Épisode 10, partie 4: Nathaniel

9 minutes de lecture

Nathaniel se regardait dans le miroir qui trônait dans un coin de sa chambre. Il était en train de se préparer pour sortir ce soir. C'était enfin le grand jour. Il allait rencontrer les meilleurs amis, non, plutôt, la famille de cœur de la femme qui faisait battre son cœur depuis déjà de nombreux mois. Cela lui faisait du bien. Il avait recommencé à sortir, sachant qu'il s'était arrêté dès que ses études s'étaient terminées. Même si Charlotte essayait encore de le traîner dehors quelques fois.

Equinoxe avait fait en sorte que la voiture qu'envoyait la patronne du Club pour venir les chercher, vienne directement chez lui. Après tout… Il était des plus nerveux. Lui qui était stoïque la plupart du temps. Pour le coup, s'il le pouvait, il prendrait ses jambes à son cou. Ce soir, ça allait être la première fois qu'il mettrait les pieds dans un Club BDSM. Il ne savait pas à quoi s'attendre et surtout… Avait peur de ne pas être légitime en tant que dominant, de ne pas se faire respecter par les autres. Sa compagne avait tout fait pour le rassurer, mais rien n'y faisait, il n'arrivait pas à se sortir tout ça de la tête.

Surtout, autre problème, il ne savait pas du tout comment s'habiller… Du coup, il abandonna sa contemplation pour se tourner vers son lit. Dessus été étendu plusieurs de ses tenues les plus classes. Il voulait attendre que la tatoueuse arrive, pour l'aider à se décider. Elle avait de très bons goûts, après tout. En attendant, il se rendit dans sa cuisine ouverte sur le salon pour se servir un verre. C'est à ce moment-là que la porte d'entrée s'ouvrit après qu'une clé fut introduite dans la serrure. Il avait donné un double des clés à sa douce soumise et petite-amie.

Elle venait souvent passer la nuit et avait même laissé quelques affaires. Son appartement était bien plus petit que celui-ci, c'était plus facile pour elle et moins stressant de venir chez Nathaniel. Equinoxe entra avec un beau sourire sur les lèvres. Depuis qu'il la connaissait, elle n'arrêtait pas de sourire d'une façon si belle, que jamais il n'aurait pu se douter qu'elle avait tant de peine en elle. Il s'en était principalement rendu compte quand elle était rentrée le soir de la soirée d'Halloween. Il avait appris qu'elle avait recroisé son ancien fiancé… Si un jour, il lui était donné de le croiser, sûrement faudrait-il appeler la police pour que l'avocat se contienne.

- Coucou, Nathaniel ! Oh ? Tu n'arrives pas à te décider ? Léo ne va pas tarder, tu sais ? Pas que ça le gênerait de te voir en boxer, mais quand même.

Elle ponctua sa phrase d'un petit rire, venant lui poser un baisé des plus doux sur ses lèvres. Pour ensuite l'entraîner dans sa chambre, observant avec attention ses vêtements.

- Hum… Eh bien pourquoi ne pas remettre ton costume noir mate ? Sans cravate ? Il te va bien.

- Tu es sûr ? Ce n'est pas un peu trop commun ?…

- Non, c'est parfait. Tu sais, tout le monde s'en fiche de ta tenue. Tant qu'elle ne jure pas trop avec l'ambiance. Du noir, c'est très bien. Ne t'inquiètes pas pour ça.

- Et toi ? Tu vas te changer ?

- Bien sûr, je ne vais pas y aller comme ça !

En effet, la jeune femme portait un t-shirt large avec une brassière en dessous, noire. Ainsi qu'un pantalon gris. En arrivant, elle avait déposé un sac qu'elle alla chercher pour entrer ensuite dans la salle de bain. Ressortant quelques minutes après, vêtu d'une robe courte en vinyle faisant penser à la robe de Mercredi Addams. Portant des bas en dentelles, avec un collier en cuir surmonté d’un anneau autour du cou. Nathaniel releva un sourcil, admiratif. S'étonnant encore de voir que tous les types de vêtements lui allait parfaitement.

- Tu veux que je te tienne en laisse ?

- Hum… C'est une possibilité…, à nouveau, elle vint l'embrasser, alors que la sonnerie de la porte se fit entendre.

