56- La promesse d'Alka

5 minutes de lecture

Elle a vu le couple grotesque s’envoler dans les airs puis choir. Les images dansent encore devant ses yeux. Les HC se sont levés contre l’injustice, des Bullites se sont battus contre des gardes, les combattants ont protégé des innocents et puis elle a vu Noway tomber. Il a donné sa vie pour sauver cette petite fille, pour les sauver tous.

Alka se recroqueville sur son siège. Elle voudrait disparaître. Elle ne veut plus rien voir, plus rien entendre, plus rien, juste cesser d’exister simplement.

  • Il faut qu’on sorte d’ici ! s’exclame William dans son oreillette.

Elle sursaute, agressée par cette voix trop forte.

  • On ne peut pas, lui répond Ariel. Ils ont sûrement verrouillé toutes les issues. Ils ne laisseront sortir personne, ni dans les gradins, ni ici.
  • Tu veux dire qu’on a fait ça pour rien ? Que tous ces gens se sont battus et sont morts pour rien ? s’insurge Hélio d’une voix vibrant de révolte.
  • Non ! riposte-t-elle. Ce que je veux dire, c’est que des gardes vont débarquer pour nous arrêter. Il faudra les neutraliser et tenter de sortir tout en sachant que toutes…

La communication coupe. Un message délivré par une voix synthétique féminine avertit Alka.

« Sur ordre de MAGIE, les communications sont interrompues. Veuillez quitter votre loge et regagner vos quartiers dans l’attente de nouvelles instructions. Merci de votre coopération. »

Alka se détache et se lève. Elle souhaite se mettre en mouvement, mais les pensées qui la traversent, la tétanisent.

Ils vont tous les tuer ! songe-t-elle, horrifiée. Alors tout ce que nous avons subi n'aura servi à rien et nos rêves disparaîtront dans l’oubli !

Elle tombe subitement à genoux, les mains sur les oreilles, le visage crispé de douleur. Son crâne est comme traversé par des millions d’aiguilles. Mourir, c’est la seule solution pour mettre fin à cette douleur. Une voix - la sienne ? - lui dit qu’elle le désire, que sans Noway, vivre est impossible. Une autre voix - celle de Noway ? - lui demande d’être forte, lui crie de se relever.

Elle pousse un cri bref pour s’arracher à cette torture.

  • Allez, Alka ! Inspire, expire, c’est tout. Concentre-toi ! s'admoneste-t-elle.

Peu à peu, les élans lancinants de douleur perdent de leur intensité. Elle se redresse.

  • C’est pas fini, murmure-t-elle.

Elle laisse enfler en elle la volonté farouche de terminer ce que Noway a commencé. Debout, les poings serrés, le visage ruisselant de larmes de rage, elle réfléchit à toute vitesse. Comment ouvrir les portes ?

Elle allume son holobracelet puis, tout en consultant les plans du DC, elle se met en route.

La jeune stratège prend un instant pour mémoriser les trajets dont elle aura besoin puis s’élance en direction de l’aire de lancement des combattants dans l'Arène.

Arrivée à destination, elle grimpe sur la plateforme de son équipe. C’est un plateau à commande automatique ; si tout fonctionne, il s’élèvera dès qu'elle s'immobilisera. Elle s’exécute et pousse un soupir de soulagement quand celui-ci se met en branle.

Cependant son angoisse monte en même temps que le plateau.

À quelques mètres de l’arrivée, elle perçoit des bruits de luttes, des cris et même des tirs. Ils semblent relativement loin de sa position. Quand enfin elle commence à voir l’arène, elle constate que les combats ont lieu du côté opposé. Sur le sol, les cadavres de deux enfants calcinés sont l’avertissement macabre des impitoyables gardes. La vision de ces corps étendus et déchiquetés, l’odeur de sang et de cendres lui retournent l’estomac. Elle trouve pourtant la force de se diriger vers le centre, en courant à demi-baissée. Personne ne l’a vue pour l’instant. Elle longe les murs pour rejoindre le groupe des prisonniers dont elle aperçoit les silhouettes déformées à travers les parois. Complètement obnubilée par sa progression, elle ne remarque pas le changement d'atmosphère. Les cris et le bourdonnement des lasers ont cessé, laissant place à un silence pesant. Au moment où elle fait la jonction, tous les prisonniers sont collés à la paroi du cube, les combattants à quelques pas devant eux. Tous sont tenus en joue par une dizaine de gardes aux figures peu amènes sous leur casque osmotique.

