46- Troisième épreuve

11 minutes de lecture

Sous les vivats de la foule, la voix de MAGIE retentit dans le stade. Aujourd'hui, pas de décor élaboré, l'arène est un gigantesque espace recouvert de terre battue. Au centre, se trouve un grand cercle où se dérouleront les duels.

  • Bienvenue à la troisième épreuve du DC, mes enfants. Deux duels auront lieu aujourd’hui. Le premier opposera Ariel d’Europe à Ary de Chine. Le second verra s’affronter Joan d’América et Noway d’Europe.

Tandis qu'une clameur immense fait trembler jusqu’au sol sous nos pieds, je me surprends à ressentir une joie étrange. Force est de constater que je me sens plus léger ici que dans les couloirs du DC. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai dû me battre, contre les éléments, contre la maladie, contre d'autres hommes, et même contre des monstres... Je suis obligé de reconnaître que je suis habitué aux affrontements et que j'aime les sensations que j'éprouve dans ces moments-là. L'idée de combattre me galvanise. Cependant, la joie consommée des Bullites à nous voir souffrir et mourir, ça, je ne m'y habituerai jamais. Combattre, c'est porter le fardeau de vouloir sauver sa vie quoiqu'il en coûte. Pour vaincre, il faut apprendre à marcher aux côtés de la mort. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, un guerrier accorde un grand respect à la vie, la sienne comme celles de tous les autres, car à chaque affrontement, il en mesure le prix et la fragilité. Le spectacle préféré des Bullites est aux antipodes de cette conception de l'existence.

Partagé entre ces émotions contradictoires, je me force à revenir à l'épreuve.

Comme nous l’avait dit Alka, toutes les équipes sont présentes. Une zone carrée d’une vingtaine de mètres de côté nous a été allouée. Pour être sûrs que nous ne franchissions pas les limites, ils nous ont enchaînés, ces immondes salauds. Au milieu de notre carré, se trouve un énorme bloc de pierre où sont scellées trois énormes chaînes au bout desquelles nous sommes attachés via un harnais. Seule Ariel est libre de ses mouvements car elle va bientôt entrer dans le cercle central. Inquiet, je la regarde s’échauffer en tâchant d’oublier les cris hystériques provenant des gradins.

Son duel s’annonce difficile, même si elle est une excellente combattante. Lors du briefing de ce matin, Alka a projeté des holovids de combats d’Ary. Il est agile et endurant. En vérité, il a l’air d’aimer prendre son temps et il a les moyens de le faire. C’est un tueur, un qui aime ça. Pour couronner le tout, le tirage au sort de l’arme l’avantage. Ils vont se battre avec des couteaux, Ariel est meilleure avec des armes de plus longue portée. Heureusement, William se charge de l’encourager.

  • Allez, Ariel, tu peux le battre ! En plus, honnêtement, tu rendras service à l’humanité en éliminant une enflure pareille, lui crie-t-il pour couvrir le brouhaha.

Malgré l’enjeu, Ariel trouve le courage de lui adresser un clin d’œil mais ses yeux restent concentrés. Mon air sombre ne lui échappe d’ailleurs pas.

  • Noway, arrête de t’en faire comme ça, me lance-t-elle, avec un sourire en coin. Ça va finir par devenir vexant.
  • En réalité, je me fais du souci pour lui, réussis-je à répondre. T’as pas l’air d’apprécier ce genre de types, essaie de ne pas trop le torturer quand même.
  • Fais-moi confiance, je suis une gentille fille, me rétorque-t-elle avant de se retourner.

Dans les gradins, un silence relatif s’est installé.

  • Avant de commencer, il est temps de vous dévoiler la surprise, annonce MAGIE. En plus des Duels, nous avons ajouté aujourd’hui un Ball-Trap.

Une vague de murmures perplexes traverse les gradins. Tous les combattants sont figés, attendant la suite.

  • Durant les duels, sous certaines conditions, des spectateurs pourront s’adonner au tir sur les combattants dans les carrés.

Quoi ? On va nous tirer dessus alors que nous n’avons aucun moyen de nous défendre ou même de nous cacher ? Et ils sont extatiques, ces cons !

