* Les mots *

2 minutes de lecture

2011

— Pourquoi tu ne réponds jamais à mes messages, lapin ? demanda Kirsten.

— Que veux-tu que je te réponde ? répliquait Karl.

Cette rengaine était leur lot quotidien, presque une invitation à la combler de câlins à défaut de lui écrire des textos sirupeux.

Depuis qu’ils avaient commencé leur relation, Kirsten avait pris l’habitude de lui envoyer un mot doux, plus ou moins élaboré. Une pensée, un poème, une simple phrase. Quotidiennement.

Même après leur mariage. Surtout après leur mariage. Pendant sa grossesse, puis durant les premières années de Vivi. Elle gardait son rituel, son unique moment à elle toute seule. Elle le consacrait à l’écriture de ce petit mot d’amour qu’elle lui enverrait le lendemain.

Elle ne recevait jamais de réponse à ses messages et cela ne l’étonnait guère. Elle le connaissait et savait qu’il s’exprimait autrement. Les mots soufflés derrière sa nuque lui suffisaient. Ils étaient souvent suivis d'un baiser furtif tandis qu’elle se préparait le matin ou qu'elle se démaquillait le soir. Lorsqu'elle se trouvait devant le miroir de la salle de bain, occupée à se brosser les dents ou les cheveux, il y avait toujours un moment où il répondait par des gestes, des caresses plus puissantes que des mots.

*

2002

— Tu ferais quoi si un jour tu ne recevais plus mes messages ? lui avait-elle demandé un matin, tâtant le terrain pour parler de ses envies.

— Je m’inquiéterais pour toi, avait-il rétorqué en l’embrassant tendrement sur le cou, son endroit préféré. Tes mots me rassurent.

— Maman ! Je n’arrive pas à dormir !

À l’époque, Vivi avait six ans et Kirsten sentait un vide emplir son être. Désir de changement, de nouveauté. Fatigue aussi. Lui, voulait un deuxième enfant ; elle, voulait réaliser toutes ses ambitions laissées en suspens par sa grossesse inattendue. Un bonheur qui avait bouleversé ses plans. Elle avait tout pour être heureuse, mais elle s'était contentée de devenir une mère triste et une épouse aimante.

Karl se spécialisait, poursuivait ses aspirations. Alors que pour elle, il était temps de reprendre les rênes de sa vie. Elle refusait qu'une nouvelle grossesse intempestive freine ses envies. Elle reprit ses études d’Histoire de l’art, puis devint galeriste. Elle possédait du talent, un bon œil et les capacités relationnelles pour se faire un joli carnet d’adresses. Elle s’était réalisée, mais il n’y avait plus de place pour un second enfant dans sa vie. D'autant moins qu’elle avait délaissé sa fille au profit des nounous ou des internats.

En plus, une tristesse supplémentaire venait s'ajouter à sa culpabilité de mère. Pendant toutes ces années, elle avait manifesté une entière confiance en son époux. Elle ne l'enviait pas et lui laissait une liberté totale pour suivre ses passions, ses sports, ses loisirs solitaires.

Même lorsqu’elle l’avait soupçonné d’entretenir une relation extra-conjugale, elle avait continué à lui écrire ses petits mots, plus courts, triviaux. Elle s'était interrogée jusqu'au jour où elle avait reçu un courriel bien particulier.

Au bout d’un moment, ses messages s’espacèrent, puis finirent par s’arrêter.

Annotations

Recommandations

Astrée Argol
Venue s’enfermer dans un studio miteux, Léonore pensait échapper aux tourments du quotidien et à ses meilleurs ennemis : les autres. Pourtant, quelques minutes d’absence suffisent à faire basculer sa vie si bien réglée.
Où est Mona ? Qui est Mona ? Deux questions qu’elle n’aurait jamais dû se poser.

Premier jet en construction d'un récit que je qualifierais de "thriller psychologique".
181
299
336
92
Parker
Le quotidien d'un psy qui en a marre.
277
545
332
51
....
Franck Bassa, lieutenant au Département des violences domestiques, se voit confier l'enquête sur un meurtre au SNOLAB, le fameux détecteur de neutrinos.
Bientôt traqué par une multinationale obscure, il va plonger dans un gouffre insoupçonné au fond duquel s'imbriquent un antique physicien, un problème mathématique encore irrésolu et les engrenages de notre intelligence. Décidé à protéger un jeune garçon subitement devenu surdoué, il va peut-être lever le voile sur un des plus lourds secrets de l'histoire.
76
136
380
312

Vous aimez lire Gigi Fro ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0