C'était Léo, qui attendait de l'autre côté. Alors la tatoueuse laissa son compagnon finir de s'habiller pour aller ouvrir à son ami le professeur. Nathaniel avait demandé à y aller aussi avec lui, car il l'avait déjà vu. Cela le rassurerait. Une fois prêt, il se rendit au salon, pour voir le professeur vraiment différent que quand il l'avait rencontré. Il portait une chemise blanche à manches courtes, assez près du corps avec par-dessus un harnais de torse en cuir. Autour de son cou, comme Equinoxe, trônait un collier de soumission. Joins à tout ceci, il avait un pantalon en cuir laissant tout aussi apparaître ses formes fines et svelte. L'avocat aurait pu clairement rougir devant lui. Les soumis hommes ou femmes avaient toujours une aura particulière qui l'attirait énormément.

- Bonsoir Nathaniel. Comment vas-tu ?

- Bien, mais un peu stressé j'avoue. Euh… C'est courant que les soumis mettent des colliers pendant les soirées ?

- Oui, c'est une habitude, surtout pour montrer qu'ils ont un dominant. Vraiment, tu n'as pas à avoir peur. Ce n'est pas un Club ou tout le monde touche à tout le monde. C'est très respectueux et calme., le rassura le blond en lui souriant.

- Oui, vraiment, ce n'est pas comme les autres Clubs ou les soumis doivent appeler tous les dominants « Maître »., ajouta Equinoxe.

Ils s'assirent ensemble pour prendre un petit verre, histoire de lui donner du courage. Puis, vint le moment ou la voiture envoyée par Absynthe, oui, c'était ça son prénom, arriva en bas de l'immeuble. Une fois dans la voiture, qui était en fait… Une putain de limousine, ce qui impressionna le brun, mais… Bien sûr, il ne le montra pas. Le chemin fut assez calme. Néanmoins, il serra la main de sa tatoueuse, car vraiment, il ne savait pas à quoi s'attendre. Il avait juste vu une vidéo d'elle en train de soumettre la patronne pendant la soirée d'Halloween. Cela l'avait rendu très fière qu'Equinoxe tente ce genre d'expérience.

En voyant la file d'attente devant le Club, c'est là qu'il prit peur. Jamais ils allaient pouvoir entrer. Sauf… Que les deux autres marchèrent sur le côté de la file, pour rejoindre le vigile.

- Euh… Nox' ?… Mais…

- Non, ne t'en fais pas. On fait partie du décor ici.

Les deux dirent bonjour au vigile qui les laissa passer sans rien dire. Se retrouvant dans le Club qu'il avait déjà vu une fois. L'ambiance était si chaleureuse, qu'il se sentait tout de suite à l'aise. Il y avait bien un spectacle sur la scène, mais ce n'était pas comme dans certains clubs qui mettaient la musique à fond pour que plus personne ne s'entendent parler. Pour sa rencontre avec Equinoxe, il n'avait pas vraiment fait attention à l'environnement.

Suivant le petit groupe vers une table ou Absynthe attendait, assise, en train de fumer une cigarette. C'était bien évidemment un lieu non fumeur, sauf qu'ici, il n'y avait qu'elle qui avait le droit de fumer. Elle le faisait une fois de temps à autre. Détaillant la brune, il ne put que la trouver magnifique, on voyait bien qu'elle faisait tranchante et dominante dans sa manière d'être.

- Nathaniel, je présume ? Vous en aurez mis du temps. Je devrais vous punir pour cela.

L'avocat ne put que sourire face à un tel tact. Ils allaient sûrement bien s'entendre. Prenant donc sa main, il vint lui faire un baise-main. Sachant que ce genre de chose faisait toujours de l'effet.

- Vous croyez vraiment que je me laisserais faire, ma chère ? D'ailleurs… Que dites-vous de nous tutoyer ? Il me semble que le sourire d'Equinoxe mérite tous les pardons du monde.

Gloussement d'Absynthe, qui se mit à regarder la tatoueuse.

- Je l'aime déjà.

Tous se déridèrent d'un seul coup. Pour finir par s'asseoir à la table. Hiacynthe arrivant pour prendre les commandes. La patronne se collant à Léo, en lui attrapant son collier pour venir l'embrasser sans douceur, ce qui fit rougir d'un coup le professeur qui se dandina devant les deux autres. Il changeait du tout au tout et Nathaniel l'avait remarqué, se demandant comment réagirait Equinoxe s'il était possessif envers elle devant ses amis. Mais pour le moment, ce n'était qu'une idée, il ne voulait pas la brusquer.

- Où es Luciole ?, demanda sa petite-amie à la patronne.

- Il devrait arriver, normalement.

C'est alors que quelqu'un étreignit Equinoxe dans son dos.

- ENFIN ! Enfin je découvre qui m'a volé ma soumise d'amourrrr !, hurla presque Elliot, qui venait d'arriver, comme en furie. Embrassant la tatoueuse sur la joue, avant de la lâcher et de faire le tour de la table pour venir clairement faire la bise à Nathaniel. Qui… D'habitude n'était pas si proche des autres. Même avec Charlotte, il ne lui faisait pas la bise.