  • Voici les conditions. Deux loges mobiles tournant autour de l’arène sont mises à disposition. Dans celles-ci, vous trouverez un fusil à impulsion. Une place dans la loge vaut mille points. Le droit de tirer en mouvement est fixé à mille cinq cents points et le droit de tirer depuis la loge arrêtée vaut trois mille points. Le nombre de tirs par personne est limité à trois afin qu’un maximum d’entre vous puisse en profiter. Les places seront évidemment limitées. Si vous voulez vous essayer à cette activité, préparez-vous. À mon top, les inscriptions seront ouvertes. Trois, deux, un… top.

J'observe, ébahi, des milliers de Bullites faire apparaître leur holoécran et pianoter fébrilement dessus tandis que des milliers d’autres, manquant certainement de points, les regardent dépités.

  • Comment on va pouvoir éviter de se faire tirer dessus ? lâche piteusement Ella.
  • La plupart des Bullites n'ont jamais tenu une arme et n'ont donc aucune expérience du maniement de celle-ci. Vous allez avoir à faire à des tireurs novices. Je pense qu'il va être possible d'anticiper, répond Alka froidement.
  • Comment ? On les voit même pas, riposte nerveusement Ella.
  • Les loges seront à découvert. Le risque d’interférences entre le camouflage et le fusil est trop élevé. J’essaierai de vous guider. Restez vigilants ! nous enjoint-elle.

Quelques minutes plus tard, MAGIE déclare les inscriptions closes. Elle informe que les premiers à pouvoir entrer dans les loges viennent de recevoir un message et sont priés de se rendre immédiatement au point de rendez-vous qui y est indiqué .

Sur le gigantesque écran, on peut suivre leur périple jusqu’aux loges, sous les acclamations de la foule. On ne rate rien de leurs airs ravis et hallucinés. Ces gens-là sont contents parce qu’ils vont avoir l’opportunité de tirer sur d’autres êtres humains. Peut-être que ce sera l’unique moment vraiment excitant de leur triste vie ?

  • Bien, tout est en place ! tonne MAGIE. Place au spectacle. Je déclare ouverte la troisième épreuve du DC !

Le cercle central s’illumine de vert, les duellistes doivent y entrer. Deux loges apparaissent de part et d’autre de notre aire. Elles sont à notre hauteur, on peut même distinguer leurs occupants. Elles se mettent en mouvement pour entamer le tour de l’arène à une allure beaucoup trop modérée à mon goût.

Malgré le risque d’être abattu comme un lapin à tout moment, je reste fixé sur Ariel qui fait ses premiers pas dans le cercle. Ary aussi s’avance. Il a l’air matois d’un fauve prêt à dévorer sa proie.

  • Cela va être un plaisir de te tuer, lance-t-il à Ariel, avec un sourire carnassier. Avant, je vais m'amuser un peu.

Tandis qu’ils se tournent autour et se rapprochent inexorablement l’un de l’autre, il continue de l’invectiver et de lui promettre les pires sévices. Ariel, elle, garde le silence.

Soudain, au milieu d’une phrase, il s’élance à une vitesse folle. Ariel a tout juste le temps d’esquiver, mais il lui laisse une estafilade sur le bras.

  • Un Bullite vient d’armer son fusil à trois heures, nous informe Alka.

Je porte mon regard dans la direction qu’elle nous indique. Je distingue clairement le tireur. Ce n’est pas nous qu’il suit du bout de son arme, c’est un membre de Chine, qui se trouve à notre gauche.

  • Yugo, hurlé-je. Attention, tir à une heure.

Celui-ci hoche la tête. Quand le tir part, il s’aplatit au sol. Quand il se relève, une tache sombre apparait sur son épaule, il a été touché. il l’examine puis s’en désintéresse. Ce ne doit pas être trop grave.

Un cri grave me ramène au combat dans le cercle. Manifestement, Ary a trop pris confiance et vient de prendre un coup de pied bien placé, au vu de sa démarche et de l’air satisfait d’Ariel. Elle profite de son avantage et repart à l’assaut. Elle lui assène un violent coup de poing dans les côtes et se replie mais du bout de sa chaussure, il la déséquilibre et se jette sur elle.

