57- Le chant du cygne (1/2)

7 minutes de lecture

La plateforme descend silencieusement dans les entrailles du DC. Les combattants équipés d’une arme occupent sa périphérie et les prisonniers sont regroupés au centre. Si un comité d’accueil se présente, les combattants pourront protégés les autres et surtout tirer sans risquer de toucher l’un des leurs.

Quand le plateau arrive à destination, Alka scrute la pénombre, sans grand succès. Elle étouffe un grognement de dépit au souvenir des casques osmotiques permettant une vision nocturne, qui se trouvent dans l’arène. Il aurait fallu les enlever à des cadavres. Elle ne sait pas si elle en aurait eu la force, mais les combattants l’auraient fait sans aucun doute.

Après avoir laissé passer un moment sans détecter de mouvement, ils en déduisent qu’aucun garde ne se trouve en embuscade. Alka descend la première de la plateforme. Elle est leur guide.

  • Où est Ariel ? murmure la voix inquiète de Feng.
  • Elle est restée là-haut, lui répond Hélio.

Alka, William et Feng échangent des regards interloqués. Pourquoi ?

  • Hélio, tu l’as vu rester sciemment là-haut ? l’interroge William d’un air circonspect.
  • Oui.
  • Pourquoi tu nous l’as pas dit ? Et, pourquoi tu ne l’as pas interpellée ? s’énerve Feng, en enlevant la voix.
  • Feng, moins fort ! l’enjoint Alka.
  • On s’est regardés et elle semblait sûre d’elle et déterminée. Je ne vous ai rien dit parce que ce n’était pas à moi de le faire, mais à elle. Elle ne l’a vraisemblablement pas souhaité. Chacun est libre de ses choix. N’est-ce pas pour cela que nous nous battons ? répond celui-ci d’un ton calme et assuré.
  • C’est complètement fou ! maugrée William. Pourquoi rester ?

Alka surprend un étrange regard de connivence entre Hélio et Kaly. Ces deux-là ne se connaissent pas. Malgré cela, ils paraissent capables de se comprendre sans dire un mot.

  • Elle veut sauver Noway, répond Kaly de sa voix éraillée.
  • On ne peut pas sauver Noway, ni Wallis, ni Yugo, ni… Ella, fulmine William d’un ton rageur et désespéré. On ne ressuscite pas les morts.

Alors qu’Hélio s’apprête à rétorquer, Alka l’interrompt. Elle ne veut pas entendre que Noway pourrait être encore vie. C’est un doux rêve et son vœu le plus cher, mais elle a vu les images, il est impossible qu’il ait survécu. Il est inutile de se bercer d’illusions.

  • Ça suffit ! ordonne-t-elle sur un ton qui ne souffre pas de contradiction. Ariel est libre de ses choix, qu’ils nous plaisent ou non ! Ce qui est certain, c’est qu’on ne doit pas s’éterniser ici, alors en route ! Suivez-moi et tâchez de rester silencieux !

Alka, suivie des prisonniers et des combattants court dans les couloirs du DC. Ils sont étrangement calmes et déserts. Cela l'angoisse mais elle continue. Le plus dur reste à venir.

Alors qu'ils s'arrêtent à une intersection pour vérifier si la voie est libre, William se porte à sa hauteur.

  • Vous êtes sûre de ce que vous faites ? lui demande-t-il, les sourcils froncés.

Elle le fixe l'air interloqué, ne comprenant pas sa question.

  • Je veux dire, vous n'avez pas consulté de plan depuis que nous sommes partis. Vous savez où nous sommes ? précise-t-il.
  • Oui. Je préfère éviter d'utiliser mon holobracelet de peur qu'il puisse être un moyen de nous localiser alors j'ai mémorisé le trajet avant de venir vous chercher. Je sais où nous sommes et où nous devons aller. Cela vous satisfait-t-il comme réponse ? l'interroge-t-elle d'un ton sec.

Il opine quand Feng revient de sa mission d'éclaireuse.

  • C'est bon, la voie est libre jusqu'à notre prochain changement de direction.

Ils s’élancent en file indienne. Ils ont une vingtaine de mètres à parcourir avant de bifurquer. En chemin, Alka se repasse mentalement son plan. Si elle ne s’est pas trompée, il y a encore deux bifurcations avant qu’elle ne se sépare du reste du groupe.

  • Kaly ! Qu’est-ce que tu fais ? s’écrie Hélio, poussant Alka à s’arrêter.

Quand elle se retourne, Kaly est comme statufiée, les yeux écarquillés. Hélio est déjà à ses côtés, elle murmure quelques mots qui provoquent la stupéfaction du jeune homme. Sans attendre, Alka les rejoint.

  • Qu’y a-t-il ? demande-t-elle, sur un ton précipité.

Hélio, d’un regard, enjoint Kaly de répéter.

  • Ils peuvent nous localiser…
  • Quoi ? Mais comment ? s’insurge Feng en saisissant Kaly par les épaules.

Hélio pose une main sur le bras de Feng.

  • Lâche-la, s’il te plaît !

Son ton est courtois mais ferme.

  • Laisse-lui de l’espace, poursuit-il. Tu n’obtiendras rien en la brusquant ainsi.

