47- Le Colonel

6 minutes de lecture

Noway franchit la ligne lumineuse et s'avance vers son adversaire. Joan le regarde d'un air mauvais et lui lance en préambule :

-- J'ai rien contre toi. Peut-être même que t'es un mec bien mais je vais te tuer aujourd'hui.

Pour toute réponse, Noway se met en garde. Son attitude dégage une intense concentration mais aucune agressivité. D'une immobilité de statue, si ce n'est ses yeux qui suivent attentivement chaque mouvement de Joan, il attend. Au bout d'une minute ou deux, certainement à bout de patience, celui-ci s'élance et à grand renfort de moulinets, porte la première attaque.

Le colonel trouve son style un peu trop théâtral mais reconnait un combattant de haut niveau qui maîtrise parfaitement l'arme qu'il a en main. Pourtant, Noway, beaucoup plus économe, pare les coups avec une étonnante facilité. Impassible, il déjoue toutes les passes de son adversaire qui montre pourtant une grande célérité. Après un échange de coups particulièrement intense, Joan rompt le combat en se dégageant de quelques pas. Le colonel observe Noway. Pas une goutte de sueur ne perle sur son front, les légers mouvements de son torse indiquent un cycle respiratoire calme. Aédé croit apercevoir un voile fugace d'étonnement flotter sur le visage de son cobaye.

Soudain, Noway s'élance à la rencontre de Joan. La vitesse de ses déplacements est phénoménale, tout comme leur précision. Ses lames ne sont plus que deux éclairs. L'instant d'après, les deux hommes se trouvent dos à dos, immobiles. Les lames de Noway brillent de reflets pourpres. Joan, l'air hébété, laisse choir son arme, un bourgeon écarlate fleurissant à l'emplacement de son cœur. Sans un cri, il s'écroule. Le combat est terminé.

D’un geste de la main, Aédé fait disparaître son holoécran. Tandis qu’il se gratte pensivement le menton, son visage s’éclaire d’un demi-sourire ambigu. Voilà une étape supplémentaire de son plan qui se déroule comme prévu.

Ariel a mené à bien sa mission. Lors de leur dernière entrevue, il l’a prévenue que Noway s’était certainement aperçu qu’elle était différente des autres.

« Essaie de lui servir ta biographie de couverture. Ariel, c’est important qu’il ait confiance en toi. Je compte sur toi pour faire le maximum. »

Voilà ce qu’il avait dit à la jeune femme, tout en étant conscient des limites de son plan. Ariel étant membre d’un corps d’élite de l’infanterie, elle ne connait rien aux techniques d’infiltration.

Le sourire d’Aédé s’élargit. Ariel s’en est sorti avec brio. Elle a su convaincre le cobaye qu’elle était, comme lui, une jeune femme opprimée par le Système-Bulle. Cela s’est avéré plus facile que ce qu’il avait anticipé. Noway en devenait presque décevant ! Le colonel lui attribuait jusque-là un instinct presque infaillible. Pourtant, il s'est fait avoir sur toute la ligne. Évidemment, il y a aussi Alka même si c’est différent puisque celle-ci ignore qu’elle lui ment : elle est même persuadée qu’elle lui dit la vérité.

L’Optimem est un outil à la fois génial et terrifiant, songe-t-il, ne pouvant réprimer un frisson.

Aédé laisse son esprit remonter le temps. Il se souvient de son arrivée au Laboratoire de Recherche et d’Innovation Génétique. Il avait la ferme intention de trouver un moyen de venger la mort de son fils, à n'importe quel prix. Mais, au fond de lui, il savait que sa quête était quasiment sans espoir. Et puis, par accident, il avait trouvé un spécimen unique, Noway, le survivant. Il ne l’avait plus lâché. Il l’avait vu errer poursuivi par le fantôme de son ami mort au combat. Il avait suivi son périple jusqu’en Europe. Il l’avait finalement rencontré sous Bulle Ter.

Il l’avait étudié : il avait deviné sans peine la culpabilité latente et destructrice qui le rongeait . Il avait remarqué comment Noway avait lutté contre celle-ci en s'acharnant à aider tout ceux qu'il rencontrait : Sélène, les communautés humaines où il passait, le jeune homme sur la route de B2, Hélio et bien sûr Alka. Fort de ce savoir, Aédé avait ainsi transformé la jeune femme en un Cheval de Troie sur-mesure pour Noway. Celui-ci ne pouvait que s’y laisser prendre. Ainsi, grâce au système de surveillance du DC, il peut continuer de le suivre à la trace et grâce à Alka, il a accès aux pensées de son si précieux cobaye.

La seule ombre au tableau est qu’Alka semble présenter des signes d’instabilité. Cela devait arriver tôt ou tard. Cependant, il avait espéré qu’elle tiendrait un peu plus longtemps. Peut-être a-t-il sous-estimé l’influence de la promiscuité avec Noway ?

