33- Métamorphose

7 minutes de lecture

Les dernières paroles d’Aetna résonnant encore dans mon esprit, je me laisse guider par les flèches qui clignotent au sol. Dans un autre couloir, mon nom est inscrit sur l'une des portes. Je m’y arrête, elle s’ouvre instantanément.

Je jette un coup d’œil avant d’entrer. Elle est déserte, seul un fauteuil trône au milieu.

Parfait, j’ai bien besoin d’un moment de solitude et de silence.

  • Bonjour combattant Noway, veuillez-vous installer dans le fauteuil de diagnostic, je vous prie, m’accueille une voix désincarnée semblant provenir du plafond.

Maugréant intérieurement contre cette machine, je m’exécute de mauvaise grâce. Une fois assi, le siège se déplie en position semi-allongée et s’élève vers une demi-sphère transparente apparue au plafond.

  • La procédure de diagnostic va débute.

Sans avertissement, un casque osmotique me tombe sur la figure pour oblitérer la lumière vive que dégage la demi-sphère. Bercé par les vibrations monotones émises par mon fauteuil, mon corps et mon esprit tendus finissent par lâcher prise. Je suis sur le point de m’assoupir quand la lumière s’éteint.

  • Diagnostic terminé. Multiples lésions superficielles en bonne voie de cicatrisation. Artère fémorale gauche endommagée avec légère hémorragie. Bras droit présentant une brûlure au second degré. Pouls et tension normaux. État de fatigue généralisée.
  • D’accord, c’est mieux que ce que j’imaginais, murmuré-je.
  • Traitements préconisés : Réparation de l’artère par bio synthèse. Remplacement de la peau brûlée par photo reproduction. Administration du cocktail RCP max par intraveineuse. Repos en phase de sommeil profond de six heures.
  • On peut commencer tout de suite ? demandé-je tout haut.

Après tout, je suis en présence d’une IA, elle doit pouvoir m’entendre et me répondre.

  • Votre accord est bien pris en compte. Nous attendons la validation de votre Stratège. » me répond-t-elle.

Évidemment, j’aurais dû m’en douter. Mon Stratège peut très bien décider de me laisser crever ici, la bouche ouverte. C'est Alka qui fera ce choix ? Vais-je la voir ?

  • Ce sera long ?
  • Je ne détiens pas d’informations à ce sujet.

Bon, je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience…

Ma discussion avec Aetna revientme hanter. L’omnipotente MAGIE sait tout de moi et d’Alka. Comment est-ce possible ? Je suppose qu’il existe un système de surveillance tentaculaire. Peut-être qu’Aetna et ses semblables sont chargés de ce travail-là. Cela aurait été utile de le savoir avant. C'est sans importance désormais. Par contre, je dois réfléchir à ce qui va suivre. En sortant du DC, J’envisageais deux options. L’une se soldait par ma mort immédiate. L’autre me permettait de vivre encore un peu tout en persistant à incarner mes valeurs dans mes actes, à défier le système au cœur du DC. Je n'avais pas envisagé que MAGIE me connaisse si bien et m'oblige à ce choix infernal : obéir et abandonner toute dignité en tuant d’autres innocents de sang-froid, ou désobéir et mettre en danger Alka, innocente aussi. Dans tous les scénarios, je me trouve sans issue, je me trahis et des gens meurent.

Il aurait mieux valu que je ne m'en sorte pas dans l'arène…

Englué dans ses lugubres pensées, je m’enfonce dans un demi-sommeil agité.

De légères secousses me sortent de ma torpeur. Quand j’ouvre les yeux, je découvre Alka qui me dévisage, les sourcils froncés. Malgré ce qu’elle est devenue ou redevenue, son visage m’apporte un peu de réconfort. Il est associé à l’un de mes rares bons souvenirs sous Bulle, peut-être même le meilleur. Alors je lui souris.

Manifestement, elle est loin de partager cet état d’esprit.

  • Tu es fier de toi ? me lance-t-elle avec un ton sévère.

Cela a le mérite de me réveiller et de me mettre aussitôt sur la défensive.

  • À quel sujet ? lui rétorqué-je en lui rendant son regard.
  • Imagines-tu dans quel état se trouve Maya ?

Ah, c’est juste ça.

  • Elle s’en remettra, riposté-je, désabusé.

Elle ne prête aucune attention à ma réponse et se tourne vers l'écran mural où est affiché le compte-rendu de l'IA qui m'a examiné.

  • Pourquoi as-tu sauté, Noway ? m’interroge-t-elle de but en blanc, sans quitter l’écran des yeux.
  • Les ceintures se sont détachées toutes seules.
  • Étrange.
  • C’est la vérité.
  • Oui, étrange mais possible… Tu as quand même fait tilter un Cube de combat de niveau 5. Il était évident qu’il y aurait des conséquences, réfléchit-elle à voix haute, toujours sans m’accorder un regard et pianotant maintenant sur l’écran de son bracelet connecté.
  • Que signifie « tilter » ?

Elle me lance un regard exaspéré.

  • Lors de l'utilisation d’un Cube de Combat, si l’on bat tous les records d’affilée, on dit qu’on le fait tilter. Quand cela arrive, le cube s’illumine et passe par tout le spectre des couleurs. Ça te dit quelque chose ?

J’acquiesce. Je m'en souviens, ças’est produit le lendemain de son retour.

  • Quel rapport avec mes ceintures qui se détachent comme par enchantement ?