Feng lance un regard tranchant au jeune homme. Celui-ci, appuyé par la présence de William à ses côtés, y fait face d’un air tranquille et souriant qui finit par convaincre Feng de reculer.

  • Ceux qui me retenaient prisonnière… Avant de m’emmener ici, ils m’ont injecté quelque chose, leur raconte Kaly en désignant le pli de son coude.
  • Leur chef m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’avec cela ils sauraient toujours où je me trouve.

Après cette annonce, Kaly est saisi d’un tremblement et Hélio l’attire contre lui pour la réconforter.

  • Ils lui ont injecté un traqueur, conclut Alka d’un ton atone.
  • C’est quoi ? demande Kaly d’une voix blanche.
  • Une puce microscopique qui fonctionne comme une balise.
  • Est-ce qu’on peut l’enlever ? réagit Hélio en se tournant naturellement vers Alka.

Avant de se prononcer, elle s’octroie une minute pour réfléchir. Ils ne pourront pas l’enlever sans l’aide d’une IA médicale. En admettant qu’ils en trouvent une, ils seraient inéluctablement repérés. Une autre idée lui vient à l’esprit, elle est extrêmement dangereuse.

  • Non, on ne peut pas l’enlever, déclare-t-elle. Continuons, je réfléchirai en chemin !

Quelques instants plus tard, ils arrivent à l’ultime bifurcation, celle où leurs chemins vont se séparer. Les autres l’ignorent encore. Elle a une dernière chose à vérifier avant de leur annoncer. Elle inspecte rapidement son fusil. C’est bien une arme polyvalente, qui possède un faisceau laser mais aussi la capacité de projeter des courants électriques. Elle grimace puis fait signe au groupe de la rejoindre.

  • Kaly, chuchote-t-elle. J’ai réfléchi. On ne peut pas t’enlever le traqueur, par contre je pense qu’on peut le désactiver.
  • Comment ? demande celle-ci.
  • On peut le griller à l’aide d’un courant électrique.
  • Quoi ? Tu veux qu’on lui tire dessus ? s’insurge Feng. T’es complètement malade !

Alka ne relève pas l’insulte et poursuit.

  • L’idée est de régler le fusil au minimum et de t’administrer une décharge, c’est l’équivalent d’un bon coup de poing.
  • Ce sera suffisant pour que le traqueur soit détruit ? demande Kaly, d’une voix fatiguée.
  • Je ne peux pas te le garantir à cent pour cent, mais je pense que oui. Quoiqu’il en soit, la décision t’appartient.
  • C’est du délire, maugrée Feng.

Kaly met quelques secondes à prendre sa décision.

  • Je veux tenter le coup.

Alka opine et inspire un grand coup. Sous les yeux inquiets et surpris de ses compagnons, elle allume son holobracelet. Sans dire mot, elle tâte la poche intérieure de son uniforme, son Pad est là. Elle le sort, l'allume pour y tranférer rapidement l'itinéraire vers la sortie la plus proche. Puis elle les éteint à nouveau tous les deux. William s'apprête à lui demander des explications, elle ne lui en laisse pas l'opportunité.

  • Écoutez-moi bien ! commence-t-elle. On va devoir se séparer. Je vais vous expliquer le chemin jusqu’à la prochaine sortie et vous donner mon Pad pour le cas où vous ne vous en souviendriez pas. Moi, je vais me rendre au local de maintenance technique pour vous ouvrir les portes.
  • Quoi ? Qui nous dit que c’est pas un piège ? Que tu ne vas pas courir prévenir les gardes pour qu’ils nous capturent ?

La fureur défigure les traits d’Alka lorsqu’elle se tourne vers Feng.

  • L’homme que j’aime est mort pour sauver ta peau ! Pour honorer son rêve, je suis venue vous chercher, de ce fait j’ai provoqué la mort d’un bataillon de gardes. Sans moi, ils vous tenaient ! Pis, j’ai proposé de vous guider. Crois-tu que ce que j’ai fait a échappé à MAGIE ? Si je vais trouver la garde, je serais capturée aussi ! Alors, tu la fermes ou tu seras la première personne que je tue !

Feng paraît un instant sidérée puis acquiesce doucement.

  • Bien, poursuit-elle en tendant le Pad à Hélio. Vous serez à la sortie d’ici une dizaine de minutes. Normalement, j’ouvrirai les portes à peu près au même moment. Pour le traqueur, occupez-vous en une fois dehors, on ne sait jamais. Si Kaly s’évanouit, vous n’auriez nulle part où vous cacher.
  • Mais toi ? Que vas-tu faire ? s’enquiert Hélio, l’air inquiet.
  • Une fois les portes ouvertes, je suivrai le même chemin que vous.
  • J’espère que nous nous retrouverons.
  • Oui, moi aussi.

Hélio la prend spontanément dans ses bras.

  • Fais attention à toi. Merci pour tout…

Kaly lui lance un long regard. Les autres restent à distance. Ils ne lui font pas confiance. Cela la rend triste mais c’est ainsi. Rapidement, elle leur explique l’ itinéraire puis après un échange de poignées de main, elle les regarde avant de s’éloigner de son côté.










Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0