  • Noway, tir à onze heures, me crie Wallis.

Je lève la main pour le remercier. Cependant, j’avais déjà repéré le tireur en levant les yeux vers le duel. Depuis, je me déplace avec une idée dingue en tête. Quelques secondes plus tard, une onde bleue se dirige vers nous. Jouant le tout pour le tout, d’un bond, je me décale pour finir de tendre la chaîne et la mettre sur la trajectoire du rayon. L’onde de choc qui suit me projette au sol. À ma grande surprise, j’ai réussi sans récolter la moindre blessure. Sonné, je lève la tête et constate avec soulagement qu’Ariel s’est dégagée et avec horreur qu'Ary a profité de son avantage pour lui arracher une grande partie de sa combinaison. Elle est presque nue. Au regard de haine pure qu'elle lui lance, j'imagine sans peine ce qu'il a fait. Dégoûté, je jure que si elle ne le tue pas, je me chargerai de lui. Puis, tout en me relevant péniblement, je jette un coup d’œil à mon entrave. Elle est abîmée mais n’a pas cédé. Dommage !

  • T’es un grand malade, me hurle Ella.

Je lui réponds d’un sourire satisfait, lui indiquant la chaîne des yeux.

  • J’essayais un truc. C’est raté.

Après avoir regardé celle-ci, elle murmure d’un ton effaré :

  • T’es taré ! Génial, mais taré !

J'aimerais tellement briser ces chaînes et aller saluer les Bullites dans leur loge...

Dans les minutes qui suivent, le combat s’équilibre entre Ariel et Ary tandis que les équipes se liguent pour signaler les tirs des Bullites dans leurs loges. Jusqu’à présent, nous en tirons avec des blessures mineures. Dans les tribunes, le public gronde. Les sifflets et les quolibets commencent à fuser et s’amplifient de seconde en seconde. Je sais que cela ne va pas durer, MAGIE va forcément réagir, mais cela allume en moi un feu de joie sauvage.

  • Mes enfants ! Afin qu’un maximum d’entre vous puisse profiter des loges, je vous annonce que les prix sont diminués de moitié, annonce l’IA omnipotente.

Dans l’arène, nous avons tous compris ce que cela signifie : plus de tirs et surtout, les Bullites vont pouvoir viser depuis une loge arrêtée, ce qui ne s’est produit qu’une seule fois, jusqu’à maintenant. À ma grande surprise, alors que le public exulte, Wallis crie :

  • Venez, bande de lâches ! On va vous montrer ce que c’est que le courage !

Je pousse un hurlement sauvage d’approbation en levant un poing rageur. D’autres cris bravaches s’élèvent dans l’Arène.

Les tirs s’intensifient, nous faisons front ensemble. Au centre, les deux combattants sont couverts de contusions et saignent de multiples blessures superficielles. Aucun n’a réussi à déborder l’autre suffisamment pour prendre l’avantage. Ariel semble montrer des signes de fatigue et Ary arbore un sourire mauvais.

  • Noway ! Derrière toi ! me crie Alka, dans l’oreillette.

Dans mon dos, à une vingtaine de mètres, une loge s’est arrêtée. À l’intérieur, une très jeune Bullite me tient dans son viseur. Je me retourne pour lui faire face. Nous échangeons un long regard. Ses yeux écarquillés semblent hésiter.

  • Alors, qu’est-ce que tu attends ? la défié-je, en écartant les bras.

Tuer un homme à bout portant, ce n'est pas si facile !

J’ai presque l’impression de voir sa pupille se rétrécir quand elle prend la décision de tirer. D’un bond, je me jette sur le côté. Le tir me manque. Je me lève et époussette ostensiblement ma combinaison tandis qu'avec un sourire narquois, je regarde la loge qui s'éloigne. En réalité, je n'en reviens pas d'avoir réussi à l’éviter. Je suis en veine, on dirait.

  • Tu te déplaces comme la foudre, mec ! me lance William d’un air éberlué.
  • Noway ! Je t’ordonne d’arrêter tes provocations ! Ils vont tous vouloir te tirer dessus, si tu continues ! me sermonne Alka.
  • Oui, maîtresse.

