10- La bulle des Combattants

6 minutes de lecture

Dans bulle 15, j’ai cherché douze heures d’affilée dans l’ADN de ces rustres. Noway nous a préparé les repas. Quand je suis tombée de sommeil les douze heures suivantes, il a veillé sur moi et s’est débrouillé pour qu’on ne me dérange pas.

je n’ai rien trouvé, rien qui puisse être le début du quart d’une explication. Il ne me restait qu’une seule piste à explorer : l’ADN primaire, celui de infras d'une Bulle Ter produisant des combattants.

Nous venons d'atterrir dans celle-ci et sommes attendus au Ring d’entrainement. Je veux voir ces hommes en chair et en os. Les entraineurs qui étaient prévenus, nous font entrer.

Aussitôt, leur attention se porte sur Noway, ils le jaugent, comme au marché. Je ne le sens pas du tout, je vais devoir être vigilante.

Quelques minutes plus tard, mon malaise se confirme. Je vois bien qu’ils essaient de le provoquer.

  • C’est ça votre garde du corps, madame ? Il ne m’a pas l’air très combatif, m’interpelle l’un d’eux, en lançant un regard méprisant à Noway.
  • Nous ne sommes pas ici pour parler de mon personnel, lui rétorqué-je froidement. Veuillez-vous occuper de ce qui vous regarde, monsieur.

Cela semble les calmer. Ils nous escortent sans rien dire jusqu’à l’arène où je peux observer les combattants à l’entraînement. Je sors mon holopad pour pouvoir consigner mes réflexions. Je constate, sans surprise, que bouger et exercer leur force physique leur plaît. Néanmoins les tensions et l’agressivité entre eux sont latentes. Tout est configuré pour éviter les conflits pourtant j’observe de multiples regards de défi entre eux et même si elles sont rares, ils ne ratent pas une occasion de se bousculer.

J’en ai assez vu pour en conclure qu’il faut que j’assiste à un combat. Je demande donc aux entraîneurs de nous raccompagner vers la sortie.

Ils n’empruntent pas le même chemin qu’à l’allée. Cela m’inquiète car nous allons longer l’arène. Alors que nous passons tout près des combattants, l’un d’entre eux me saute dessus. Je crie. Je ne l’ai pas vu venir, Noway si. Il s’interpose et dévie la trajectoire du combattant. Ils chutent.

Quand Noway se relève, je suis entre lui et mon agresseur. Je ne veux pas qu’il se batte devant ces entraineurs, ces chasseurs de têtes.

  • Poussez-vous, maîtresse, m’intime-t-il.

Je l’ignore.

  • Rappelez votre combattant ! interpellé-je les entraîneurs.
  • Pourquoi ? demandent-t-ils en riant grassement.
  • Si vous n’avez pas la capacité de contrôler vos Chiens, alors qu’ils s’apprêtent à attaquer une Intra, je devrais faire un rapport et vous savez ce qui se passera ! les menacé-je en haussant le ton.
  • Sauf s’il vous tue, me siffle l’un d’entre eux, avec un regard torve.

Leur attitude me glace d’effroi.

  • S’il me tue, vous mourrez aussi, répliqué-je durement.

Ils échangent un regard et paraissent abandonner leur attitude de défi. Soulagée, je vois l’un d’entre eux sortir une commande et ordonner à son guerrier de s’arrêter. Celui-ci opine et s’en va. Je me tourne vers les entraîneurs. Il est temps que nous partions.

  • Attention, me murmure Noway derrière moi.

Le combattant a fait volte-face et revient à la charge. Je suis sa cible. Pétrifiée, j’ai l’impression que le temps s’est presque arrêté. Je perçois chacun des mouvements de sa course avec une précision terrifiante. Il bondit vers moi. Aussitôt, des bras me ceinturent. D’un mouvement puissant, Ils m’écartent in extremis du danger. Je ne peux détacher mon attention de mon agresseur. Une lueur apparaît autour de sa cheville. Il est électrocuté au moment où il touche le sol et s’écroule à mes pieds. Sans Noway, il aurait atterri sur moi.

Je me redresse et lance un regard outré aux deux entraineurs.

  • Ce que vous venez de faire est inqualifiable ! J’en réfèrerai à vos supérieurs !

J'essaie de dissimuler ma peur et tâche d’adopter l’attitude digne qui sied à la situation pendant que je me dirige vers la sortie du Ring suivie de Noway.

Dès mon retour dans nos quartiers, je m’installe devant mon unité pour envoyer un message au Directeur des lieux en faisant mine de ne pas m’apercevoir de l’air interloqué de Noway.

Il quitte finalement la pièce pour aller se doucher.

À son retour, sans préambule, il m’interpelle.

  • Pourquoi vous êtes-vous interposée ? Ne suis pas sensé vous protéger, être votre garde du corps ? m’interroge-t-il sans ambages.

Je soupire. Il a beau être intelligent et observateur, il lui manque encore bien des clefs pour comprendre les règles complexes et implicites qui régissent la vie des Intras et il prend le rôle que je lui ai inventé dans l'urgence, bien trop à cœur.

