Vieux et...

de Image de profil de docnodocno

Apprécié par 9 lecteurs

Monsieur Pierre est vieux. Désespérément vieux. Il a dû être vieux toute sa vie pour être comme ça. Être vieux à ce point c’est trop… Bon vous l’aurez compris je n’aime pas les vieux : ils sont vilains, laids, pas beaux… Ils me donnent de l’eczéma !

Quel âge peut-il avoir ? Mais c’est impossible de le savoir ! Cent ans, cent cinquante ? Lui-même doit l’ignorer c’est sûr.

Tous les mardi, il va chez Mehdi à cent cinquante mètres de chez lui pour son kebab avec la sauce extra piquante qu’il est le seul à prendre. À chaque fois, la même petite scène se déroule sous l’œil amusé des habitués :

− Alors monsieur Pierre, le kebab ?

− Mais oui, Mehdi, pourquoi je suis là sinon ? Des fois je me demande si tu as un cerveau mon pauvre Mehdi.

− Voilà, voilà, tout chaud, comme vous aimez !

− Et la sauce extra piquante ?

− Non monsieur Pierre, vous savez c’est dangereux cette sauce à votre âge. Personne en prend. Moi je m’en sers pour déboucher l’évier…

− Que des gonzesses ! Ma sauce extra piquante Mehdi ! Et sois pas radin comme la dernière fois !

− Voilà, voilà monsieur Pierre. C’est bien là ? Oh merde ça me brûle les doigts ! Regardez le papier fond ! Vous allez pas manger ça monsieur Pierre ?

− Donne-moi mon kebab, c’est pas possible des chochottes pareilles ! Il n’y a plus d’hommes, des vrais alors ? Tu sais Mehdi, si tes kebabs étaient pas si bons, j’irais chez Youssouf plus bas dans la rue !

− Non, monsieur Pierre, ça va vous trouer l’estomac et les boyaux, faudra pas vous plaindre !

Monsieur Pierre s’impatiente toujours et tape sur le sol avec sa canne. Et dès qu’il a son kebab en main, il le savoure sans montrer le moindre signe de décomposition dû à la sauce corrosive.

Donc monsieur Pierre se rend chez Mehdi. Déjà pour descendre de chez lui, il lui faut une bonne demi-heure. Puis, une fois dans la rue, il se hâte avec une lenteur juste insupportable. Mehdi le voit venir de loin. Il a largement le temps de lui préparer son kebab et de faire son loto avec ses potes.

Ce jour-là, monsieur Pierre a mis le turbo. Il va à la vitesse d’un TGV qui se serait enfilé un pack de RED BULL mais qui serait en panne. Au feu, il attend patiemment que le bonhomme passe au vert. Il trouve cette signalétique idiote. Ils auraient dû faire le bonhomme avec une canne quoi ! Il n’y a vraiment rien qui va dans ce monde. Agacé d’attendre et voyant qu’aucune voiture n’arrive monsieur Pierre s’engage. Pour traverser, il lui faut plus de cinq minutes. Et voila que le bus 101 électrique arrive. Il est cool ce bus. Presque pas de bruit.

Et hop, en souplesse, il se déporte pour éviter une putain de trottinette électrique : mais qu’est-ce qu’elle fiche là ? Et… Mais c’est quoi ce vieux con ! Ahhhhhhh !

Dans un ample mouvement plein de grâce, le bus fait une somptueuse manœuvre d’évitement, tout en silence. Il frôle monsieur Pierre, qui n’a rien entendu du tout (il est sourd comme tous les vieux) et glisse majestueusement pour aller s’encastrer dans le petit magasin de Mehdi. C’est seulement quand il fracasse la terrasse et qu’il entre dans le magasin qu’un bruit terrible se fait entendre.

Avec le souffle du bus, monsieur Pierre a été projeté au sol. C’est dingue, on comprend pas pourquoi les vieux tombent comme ça toujours sur le cul ! Pour moi, perso, je pense qu’il y a là une thèse de doctorat à faire.

Donc il est allongé raide comme un piquet sur la route. Les gens se précipitent et notamment la commère, madame Ginette :

− Monsieur Pierre, vous êtes mort ?

− Fichez-moi la paix, espèce de folle. Je vous ai déjà dit que je ne veux pas sortir avec vous !

Les passants se regardent interloqués. Madame Ginette, leur explique.

− Son appareil auditif est sorti de son oreille. Il est sourd comme un pot !

Elle lui remet son appareil en place.

− Monsieur Pierre, ça va ?

− Mais oui, mais oui, c’est rien, j’ai glissé.

− Mais non, le bus…

− Vous êtes de plus en plus folle madame Ginette, quel bus ?

− Celui-là !

Elle lui montre le bus encastré dans la boutique de Mehdi. Celui-ci a réussi à sortir de son échoppe. Il s’arrache les cheveux, il pousse des petits cris, il tressaute, il harangue les passants :

− Regardez, mais regardez mon magasin !

On remet monsieur Pierre sur ses jambes. Il reprend son rythme d’enfer en direction de chez Mehdi.

− Mehdi, c’est quoi ce bordel ! Pourquoi y-a-t-il un bus dans votre magasin ?

− Monsieur Pierre, le bus allait vous écrabouiller et il est venu s’encastrer là ! Vous vous rendez compte ?

− Il roulait comme un fou, c’est pour ça ! Ils roulent tous comme des fous !

− Mais monsieur Pierre, c’est votre faute !

− Non, je traversais tranquillement dans les clous, Mehdi ! Vous dites n’importe quoi comme d’habitude. Et mon kebab, Mehdi, il va se faire tout seul ?

Mehdi, lève les bras au ciel, anéanti. C’est saoulant les vieux, en vrai.

− Pas de kebab alors ? Bon, je vais chez Youssouf ! Notez bien que ça me contrarie. Il n’a pas la sauce hyper piquante, c'est une honte !

− Faites comme pour moi monsieur Pierre, mettez-lui un bus dans son magasin, ça lui fera les pieds !

Peine perdue, monsieur Pierre, n’a rien entendu. C’est l’un des avantages de la surdité : on n'entend plus les cons. Et comme pour monsieur Pierre tout le monde est con…

Vous vous dites : le défi n’est pas respecté ! Il devait soit mourir, soit être blessé. Bon, ben moi, j’y renonce avec ce vieux. Il m’épuise. Il est là à clopiner avec sa canne, agaçant de lenteur. Vieux, dégoulinant de vieillesse ! Toujours vivant, mais pourquoi ? Beurk !

Rien à faire : je peux plus. Si quelqu’un veut s’y coller, je lui laisse le clavier.

Ah oui, j’allais oublier : ne prenez jamais la sauce extra piquante chez Mehdi. À moins d’avoir une terrible constipation d’au moins huit jours. Sinon… Je dis ça, je dis rien…

Remarquez, chez Mehdi maintenant c’est très aéré. C’est quasiment plein air.

Tous droits réservés
1 chapitre de 4 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Attention au bus !!!

Lancé par Pignouf

Il faut juste que le héros s'appelle Arnaud ou Pierre comme vous voulez et qu'il soit mort ou blesser a cause d'un bus. J'attend votre réponce...

Commentaires & Discussions

Vieux et...Chapitre9 messages | 3 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0