L'appel de la brioche

Une minute de lecture

Toujours prêt à aider l'humanité, le philanthrope Gurkel fut interpellé, tandis qu'il mangeait un morceau de craquelin, attablé à la terrasse d'un café, par une affiche publicitaire. Celle-ci invitait tout un chacun à faire le don d'un instrument de musique à des enfants désirants s'inscrire à l'orphéon de la ville, mais incapables de faire face aux frais qui en découlaient. Ceux-ci descendaient de parents ayant passé leur vie à cokéfier de la houille et n'étaient pas très riches.

Prêt à bondir de sa chaise pour partir à la rencontre de cet orchestre d'enfants pauvres, il se rappela qu'il valait mieux remettre sa mission à plus tard, car pour l'heure, il se trouvait en compagnie de sa fille Milkette, qui souffrait d'abandonnique. Celle-ci risquait de voir d'un très mauvais oeil qu'il préfère s'occuper d'étrangers au lieu de partager une bonne brioche sucrée en sa compagnie.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Aurélie Dorchy ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0