Chapitre 6 (4/4)

2 minutes de lecture

Lorsque Elise fit volte-face, son cœur se gonfla si fort qu’elle crut l’entendre se rompre, mais elle ne laissa rien paraître. Elle vit Talyah asséner un coup de coude dans les côtes de Diegory, alors qu’il lui murmurait quelques mots. Cette vision la fit rire et Elise vint à leur rencontre, joyeuse.

La scientifique la prit dans ses bras tandis que son coéquipier restait en retrait. La jeune femme sentait son regard courir sur son corps et craignit le pire. Elle s’attendait à un quelconque reproche, mais à la place, Diegory pouffa.

— Ça fait à peine dix heures que tu es là et tu t’habilles déjà comme une grand-mère ? ricana-t-il.

Talyah le fusilla du regard et répliqua :

— Tu seras grand-père avant elle ! Rien que depuis hier, tu as pris dix ans !

— Je suis désolée.

Les rires cessèrent. Elise se tenait droite comme un I, sérieuse et sincère. Elle était désolée de les avoir inquiétés, d’avoir joué avec sa vie, d’avoir manqué à ses devoirs. Diegory lui avait ouvert les yeux et elle n’en attendait pas moins de sa part. À de nombreuses reprises, il lui avait intimé de rentrer arguant que l’enquête reprendrait demain, qu’ils étaient tous les deux fatigués, à bout.

Comme le soulignait Talyah, les traits de son coéquipier trahissaient sa fatigue, mais aussi son soulagement. La scientifique ne prononça mot et libéra la jeune femme de son étreinte.

L’inspecteur, quant à lui, s’avança, posa sa main sur la nuque de sa partenaire et l’attira vers lui. Elise sentit l’émotion l’assaillir. Ce geste, cette attention et ce silence en disaient long. Dans un murmure, elle s’excusa à nouveau.

— Il y a des jours où nous avons besoin des autres pour nous relever et d’autres… marqua-t-il d’une pause, où nous devons payer à manger à nos coéquipiers.

Elise releva la tête, interloquée. Diegory reprit aussitôt, moqueur :

— En gros, ce soir, c’est toi qui invites. Tu nous dois bien ça ! indiqua-t-il en pointant son propre buste, l’air innocent.

— Tu n’es qu’un mufle ! s’exclama Talyah. Je te rappelle que tu as parié cinquante dollars qu’elle serait dans sa chambre ! C’est toi qui invites !

— Je ne me souviens pas de ça, tenta-t-il de se dédouaner, en secouant la tête de droite à gauche.

La bouche en forme de bec de canard de l’inspecteur fit pouffer Elise, puis la jeune femme éclata de rire, comme si toute la tension accumulée s’était envolée. Cependant, les obligations mirent fin à l’amusement de chacun.

Annotations

Recommandations

Raksha M.R
cv

Gaël Boyara, un jeune homme d’une vingtaine d’années, se rend à Verbier chez son grand-père, pour les vacances d’été. Alors qu’il pensait y vivre un été tranquille et serein, Robert va lui transmettre son héritage datant du fond des âges et qui cache un lourd secret. Après ça, sa vie va changer à jamais.

Pour l’aider dans sa tâche, il fait alliance avec Rami Fériquel, une jeune femme de son âge. Entre eux, le courant est électrique. Tous les opposent, mais ils vont devoir faire impasse sur leurs différends pour sauver ce qu’il reste de l’imagination humaine, après la disparition des personnages de films, séries et livre.
Comment réagir quand l’équilibre des Mondes s’effondre chaque jour d’avantage ?

Deux êtres réunis par l’espoir.
Deux êtres liés par de grands secrets.
Deux peuples qui, à travers de Rami et Gaël, vont devoir s’entre-aider, afin de ne pas sombrer.
105
235
907
320
Défi
Orchidoclaste


Senteurs d'humus

Feuilles qui craquent sous mes bottes

Au bout de mes doigts qui fouillent

Petites piqûres

Délice futur

Devant la cheminée
65
50
9
1
Maioral
Réécriture faite jusqu'au chapitre 10 /!\
Merci de ne pas lire la suite :)

Hedony est une femme indépendante, charismatique et rebelle. Ignorant tout de sa nature de succube, elle est assaillie de visions étranges qui lui vaut d'être kidnappée. Sauvée par Adhara, un descendant d'ange déchu auquel incombe une malédiction, elle doit finalement faire face à la réalité et chercher à percer le mystère sur ses origines hybrides pour comprendre pourquoi la communauté surnaturelle s'intéresse désormais tant à elle.

Récit fantastique, club valentine bienvenue.
Oeuvre ayant participé au concours Fyctia (Le murmure des anges) :)
Bonne lecture mes petits monstres <3

Photo de couverture © Apneatic
404
640
2620
211

Vous aimez lire Kiran Syrova ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0