Chapitre 0 - Introduction

2 minutes de lecture

Je regarde avec dégoût l'imposante machine, créatrice de machination et de conflits.
Outil de pouvoir, de création, de destruction, outil à la fois omnipotent et omniprésent dans la vie de tous...
J'étais la cible comme des centaines, des milliers, des millions d'autres. Manipulé comme manipulable, par le biais d'hommes en noir, en blanc, en bleu, de bien des couleurs vestimentaires.

Aujourd'hui, je me trouve face à mon destin. Poussé par ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces vieillards, je vais devoir prendre en main la bête, au risque de provoquer une guerre, une apocalypse, ou bien pire encore...

- Allez-y. C'est un ordre, vous êtes le nouvel Administrateur.
Ils me répétaient ça, avec leurs grandes armes, leurs gros calibres. Après tout, je peux choisir de signer ou non ce terrible contrat, je peux accepter cette obligation, et ainsi être craint de tous, ou refuser, m'apportant indéniablement des souffrances bien au delà des limites du supportable.
- D'accord.

Je pense de façon aveugle. Du moins, c'est ce que je pense.

Après quelques secondes, je m'approche de l'impressionnante machine, dont la seule vue provoque des montées de psychoses. Je peux me souvenir de tous les massacres, toutes les guerres, toute la souffrance qu'a provoqué ce gigantesque amas de câble et de circuits.
Un genre de dictateur suprême sans époque, sans âme, et contrôlé par un être possédant parfois un coeur, parfois un esprit, parfois les deux, parfois aucun.

Devant moi, le grand écran principal. Derrière moi, des dizaines de soldats armés. Et c'est maintenant que tout se joue...

|INITIALISATION_SYSTEME-CONFIGURATION_DU_NOUVEL_ADMINISTRATEUR|
|........................................................................................................................|
|...ENTREZ_LE_NUMERO_IDENTITAIRE_DU_NOUVEL_ADMINISTRATEUR...|
|ID:________________________________________________|

Ils ont toujours étés dans la simplicité. Mon identité...
L'identité coule dans les veines des gens. L'identité... elle est sous le bras gauche.
Trente-deux chiffres, seize lettres.

|ANALYSE_EN_COURS...|
|ID_VALIDEE.|
|INITIALIZATION_OF_SYSTEM...|
|INITIALIZATION_GRAPHIC_INTERFACE...|
|Bienvenue, M. Patrick. Analyse terminée. Signez pour compléter.|

Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas si je dois. Contrôler cette machine infernale peut apporter tant de malheur sur les gens que j'aime, que j'apprécie, que je connais à peine, ou que je ne connais même pas... elle peut m'attirer tant de haine...
Mais telle est la nature humaine. Recevoir trop de pouvoirs amène irrémédiablement à l'abus. L'envie d'aider, de changer les choses, de tout rendre parfaitement correct... tout le monde sait que c'est impossible. Que l'homme finira toujours par faire une erreur, qui l'enverra directement jusqu'à un doux siège de soie, entourré d'esclaves et de gardiens armés.

Je me retourne quelques secondes, le temps de regarder les spectateurs. Leurs yeux emplis d'excitation, d'avidité, d'espoir, de joie, de tant de sentiments... des exaltations remarquables et remarquées...

Je signe.

...

| Bienvenue au Pouvoir. |

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Gérard Foucher
Un roman, un livre, un essai ?
Vous aimez écrire ? Vous voulez lire un écrivain qui écrit sur l'écriture elle-même ?
Haha ! Ceci est pour vous !
;-)
24
6
12
27
Défi
Jérôme S

Le Bonheur ce sont ces petits instants oU l'âme et le corps s'adonnent au plaisir,a L'heuphorie...
Mais ces moments sont bien cuisants: la chute n'en ai que plus vertigineuse...

J.S
2
4
5
0
Défi
Aline Lopes

Ma tendre amie,
Depuis que je suis partis, je ne cesse de pensé à toi. Mon engagement, me contraint à partir loin de toi.
En te laissant loin de moi, je suis sûr que notre vie sera mieux. Toi avec ton mari et moi avec le mien. Je sais qu'on sait fait la promesse de ne pas se quitter mais, le destin en a décidé autrement.
Je me souviens encore de nos balades avec nos enfants et nos conjoints respectifs, de nos rendez - vous secrets et surtout de ce premier baiser que tu m'as donné. Pour moi ce sera le plus beau et le plus doux de tous mes souvenirs.
J'espère que, ce que nous avons partagé, restera pour toi aussi de beaux et doux souvenirs. Je ne pense pas que se sois la dernière lettre que je t'écris mais la première parmi de nombreuses que je pense t'écrire en espèrent te revoir.
Bien sûr, les premiers temps loin de toi, je ferais semblant de leurs montré que tu ne manques pas, mais au plus profond de mon cœur, tu sais que tu me manqueras et qu'il y aura un vide qui, peut - être avec un peu de chance, tu arriveras à comblé.
Je ne sais pas quoi dire d'autre que tu me manques. Toi, qui le temps de rendez - vous secrets, de balades et de déjeuner improvisé me rendais la femme la plus heureuse du monde.
                      J'espère te revoir très vite.
             Je t'aimerai jusqu'à la fin de l'humanité.




                                              L.
2
2
9
1

Vous aimez lire Chercheuse Pi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0