15- Qui es-tu ?

2 minutes de lecture

Allongé sur mon lit, j’essaie de mettre de l’ordre dans mes pensées. Côtoyer Alka devient une drôle de torture. Elle me pousse dans mes retranchements.

Elle s’obstine à vouloir que je sois heureux de mon sort. Or, plus j’en apprends, plus mon dégoût et ma révolte grandissent.

Elle m’a ouvert ses archives Xnet. J’y ai découvert les Chroniques Historiques Officielles, l’histoire des Bulles. Je les ai lues, dans l’espoir d’y trouver des réponses aux questions qui me hantent depuis longtemps. J’ai été servi.

J’y ai lu ce qu’Alka m’a raconté, comment MAGIE a pacifié le peuple Bullites en colère en déviant leurs pulsions violentes et meurtrières sur le peuple du Dehors, mon peuple.

J’y ai aussi découvert que cet IA despote est aussi à l’origine de la destruction des liens familiaux et de la fabrication d’humains jetables. Ils appellent ça la régulation stricte des naissances par un numerus clausus et la mise en place de la programmation génétique dès la conception.

Enfin, j’y ai lu toutes les bonnes raisons d’avoir mis en place l’Optimem.

Ces lectures couplées aux argumentaires monocordes que me débitent Alka me rendent agressif et sûrement injuste avec elle.

Aujourd’hui, mes paroles ont provoqué sa colère, elle a même crié. Je crois que c’est la première fois que je vois un Bullite vivre une émotion aussi intense. Ils sont toujours si mesurés.

Elle paraît penser que je lui en veux personnellement comme si toute la responsabilité de cet enfer lui incombait. Elle était furieuse. Son visage s’est animé lors de notre altercation. L’espace d’un instant, j’ai cru qu’elle parvenait à imaginer à quoi son monde ressemble, vu de ma place. Pour la première fois, je l’ai trouvé belle et touchante.

Et puis, l’Optimem a repris le dessus. Je suis parti, il valait mieux.

Pourtant, depuis que nous avons quitté B2, depuis qu’elle ne va plus à l’Optimem, elle est plus humaine. Elle se montre plus sensible, réellement soucieuse du sort d’autrui. Cela la déborde, la submerge, on dirait presqu’une enfant. Elle paraît si fragile alors, pourtant elle résiste, elle tient debout. Je ne peux alors m’empêcher d’essayer de la soutenir car alors, nous affrontons le même ennemi : MAGIE.

Parfois, je me prends à imaginer que, peut-être, sous ses chaînes invisibles, il y a encore quelqu’un, quelqu’un qui se bat pour exister. Parfois, j’ai l’impression que je l’aperçois. Cette Alka-là, j’aimerais la rencontrer, je crois.

Et puis, je me rappelle que tout ce que nous pourrions partager, elle le partagerait avec cette atroce machine à laver les cerveaux, qui les effaceraient. J’ai déjà vendu mon corps, je refuse de livrer quoique ce soit de plus à cette MAGIE.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0