  • Arrêtez ! s'écrie Alka, sans réfléchir.

Son corps est agité d'un frisson de terreur quand l'un d'entre eux lui jette un coup d'oeil furtif, mais elle continue.

  • Je suis Alka, la stratège de l'équipe Europe, clame-t-elle d'une voix qu'elle tente d'affermir, en montrant ostensiblement sa cape. Je viens chercher mes combattants.

Les gardes ont un léger moment de flottement. Ariel se jette alors sur son vis-à-vis et le désarme en moins d’une seconde. D'un coup de crosse, elle l'envoie au tapis. Un autre soldat la met en joue mais son geste est avorté par le poignard de William qui se plante entre ses deux yeux.

  • Couchez-vous ! ordonne Ariel d'une voix coupante.

Instinctivement, Alka lui obéit. Durant d’interminables minutes, les tirs fusent au-dessus de leurs têtes. Alka se crispe à chaque cri, à chaque corps qu'elle imagine tomber.

Puis le silence impose finalement son règne. Des bruits de pas résonnent, claquements sinistres dans l'enceinte vide.

  • C'est bon, vous pouvez relever, leur annonce froidement la voix d'Ariel.

Quand Alka se redresse, elle constate avec un soupir de soulagement que tout le monde est encore en vie puis son regard balaie l'espace autour d'Ariel. Plus un seul garde ne bouge.

  • Est-ce qu'ils sont tous... ne peut-elle s'empêcher de demander, devant ce spectacle terrible.
  • Morts ! Oui ! ricane Ariel, sardonique. Ils ne méritaient pas mieux, ces soldats de pacotille !

Elle leur jette un dernier regard dédaigneux tandis que les prisonniers se rapprochent d'elles, l'air apeurés.

La loi du plus fort, toujours... songe Alka avec tristesse.

  • Il faut y aller maintenant, Alka ! l'interpelle Ariel. D'autres vont venir, c'est sûr.
  • Elle ne nous aidera pas, crache Feng d'un ton méprisant et agressif. C'est une Bullite.
  • Si ! je vais vous faire sortir du DC, s'écrie Alka plus blessée qu'elle ne l'imaginait par ces propos.
  • Feng a raison, Ariel ! On ne peut pas lui faire confiance, s'insurge William.
  • Noway avait confiance en elle. Tu l'as entendu. Il l'aimait même, lui rétorque Ariel doucement.
  • C'est vrai ? Demande Hélio, en saisissant le bras d'Ariel.

Celle-ci acquiesce, en grimaçant car elle est blessée. Hélio se tourne alors vers Alka et la gratifie d'un regard doux bien qu’encore dubitatif.

  • Alors, je vous suis, décide-t-il après quelques secondes.
  • Moi aussi, renchérit Kaly d'une voix brisée.

Tous les prisonniers emboîtent le pas des deux jeunes gens. Alka lance un ultime appel du regard à Feng et William.

  • On a pas d'autre option, de toute façon. Sans guide, on ne sortira jamais d'ici, lâche William vaincu.
  • Si vous nous la faites à l'envers, stratège, vous mourrez avec nous ! conclut Feng avec un regard meurtrier.
  • Prenez les fusils à impulsion, leur enjoint Ariel. Je vais vous montrer comment ça fonctionne. C'est facile.

Comment sait-elle tout ça ? ne peut s'empêcher de s'interroger furtivement Alka.

Cependant, elle suit le mouvement. En une minute, William, Feng, Kaly, Hélio et Alka sont équipés et rapidement briefés par Ariel. Même si elle n'en mène pas large, Alka sait que c'est maintenant à elle de prendre les choses en mains.

  • On a déjà trop tardé, lance-t-elle en rassemblant tout son courage. En avant ! Je vous expliquerai le plan en chemin !















Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0