Elle a raison. Je deviens la cible de tirs répétés auxquels j’échappe de justesse à chaque fois. Soudain, tout s’accélère. Ariel hurle. Je me relève d’un énième roulé-boulé pour voir Ary lui enfoncer un couteau dans le flanc. Étonnamment, elle sourit et d’un geste vif, lui attrape la nuque d’une main et lui tranche la gorge de l’autre. Ary, les yeux exorbités de douleur et de stupéfaction, porte ses mains à son cou dans une tentative vaine de stopper le flot de sang. Ariel impitoyable, le pousse sans ménagement, pour s'arracher à la morsure de la lame dans son flanc. Une main appuyée sur le trou sanguinolent de son abdomen, elle regarde Ary s'écrouler en émettant un dernier râle.

  • Premier Duel terminé : le vainqueur est Ariel d’Europe, déclare aussitôt MAGIE.

Dans la seconde, les loges s’arrêtent et les Bullites sont sommés de déposer leurs armes. Jusqu’au prochain duel : le mien.

  • Mes enfants, un délai de quinze minutes est nécessaire pour préparer le prochain duel. Profitez-en pour vous restaurer et vous inscrire pour le Ball-Trap, déclare MAGIE.

Des gardes entrent dans l'Arène pour récupérer le corps d'Ary et escorter Ariel jusqu'à notre carré. L'un d'entre eux examine sa blessure et y appose une de ses feuilles transparentes dont William s'était servi pour me soigner lors de la première épreuve.

  • Cela ne tiendra pas très longtemps, ricane-t-il. Ton pote a intérêt de conclure vite son duel, s'il ne veut pas te voir te vider de ton sang.

Message reçu !

Imperturbable, elle patiente en silence tandis qu'il me détache et l'attache à ma place.

  • L'arme tirée au sort est l'épée à double lame. La préférée de Joan, m'annonce Alka.

Comme par hasard !

Un des gardes court vers l'intérieur du DC et revient quelques minutes plus tard avec l'objet en question. Je ne me suis jamais servi d'un truc comme ça. Concentré, je la prends en main et fait quelques moulinets avec. Après plusieurs essais, je me rends compte qu'on peut la manier comme un bâton et ça, je sais faire. Au regard approbateur de mes équipiers après mes différentes passes expérimentales, je conclus que je suis sur la bonne voie.

  • Comment tu te sens ? Ça va aller ? m'enquis-je auprès d'Ariel.
  • T'arrêtes de t'inquiéter pour moi ! me morigène-t-elle, avec une moue contrariée. Si tu veux m'aider, concentre-toi sur ton duel !
  • Oui, M'dame, agrée-je avec un petit sourire.
  • Sérieusement, Noway, on sait tous que tu exècres l'idée de tuer un autre être humain, qui ne t'a rien fait et qui est là juste parce qu'il est pas né au bon endroit. Alors souviens-toi que c'est lui ou toi, me dit-elle gravement.
  • Rappelle-toi ce que tu as vu sur les Holovids. Joan est loin d'être un type bien même s'il est loin d'être aussi monstrueux qu'Ary, rajoute William, sérieux pour une fois.
  • Lui, il hésitera pas, Noway ! conclut Ella.
  • Dites donc, vous seriez pas en train de vous attacher à moi ? leur rétorqué-je, goguenard.

Leurs regards surpris valent l'effort de cette petite pirouette.

  • Plus sérieusement, merci pour les conseils, continué-je sans leur laisser le temps de répondre. En réalité, j'ai déjà affronté et tué d'autres hommes innocents. Je sais ce que j'ai à faire et je n'aurai pas d'états d'âme. Vous aussi, prenez garde à vous.

Ils hochent gravement la tête alors je me tourne et m'avance vers le cercle. J'ai besoin de quelques minutes pour faire le vide dans ma tête.

  • Gagne ce combat, Noway. C’est un ordre, me souffle Alka, jusque-là restée silencieuse.
  • Oui maîtresse, tenté-je de la rassurer. Je vais revenir.

J'espère que ce n'est pas un mensonge.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0