0. Prologue

2 minutes de lecture

Création

 Au moment de la création, le père du mal mit au monde les créatures de ténèbres. Démons, trolls, gobelins, dragons et autres monstres. Puis, du néant, la lumière vit le jour. Imara, déesse de lumière, prit exemple sur les ténèbres et entreprit de créer ses propres êtres vivants. Les animaux, les poissons, les oiseaux, les humains. Cependant, les créatures de ténèbres n'apprécièrent guère que la lumière s'approprie leur territoire alors que les humains méprisaient la nature chaotique des ténèbres. Une guerre violente ravagea le monde, ce qui contraint les deux divinités à intervenir.

 Imara et le père du mal engagèrent bon nombre de duels, causant diverses catastrophes métamorphosant le paysage pour toujours. Les montagnes disparurent, les lacs s'asséchèrent, des tremblements de terre et des tempêtes sans fin ravagèrent la terre. Durant plusieurs décennies, aucune bataille ne fit pencher la victoire d'un côté ou de l'autre. Les créatures de lumière et de ténèbres étaient à égalité. Jusqu'à ce que les ténèbres portent un coup fatal.

 Le père du mal, déconcerté par les accomplissements des humains, décida d'examiner de plus près cette créature dans l'espoir de créer quelque chose pouvant tous les vaincre. Malgré tout, il n'arriva pas à reproduire la complexité de ces êtres. Jaloux de l'exploit de création d'Imara, il choisit plutôt de voler sa créature. À chaque fois qu'un humain tomberait au combat, les ténèbres consumeraient le corps du défunt afin qu'il se relève dans le camp ennemi. Cette abominable créature nommée "mort-vivant" changea le cours de la guerre. Incapable de combattre simultanément le père du mal et de protéger ses créatures des nouvelles forces des ténèbres, la lumière était vouée à la défaite.

Destruction

 Le monde est englouti par les ténèbres. Le père du mal a vaincu la déesse de lumière.

Un brouillard sombre recouvre la surface de la Terre. Toxique pour les créatures de lumière, mais sans danger pour les créatures de ténèbres. Les seules régions à être épargnées sont les montagnes suffisamment élevées pour échapper à sa portée et les Hautes-Terres d'Oloven, protégées par les flammes sacrées d'Imara. La majorité de ce qui reste de l'humanité réside désormais sur ces terres avec l'espoir qu'un jour, la déesse de lumière revienne pour dissiper les ténèbres.

- Extraits des archives de Creana

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Mathieu Lemieux ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0