Alors que le Colonel soupire, perdu dans ses pensées, la porte coulisse laissant entrer Aetna.

-- Colonel, le salue-t-elle en adoptant la position réglementaire.

-- Bonjour Lieutenant. Asseyez-vous.

Tandis qu’elle s’exécute, il poursuit :

-- Quelles sont les nouvelles ? Je vous écoute.

-- Elles sont mauvaises, mon Colonel. La situation se dégrade plus rapidement que nous ne l’avions anticipé. La légende de cet homme est en passe de devenir planétaire. Les HC d'Europe, d’América et d’Océanie n’ont plus que son prénom à la bouche. C’est leur nouvelle coqueluche. Et, il y a fort à parier que le même phénomène se produise sur Chine, après sa dernière prestation.

-- Ce n’est peut-être pas aussi grave que vous le dites, réplique-t-il. Après tout, il y en a eu d’autres… et puis la mode est passé. MAGIE contrôle ces populations depuis quatre cent ans et des poussières, il est difficilement concevable qu’un seul être humain ait la capacité de mettre à mal le système-bulles.

-- Ce qui se passe est sans précédent. dans tous les consortiums, les actes de désobéissance d'HC sont en nette recrudescence et les incidents d’Optimem ont significativement augmenté, Colonel, lui assène-t-elle, d’un air consterné.

-- C’est moi, ou la situation vous effraie ? lui demande-t-il d’un ton concerné.

Aetna s’agite sur sa chaise, visiblement mal à l’aise.

--Oui, Colonel, finit-elle par lâcher d’une voix blanche. Cet homme, par un concours de circonstances difficilement prévisibles, est en position de déstabiliser profondément le système, même s’il disparaît ! Et, vous savez comme moi, que ce n’est vraiment pas le moment !

Le Colonel se rembrunit.

-- Parlez franchement ! gronde-t-il.

La jeune femme affronte finalement son regard.

-- Ce spécimen est trop dangereux pour le système des Bulles. De plus, il a déjà beaucoup évolué. Vous le savez mieux que moi. L'augmentation de ses capacités physiques crèvent les yeux. Nous n’avons aucune idée de ce que cela va donner.

-- En effet, c’est pour cela que nous l’observons et le testons, répond-il. D'autre part, évaluer ses capacités de leadership pourraient se révéler très intéressant.

-- Ce n’est pas intéressant ! proteste Aetna. C’est inenvisageable, en tout cas, au sein du DC. Il a déjà une influence considérable sur les populations indigènes, qu’est-ce que cela donnerait s’il se montrait quasiment invulnérable !

Le Colonel se carre dans son fauteuil et prend quelques secondes avant de répondre.

-- Reprenez-vous, Lieutenant, lui enjoint-il froidement. Je comprends votre point de vue et dans une certaine mesure, je le partage…

-- … Oui, Colonel.

-- Je n’ai pas fini, Lieutenant. Essayez à votre tour de vous mettre à ma place. Il est le seul à avoir survécu...

-- Non, sa sœur aussi, l'interrompt-elle.

--... et à être resté sain d’esprit, poursuit-il en s’abstenant de relever cette nouvelle interruption. Oui, j’en sais bien plus que vous sur l’évolution significative de ses capacités. Il est très probable que cela ne soit que le début. Cependant, il est loin d’être invincible et beaucoup de questions restent sans réponse, notamment comment répliquer ses capacités de résistance et d'évolution.

-- Mais…

-- Lieutenant, je vous prie de me laisser finir ! Il est de notre devoir de chercher et de trouver cette réponse. Il en va de notre survie !

-- Nous avons également le devoir de préserver le Système-Bulle Terrestre, pour la même raison, riposte-t-elle.

-- Lieutenant Aetna, j’ai bien conscience des risques. Je suis convaincu que cela en vaut la peine. Et puis j’ai confiance en vous et en MAGIE, lui dit-il d’un ton grave, même si au fond de lui, il se prend à douter au vu de la réaction d’Aetna.

Il ne se passe rien depuis des centaines d’années sur Terre. MAGIE a, à sa charge, un troupeau endormi et docile. Se pourrait-il qu’elle et ses agents n’ait pas la capacité de contrôler les évènements sans céder à la panique ?

Le lieutenant Aetna laisse échapper un soupir.

-- Nous vous donnerons le plus de temps possible pour mener à bien vos recherches. Cependant, sachez que le Haut-Commandement nous a donné carte blanche pour interrompre immédiatement l'expérience dès lors que nous considérerons que les risques sont trop grands.

-- C’est entendu, Lieutenant. Merci beaucoup.

-- Ne vous y trompez pas, Colonel, lui lance-t-elle, en se levant. Hâtez-vous de recueillir les données car selon toutes les probabilités, il vous reste peu de temps.

Elle quitte la pièce sans se retourner. Le Colonel regarde la porte se refermer.

Tout ne va pas si bien, finalement.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0