Visiblement de plus en plus agacée, Alka appuie une énième fois sur l’écran à son poignet tout en me répondant :

  • Le niveau cinq est le plus élevé de ces Cubes. Le dernier tilt de l’un d’entre eux remonte à plus de quinze ans. L’auteur a ensuite été recruté pour le DC et l’a remporté. On l’appelait « le faucheur » . De toute évidence, quelqu’un a payé très cher pour voir son successeur marcher dans ses pas.

Je garde le silence. Alka est intelligente, mais il lui manque des éléments dans cette histoire.

Cette fois, MAGIE a décidé de changer la fin de l’histoire. Cette IA est redoutable, mon instinct me crie que nous n’avons aucune idée de ce qu’elle trame réellement.

Alka abandonne la manipulation de son bracelet puis laisse échapper un soupir contrarié avant de planter ses yeux vides dans les miens.

  • Peu importe. De toute façon, nous ne pouvons pas revenir en arrière. J’ai pris la décision que tu continues. Par conséquent, je vais valider le protocole de soins. Si tu as une quelconque objection à formuler, c’est maintenant.

Avant que je ne puisse répondre, elle est à nouveau happée par son bracelet qui vient d’émettre un bip. Elle jette un coup d’œil mais n’y trouve pas ce qu’elle attendait. Je l’observe avec attention tandis qu’elle s’acharne, semblant m’avoir oublié. Ses mouvements trahissent la tension qui l’anime. Sur son visage, la détermination et l’agacement se disputent discrètement. Elle se mordille les lèvres comme… quand elle était contrariée sous Bulle Ter.

Et si…

Pris d’un espoir aussi fou que soudain, je murmure son prénom. Elle lève brièvement son regard concentré.

  • Attends ! m’enjoint-elle, d’une voix tendue.

Elle revient à son écran, comme hypnotisée. Quelques secondes plus tard, elle relève un visage satisfait et presque triomphant puis m’offre un sourire lumineux.

  • Alka, qu'est-ce qui se passe ? demandé-je n'osant pas encore formuler mes espérances.
  • J’ai quelque chose à te dire…

J’acquiesce, impatient qu’elle continue.

  • Tu te rappelles du jour où j'ai fissuré, je suppose ?
  • Oui, bien sûr.
  • Lorsque je suis revenue de l’Optimem d’urgence, je ne me souvenais de presque rien. Cela fait partie des effets secondaires normaux, alors on a une procédure à suivre. Il faut ouvrir notre Pad, écouter nos messages et chercher tout ce qui peut nous aider à nous rappeler.

Elle a les yeux qui brillent et sa voix tremble un peu mais elle poursuit.

  • Mon regard ne cessait de se poser sur le sofa, vide. J’ai écouté les messages. Le premier était de Maya. Elle disait que tu étais en chemin pour la retrouver, Noway. Alors, je me suis souvenu de toi… de nous. J’ai trouvé tes dessins, ta dernière lettre…
  • Et alors ? ne puis-je m’empêcher de demander.
  • Je me souviens de tout ! s’exclame-t-elle, les yeux brillants. Noway, on peut résister à l'Optimem et ...
  • C’est fabuleux ! la coupé-je en lui saisissant les mains.

Je contemple son visage lumineux et vivant. Le rose qui lui monte discrètement aux joues l’embellit. J’ai envie de la serrer dans mes bras, mais elle s’écarte et m'arrête d'un ton péremptoire.

  • Noway, on a peu de temps. Avec de l’aide, j’ai pu désactiver les systèmes de surveillance pour quelques minutes seulement. J’ai besoin de savoir ce que t’a dit MAGIE.

Ma joie perd de sa superbe à l’évocation de systèmes de surveillance et surtout du dieu artificiel. En effet, Alka doit savoir. C’est la priorité. Je lui répète donc la conversation que j’ai eue avec Aetna et les menaces qui pèsent sur nous. À ma grande surprise, elle encaisse ces informations sans broncher.

  • Alka, si elle s’aperçoit que tu te souviens, elle va te tuer !
  • C’est déjà le sort habituel qu’elle réserve à ceux qui résistent à l’Optimem. Ça ne change rien pour moi, répond-elle, stoïque.
  • Oui, mais si, en dehors d’ici, tu as réussi à la tromper… maintenant, c’est différent.

Elle ne se démonte pas pour autant. Elle se montre soucieuse, mais nullement impressionnée. L’espace d’un instant, son regard se fait lointain et se durcit. Puis, il s’attendrit quand il se pose à nouveau sur moi, souligné par un doux sourire.

  • Tu es épuisé, Noway. Nous verrons ça quand tu seras en meilleur forme. Les systèmes vont se réenclencher d’ici peu. Repose-toi. Nous en reparlerons plus tard.

Sur ces mots, elle m'incite d'un geste à me rallonger. Elle dépose un baiser sur ma joue, me gratifie d’un dernier sourire et se redresse. Son visage, à nouveau de marbre, elle déclare sobrement :

  • Protocole de soins validé. Mise en œuvre immédiate.

Puis, sans m'accorder plus d'attention, elle quitte la salle.

Tandis qu’une armée de bras articulés surgissent et s’agitent autour de moi et que l’IA énumère, à mon intention, les différentes étapes du traitement, je me repasse au ralenti cette rencontre.

Elle se souvient… Mieux ! Elle résiste aux séances d’Optimem ! C’est donc possible ! Pourtant, je ne la reconnais pas… Cette femme qui vient de sortir est différente d'Alka sous Optimem mais aussi de celle de Triglav, avant qu’elle ne fissure. Elle semble si courageuse, si déterminée. Si forte et si douce… Quelle métamorphose !

MAGIE va la tuer !

  • Je lance la stase. M’informe l’IA. Cinq, quatre, trois…

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0