  • Ces entraineurs ont provoqué cet incident, Noway.
  • Pourquoi auraient-ils fait ça ?
  • Ils voulaient que tu te battes, lui expliqué-je patiemment. Ils avaient certainement entendu parler de ce qui s’est passé à l’usine…

Son expression dubitative m’apprend qu’il ne comprend pas. Mon intuition me souffle que je devrais en rester là pourtant, je poursuis.

  • Noway, tu es un excellent combattant. S’ils l’avaient confirmé aujourd’hui, ils auraient fait une offre pour t’acheter, une offre que Maya ne refuserait peut-être pas… Alors on cartographierait ton ADN et tu finirais ta vie en combattant de Ring.

Je baisse les yeux, ma réaction était idiote, je m’en rends compte. Il finira certainement comme ça de toute façon, comme tous les HC de Maya.

  • Pourquoi Maya me vendrait-elle déjà ? Je fais tout ce qu’elle me demande. Je lui donne mes dessins pour son travail.
  • Parce qu’ils proposent généralement une grosse somme et Maya n’est pas…
  • N’est pas quoi ?
  • Elle attend plus de toi.
  • C’est-à-dire ?

Je suis tétanisée par son regard plus dur et plus froid à chaque seconde.

  • Elle veut qu’on couche ensemble ? crache-t-il, sur un ton amer.

Je rougis et acquiesce en silence.

  • Pas seulement, murmuré-je, mal à l’aise. Elle veut une histoire d’amour… Tomber amoureuse, puis que tu la désires et que tu l’aimes, corps et âme.

Ses yeux ne sont plus que deux trous noirs.

  • Combien, avant moi, l’ont aimé corps et âme ?
  • Je ne sais pas, avoué-je en détournant le regard. Quelques-uns.
  • Et après ?
  • Elle les a vendus.
  • À qui ? Une autre femme en mal d’amour !
  • À un Ring.

Je sursaute au bruit de son poing sur la table.

  • Monstrueux ! C’est monstrueux ! Ah ! Tu ne veux pas que je sois vendu maintenant ! Pourquoi ? crie-t-il hors de lui. Tu n’as pas fini de jouer avec le doudou de ta copine… Ou peut-être que toi aussi, tu veux mon ADN pour fabriquer des pseudo-combattants décérébrés ? Tu… Vous… méprisez les êtres vivants, les humains, la vie ! Mais c’est vous qui êtes méprisables ! Vous me dégoûtez, tous ! »

il quitte la pièce et j’entends la porte de sa chambre claquer.

Je reste debout les bras ballants, les yeux posés sur le vide, sidérée. Je n’ai jamais vu un HC s’adresser ainsi à un Bullite. C’est inconcevable. Si cela devait arriver, il serait aussitôt mis au rebut ou jeté dans un Ring.

Je sais déjà que je ne le ferai pas, je crois que c’est cela qui me terrifie le plus. Dès qu’il s’agit de Noway, je perds toute rationalité.

Cet homme me rend folle ! D'abord lointain et rêveur, il s'est révélé protecteur et presque chaleureux pour m'épauler. Maintenant le voilà hostile comme un fauve.

J’en ai marre. Ce voyage ressemble à un cauchemar. Je suis fatiguée !

Lassée de me torturer l’esprit, je veux croire que je suis encore capable de retrouver un état émotionnel stable. Je décide de prendre un sédatif et d’aller me coucher dans l’espoir de plonger dans un sommeil réparateur.

Annotations

Recommandations

Borghan
Né à Del'Ashaan, capitale de l'Empire Sous Le Ciel Ashaanide, Ravik est l'héritier de la plus puissante Maison noble, la Maison Abelam. Alors que s'achèvent ses études à l'Académie Suprême, le jour où il sera citoyen impérial à part entière approche. Fiancé à l'une des fleurs les plus éblouissantes de la noblesse, il ne manque plus que sa cérémonie du lien pour parfaire sa grandeur.

Ravik apprécie sa vie d'insouciance dans un monde en paix. Il profite autant qu'il le peut de ses privilèges de naissance. Son sang tout comme sa créature mystique — un spécimen extrêmement rare de tigre bleu à crinière dorée — lui permettent d'ambitionner le sommet du gouvernement. Pourquoi pas Premier Vizir de l'Empereur, un titre longtemps accaparé par son propre père ?

Tandis que sa destinée glorieuse semble toute tracée, il n'envisage pas un instant qu'un unique évènement puisse balayer ses projets et renverser son univers.
30
87
549
58
Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
78
282
197
21
Yanyan
Ceci est la suite de l'histoire de "Le bûcheron maudit", lisez le premier tome avant celui-ci (enfin comme vous voulez mais bon...)

---

Quinquati, de nouveau enfermé dans une sinistre prison, fera face à son monstrueux ravisseur qui lui proposera une offre des plus alléchantes.

En parallèle, Malgati, aidé par le véritable Soucia, tentera de sauver son village de l'invasion des dieux, ainsi que de la cupidité d'un lointain royaume.

---

(oui je sais la couverture est spécialement dégueulasse)
6
9
46
32

Vous aimez lire Carma ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0