– Si, si, dans nos têtes.

– Y crois-tu vraiment ?

– Absolument !

– Je ne veux pas mourir.

– On va s’en sortir !

– C’est infaisable.

– C’est imaginable.

– Tu es trop optimiste.

– Réaliste !

– Nous ne sommes pas immortels.

– Mais nous sommes éternels.

– Ton souhait...

– Mon projet !

– … est utopique.

– Mystique.

– Tu me fais rire.

– Juste sourire.

– Désolée, je ne peux pas plus.

– C’est déjà bien, minus.

– Et papa, et maman ?

– Papa… maman…

– Je voudrais…

– Leur parler ?

– Une dernière fois.

– Cette fois…

– Tu n’as pas d’idées ?

– Hum… appelle-les !

– Oui, bien sûr !

– Je t’assure.

– Plus rien ne fonctionne !

– Si, prends le téléphone !

– Idiot !

– Allô ?

– Pauvre cloche !

– Décroche !

– Maman, je lui aurais dit…

– Vas-y !

– Merci… je t’aime.

– Idem !

– Je suis... heureuse.

– Merveilleuse !

– Ne t’en fais pas, je suis bien.

– Oui, elle est avec son frangin !

– Qui n’arrête pas de la ramener !

– Laisse-moi en profiter.

– On est… tous les deux.

– Seuls, face à eux !

– Et on va… s’envoler ?

– S’élever !

– Je suis en paix.

– Soulagée ?

– Papa…

– … fait du chocolat.

– Arrête, c’est toi qui voulait !

– Ok, ok, je suis désolé.

– Papa, je… c’est débile !

– C’est utile !

– Je les aime.

– Idem !

– Papa, je… on est bien.

– Elle est avec son frangin !

– Lourdaud !

– C’était beau.

– Trop abrégé.

– Y’avait peu de forfait.

– Tu me fais rire !

– À en mourir.

– Ça y est ?

– On y est.

– Merci.

– Je n’en ai pas fini.

– Donne-moi ta main.

– Tiens la bien.

– Sont-ce nos adieux ?

– Ferme tes yeux.

– Tout est noir.

– Non ! Vois l’espoir !

– Je vois…

– Vois !

– J’ai peur.

– Oui, ce sont des tueurs !

– Je veux, je vais... m’évanouir.

– Songe et… respire.

– Le ciel, des nuages…

– Sans ambages.

– Ça brille.

– Tu pars en vrille.

– Laisse-moi…. m’évaporer.

– Hey, je suis à tes côtés.

– On va vers le soleil ?

– Au pays des merveilles ?

– C’est trop brûlant.

– Partons vers l’océan.

– Voyageons vers l’infini.

– Nous ne sommes plus que des esprits.

– Oui, je parcours le monde !

– Telles des ondes…

– … nous rayonnons !

– À l’unissons !

– Envolons-nous.

– Comme des fous !

– Je t’aime

– Requiem.

– Adieu.

– Vers Dieu.

– À jamais.

– On renaît.

– Dans l’au delà ?

– De part tout ça.

– On s’évade ?

– Sérénade.

– Ta solution ?

– Ma conclusion !

– Tu arrives toujours à me faire sourire.

– Même mieux, à te faire rire !

...

– Croyaient-ils nous échapper ?

– Là ? Comme ils étaient cachés ?

– Crétins !

– Enfantins !

– Ils n’ont même pas cherché à fuir.

– Ni même à discourir.

– Étaient t-ils résignés ?

– Ils semblaient apaisés.

– Ce serait de l’insolence !

– Bien trop de grandiloquence !

– Hey... regarde la gamine.

– Ouais, on dirait qu’elle a bonne mine.

– Comme si elle s’apprêtait à rire !

– Et lui, regarde-moi ce sourire...

...

Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

MARATHON POÉTIQUE 3 / 52

Lancé par lala

MARATHON POÉTIQUE 3 / 52 - du 11 octobre au 18 octobre 2018.

Défi du jeudi publié avec un jour d’avance ;-)

En option, inspirez-vous ou utilisez les mots : PROJET et TÉLÉPHONE (mots issus de l’univers de @Erwin Chester@).

Bonjour,

Le jeudi 27 septembre 2018, a débuté le MARATHON POÉTIQUE sur Scribay.

Le défi est simple : il s’agit d’écrire un poème chaque semaine pendant un an.

C’est un défi de soi pour soi ! Sans contraintes de style, de forme, de longueur…

Objectifs : la régularité, l'opiniâtreté, l'imagination. Mais aussi la diversité et l’audace pour sortir de sa zone de confort et tenter d’autres styles.

Pas de classement, pas de récompense… et pas de punition si on s’arrête en cours de route. Lectures et commentaires bienvenus !

Commentaires & Discussions

UnisChapitre32 messages | 3 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0