8. Epilogue

2 minutes de lecture

Quinze ans plus tard

Ce matin, j'ai reçu l'appel que j'avais tant redouté ces dernières années : "Madame, vos analyses ne sont pas bonnes". Ce coup de fil, je l'avais déjà reçu des années plus tôt. Je n'ai pas oublié cette période : l'opération, la chimio, la fatigue, la souffrance, la peur... Mais toujours l'envie de vivre, de me battre.

Bien sûr, j'ai fait de la chirurgie par la suite. Réparatrice - terme employé dans ces cas là. En mettant des nouveaux seins, on essaie juste de limiter les dégats. Se voir avec ces cicatrices qui ne partent jamais vraiment, c'est déroutant. Ce n'était pas moi. Juste la partie d'un inconnu posée sur mon corps. Je ne dis pas que la chirurgie n'est pas nécessaire ! Dans mon cas, elle a même été salvatrice. Je n'aurais pas pu me sentir femme sans sein, moi qui avait toujours eu une poitrine généreuse. Mais j'ai dû apprendre à réapprivoiser mon corps. J'ai mis des années avant de pouvoir de nouveau me regarder et me laisser regarder par un autre.

En ce jour, où la roue du destin s'est une nouvelle fois mise à tourner pour moi, je ne peux pas m'empêcher de repenser aux jours qui ont suivi la première annonce.

Que j'étais jeune et insouciante. Je l'aimais tellement. A l'époque, je n'appellais pas ça de l'amour. Juste du désir. Avec le recul, je ne sais toujours pas vraiment quelle part avait pris le dessus ce week-end là. A mon retour, je lui ai bien envoyé plusieurs messages, sûrement très pathétique. Je ne m'en souviens plus. Je n'ai jamais reçu de réponse. Finalement, il est resté fidèle à lui-même et a respecté ses engagements : ne plus jamais me parler. Je ne lui en ai jamais voulu. Il avait toujours été clair avec moi. C'est contre moi que j'ai été en colère, pendant longtemps. J'avais baissé ma garde, je l'avais laissé entrer en espérant que cela durerait des années. Je n'avais pas réellement saisi qu'il souhaitait juste faire un passage éclair dans ma vie pour retourner plaisiblement à la sienne. Je regrette juste la manière dont les choses se sont terminées, de manière si abrupte. J'ai fini par tourner la page et tomber amoureuse à nouveau. Pourtant, j'y penserai toujours...

... parce que c'était lui.

Annotations

Recommandations

MAZARIA
Saga post apocalyptique s'étendant sur 300 ans... Pourvu que je ne mette pas aussi longtemps pour l'écrire!!!

"L'Histoire de nos ancêtres, fragments, pages, miettes, moments retrouvés dans les décombres, images d'autres temps sorties de l'oubli."
259
329
235
287
Fred Larsen
La petite histoire (en marge de la grande Histoire) sur deux équipes scientifiques concurrentes avec d'un côté le CEA et la mise au point de la dissuasion nucléaire française et de l'autre l’ancêtre de Ariane Espace pour la mise au point de la fusée Véronique. Tout cela se passe entre 1950 et 1960.

J'ai pris volontairement des libertés avec cette grande Histoire avec un H majuscule pour les besoin de mes petites histoires avec h minuscule.
63
104
34
52

Vous aimez lire Léa Labranche ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0