37-Enigmes

5 minutes de lecture
  • Je t’interdis de bouger, je sais que ça te plait, susurre le Stratège de Chine à Feng.

Il vient de lui lécher l’oreille d’un air ravi. Quel pervers ! Feng reste impassible quand il recommence avec un ricanement malsain.

Ce trajet en aérojet est un cauchemar. La façon dont les Stratèges traite leurs combattants est si avilissante. J’en ai la nausée à force de réfréner mes envies de meurtres. La pire se révèle être la stratège d’América, une vraie sadique. Elle prend plaisir à exercer son pouvoir sur tous les membres de son équipe avec une préférence pour les hommes qui, durant tout le voyage, ont subi diverses brimades, allant des commentaires insultants à des tapes sur la tête ou des pincements, sans qu’aucun ne bronche, sans que personne ne bronche, en vérité. Devant un énième comportement humiliant, je ne peux retenir un grognement désapprobateur. Ariel baille ostensiblement.

  • C’est bon, Noway, c’est long pour tout le monde ! Plus qu’une heure, profites-en pour te reposer, m’enjoint-elle.

Cela suffit pour détourner l’attention de Beka, la sadique et à épaissir le mystère « Ariel ».

Cette dernière a raison en tout cas, même si ce voyage se révèle éprouvant, c’est sûrement un des rares moments de repos que nous aurons.

Pour détourner mon attention des comportements abjects des Stratèges, je sors le Pad que m’a donné Alka. Après l’avoir allumé, je consulte rapidement les intitulés des fichiers qu’elle a téléchargé. Deux d’entre eux m’interpellent. « Journal de bord » pour commencer.

Je n’ai pas besoin de journal de bord. Pour quoi faire ? je n’écris pas, je dessine. Cela aurait pu être mes dessins mais il y a aussi un dossier « dessins ». Ce que m’évoque ces mots me tord les tripes, le seul journal de bord dans lequel j’ai écrit ne m’appartenait pas. Pour en avoir le cœur net, il faudrait que je l’ouvre. Si c’est ce que je crois, il y a trop de monde autour de moi pour que je le fasse. À regret, je remets cela à plus tard.

J’ouvre donc le second dossier « Chroniques Historiques Officielles ». Je le connais déjà, Alka m’en avait donné l’accès quand je voyageais avec elle. J’avais découvert et survolé l’histoire des Bulles, plus intéressé par la cartographie de notre monde. Aujourd’hui, Je décide d’ouvrir celui qui me sera le plus utile, celui qui concerne l’histoire du Dernier Cercle. Les premiers paragraphes ne m’apprennent rien que je ne sais déjà. En revanche, je prends connaissance de certains coups tordus de MAGIE dont je n’avais pas entendu parler. Les stratèges disposent de trois coups spéciaux pour pimenter le jeu : Indice plus, Jokarm et Échange.

Indice plus est le plus mignon. Il permet au Stratège de solliciter un indice supplémentaire pour anticiper les conditions dans lesquelles se dérouleront les épreuves.

Jokarm se révèle un peu plus vicieux. Le stratège peut choisir, dans une liste d’équipements spéciaux en principe interdits dans le DC, un élément qui sera fourni à son équipe, lors d’une seule épreuve.

Enfin le dernier, Échange, ce mot anodin cache la promesse d'un bain de sang. Je suis sûr que c'est le préféré des Bullites. Un stratège peut proposer des échanges de combattants à un autre Stratège. Ce dernier peut accepter. S’il refuse, un Duel est organisé entre les combattants désignés pour l’échange, un combat à mort, bien entendu.

  • Sympa, n’est-ce pas ? intervient Ariel, qui manifestement, lit par-dessus mon épaule.
  • Tu as une idée de ce que signifie le mot « intimité » ? grogné-je.
  • J’en ai un vague souvenir. C’est un de ces concepts qui disparaît quand on devient un combattant-esclave, je suppose, me rétorque-t-elle, nullement gênée.

Je ne peux qu’être d’accord.

  • En même temps, c’est pas comme si tu lisais des trucs persos ou des informations sensibles, continue-t-elle. T’as vu, il n’est mentionné nulle part qu’en vérité, MAGIE fait ce qu’elle veut.
  • Je me demande s’il y a quelqu’un derrière ce monstre cybernétique ou si c’est une IA sénile qui a perdu tout bon sens.
  • Tu devrais lire le chapitre sur sa conception. Il est dit qu’on lui a donné les pleins pouvoirs pour qu’elle nous sauve.
  • Elle ne nous a pas sauvés, m’agacé-je.
  • Selon les Bullites, si.
  • Rectification, selon l’Optimem, soit selon MAGIE.
  • Oui. Si c’est pas bien joué, ça ! persifle Ariel.
  • Mouais, c’est pour ça que j’ai du mal à croire tout ce qu’elle déclare, y compris au sujet de son omnipotence.
  • Qu’est-ce que ça changerait qu’il y ait quelqu’un aux commandes de MAGIE ?
  • Il y aurait peut-être un sens à tout ça. Si on le comprenait, on pourrait peut-être changer les choses…

La réplique cinglante que j’imaginais entendre ne vient pas. Ariel reste silencieuse. Elle me fixe avec un regard étrange.

  • Je sais pas si je te plains ou si je t’admire, Noway. En tout cas, j’espère que tu trouveras des réponses à tes questions, me chuchote-t-elle d’un air grave puis elle se détourne et ferme les yeux.

Je reste un moment pensif après sa dernière phrase. Cette jeune femme me laisse perplexe. Ses propos oscillent constamment entre révolte incisive et soumission résignée. J’ignore sur quel pied danser avec elle.

Abandonnant mes réflexions à son sujet, je me replonge dans les Chroniques Historiques. Peut-être y trouverai-je des éléments intéressants.

Une demi-heure plus tard, Alka vient nous voir pour nous prévenir que nous allons bientôt atterrir. Elle nous informe également du programme de l'après-midi, à peu près similaire à celle d'hier.

À regret, je range mon Pad. La lecture attentive de ces Chroniques m'a beaucoup appris. Comment et pourquoi les premiers Bullites sont entrés, de leur plein gré, dans les Bulles alors qu'il n'était pas encore nécessaire de s'enfermer, ce qu'il s'est passé quand cela a dégénéré. Les Chroniques décrivent un état de guerre, des gens qui se déchirent et s'entretue, un peuple au bord de l'extinction. Le récit est-il exagéré ? cela m'a laissé songeur car je peux comprendre que dans une telle situation, on puisse envisager des solutions extrêmes.

L'IA de bord me sort de mes réflexions quand elle nous annonce que nous avons atterri. À la descente de l'aerojet, des gardes nous attendent pour nous escorter dans nos nouveaux quartiers. Nous bénéficierons d'une heure de temps libre avant la réunion avec notre Stratège. J'espère avoir quelques minutes d'intimité pour ouvrir le dossier "Journal de bord". J'ai besoin d'en avoir le coeur net.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0