Chapitre 17

2 minutes de lecture

***

Boston,

Coven « Maât »

22h02

Isobel ajusta sa capuche et avisa le feu qui occupait le milieu de la Salle des Invocations.

Elle attrapa ensuite la main de Géorgie, à gauche, et de Maddie à droite.

Elle n'avait aucune envie d'être ici. Mais une de leurs sœurs du Coven « Khépri », à Salem, avait disparu.

Encore une.

Cela faisait six mois que les disparitions se faisaient de plus en plus nombreuses, affaiblissant ainsi leurs groupes.

Il aurait été judicieux que les autorités soient mises au courant, afin de recevoir un soutien, mais Margaret, la responsable du Coven, voulait à tout prix que cette histoire ne soit pas ébruitée.

Isobel jeta un coup d'œil circulaire à ses douze sœurs.

Elle ne se souvenait plus très bien de l'invocation qu'elles devaient réciter...

- Isobel, la tança Margaret, de l'autre côté du feu. Concentre-toi !

La jeune femme marmonna une excuse et ferma les yeux.

Qu'importe l'invocation ! Ce n'était qu'une succession de mots. Elle n'avait qu'à se concentrer pour se connecter.

Elle descendait d'une longue lignée de sorcières. Elle n'avait pas besoin de cette furie pour lui enseigner ce pourquoi elle était née !

Amèrement, elle repensa à la décision catégorique de sa mère de l'envoyer « parfaire son éducation » dans cette école.

Son frère, lui, y avait échappé. Nul comme il était, cela n'aurait été qu'une perte de temps, et d'argent.

Ce n'était pas tant son séjour ici qui la dérangeait, finalement. Elle y avait rencontré des sorcières vraiment cool et pouvait pratiquer la magie autant qu'elle le voulait.

Non, c'était Margaret, et ses décisions idiotes. Encore très peu de Covens avaient échappé à ces disparitions mystérieuses, mais jusqu'à quand avant que celui de Boston ne soit touché ?

Les Hautes Responsables du Coven de Washington, avaient réussi à convaincre les familles des disparues de patienter encore. Mais le scandale pointait le bout de son nez, ce n'était plus qu'une question de temps.

Et si l'histoire se répétait ? Et si les sorcières étaient de nouveau chassées, comme autrefois ?

Ce serait vraiment la merde...

Elle se concentra de nouveau et bientôt, les murmures de ses sœurs psalmodiant l'invocation prophylactique, firent écho entre les murs de l'enceinte.

- ...Nous préserverons nos sœurs, nos fidèles et nos servantes. Dans leur chair et leurs os, nous les garderons saines. De leurs yeux, nous verrons l'ennemi, de leurs mains nous le vaincrons...

Un courant d'air fit vaciller le feu, qui s'éteignit violemment.

Les murmures s'arrêtèrent.

Margaret écarquilla les yeux, et lâcha les mains de ses sœurs.

Elle savaient toutes ce que cela signifiait.

***

Annotations

Recommandations

NM .L
LGBT - CV

Savoir et Lueur sont deux adolescents apprenant l'amour et l'émancipation.
L'un est un rêveur peu confiant dans les sentiments, l'autre est un prince qui parle avec le cœur.

Venez découvrir leur parcoure et leur histoire respective.

***

Une histoire d'ado facile ? Pas sûr... Les histoires de familles compliquent toujours tout. ^^
18
20
119
37
Ana F.
Née sous le feu des projecteurs, Yue n’a jamais connu que la scène de l’Héliaque et les grands chemins de Terres Connues. Fière de ses talents d’acrobate, de son cirque, de sa troupe et de leurs animaux rares, elle s’épanouit en dépit de son statut d’esclave entre les bras d’un père protecteur, d’un petit frère aimant et d’un public enthousiaste.

À l’aube d’une énième représentation, un fléau menace se Réalité. Un arcane meurtrier lie son sort à ceux d’inconnus aux cotés desquels elle devra grandir, et œuvrer pour échapper au cauchemar de leurs vies détruites.

[EN COURS]
1308
2438
9977
558
Maxence Sardane
Japon, 18° siècle.

À la suite d'une odieuse machination, Kairii, unique survivant du clan Naguki, se retrouve vendu à une maison de passe d'Edo, alors le plus grand lupanar du monde. Dépouillé de ses armes, de ses titres, de son passé et perdant jusqu'à son nom, le jeune samurai se retrouve soudain en bas de la pyramide hiérarchique de la société shogounale. À son corps défendant, l'adolescent combattif découvre l'enfer de la société des « garçons de l’ombre », ces prostitués dont le nombre et la renommée éclipsent même les grandes courtisanes de Shimabara. Une société où règnent la souffrance et le vice, ainsi qu’une âpre compétition. Une seule personne se souvient de qui il est : Taito, un jeune mercenaire sans nom et sans statut, dont la famille servait, il y a longtemps, le clan Naguki aujourd’hui anéanti.

Taito parviendra-t-il à retrouver Kairii, dont on a effacé l'identité ? Kairii, de son côté, survivra-t-il à sa captivité, lui à qui son honneur bafoué commande de se donner la mort ?

TW : Ce récit dépeint des faits historiques très sordides et violents, ainsi que des relations entre hommes.
799
787
1665
555

Vous aimez lire SavannaClear ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0