- Elliot, évite de lui faire la bise ou des câlins. Nathaniel n'aime pas trop ça…

- Oh ! Je suis désolé Nath' ! Je peux t'appeler Nath' ?, demanda-t-il, l'air inquiet face à l'expression de l'avocat.

Il s'empressa de rassurer l'homme… C'était vraiment un homme ? Il ressemblait beaucoup à une femme avec ses cheveux longs lâchés et sa petite robe rose pastel. Ah, non, il y avait un short en dessous. En tout les cas, il aurait pu le prendre pour une femme.

- Tiens ? Charlotte n'est pas encore arrivée ?, questionna le brun aux longs cheveux.

- Elle ne devrait pas tarder. Elle m'a appelé pour me dire qu'elle essayait de raisonner Mayo. Il est nerveux as fuck, apparemment, informa la patronne.

- Oui patronne ! Hier soir il stressait déjà. Mais vu ce qu'il s'est passé… C'est pas étonnant qu'il soit dans cet état !, intervint Hiacynthe qui venait à nouveau de se glisser près de la table pour prendre la commande du styliste.

- Il s'est passé quoi hier soir, sans que je sois au courant ?

- Oh ! Rien de grave, ne vous inquiétez pas. Juste, il s'est fait draguer par le vieux russe. Il était tout tremblant et a fuis littéralement. J'ai dû lui appeler un taxi.

La conversation intéressait Nathaniel, qui arrivait à se détendre peu à peu. Puis, finalement, prit de curiosité, il demanda :

- Mayo ? Qui est-ce ? Equinoxe ne m'a pas parlé d'un Mayo qui faisait partie de votre bande.

- Ah non, c'est un homme qui a un projet en rapport avec le Club, qu'il voudrait me soumettre, il doit m'en parler ce soir. Charlotte aimerait bien l'intégrer à la bande, je crois, répondit Absynthe.

- Je vois. Comme moi, en somme ?, dit-il en souriant puis en gloussant à l'unisson avec le reste de la bande, qui finirent par trinquer une fois tous servis.

Finalement, il se leva. Une irrépressible envie de pisser venait de le prendre aux tripes. Demandant le chemin vers les toilettes, il s'excusa avec son sourire courtois et stoïque. Sur le chemin, il remarqua que beaucoup de gens l'observait. Il devait faire de l'effet, sauf qu'il ne comprenait pas pourquoi. Il n'était qu'un dominant sans trop d'expérience. Ou alors, on le trouvait beau gosse ? Il n'avait jamais fait attention à savoir si on le trouvait sexy ou beau.

Charlotte ventait souvent ses louanges, mais il ne l'écoutait pas, car c'était souvent quand elle avait quelques litres de bière dans le gosier, qu'elle lâchait ce genre d'information. D'ailleurs… Tout le monde lui parlait de cette Charlotte, qui faisait partie de leur groupe… Depuis le début, il se demandait s'il s'agissait de sa collègue. Car en regroupant les dires de la tatoueuse et de l'avocate… C'était assez similaire tout ça. Sauf qu'il n'avait pas réussi à demander à Equinoxe et encore moins à la rouquine. Jamais. Sinon, il se serait vendu. Il préférait clairement la choquer plutôt que le contraire. Sorte de petite vengeance.

C'est en sortant des toilettes, en retournant vers la table qu'il l'aperçut. La rouquine aux larges boucles brillantes. Sa collègue était donc bien cette Charlotte en question. Quelle coïncidence. D'un côté, ça le faisait chier qu'elle finisse par savoir qu'il s'était lui aussi mit au BDSM, mais en même temps… À lui rabâcher tout le temps le même sujet… Il avait fini par être curieux. Un sourire presque sadique apparut sur son visage. Sadique et froid. Recommençant à marcher, pour arriver dans son dos. La scène qui allait suivre allait être épique.

Annotations

Recommandations

Défi
Pam Ndjen
J'ai écrit une nouvelle pour répondre un défi sur ce qu'est le Mal. Je ne sais si j'y suis parvenue, mais je me suis inspirée de cette maxime très connue qui dit: "L'enfer est pavé de bonnes intentions."
C'est l'histoire d'un combat mystique du Bien contre le Mal, d'une guerrière intrépide et courageuse prête à tout pour vaincre le Mal originel et rétablir la paix sur la Terre.
C'est une nouvelle à chute, que j'espère que vous apprécierez.
Bonne lecture!
2
2
0
10
Deadnox
Nouveau slam comme d'habitude.
3
2
0
3
Défi
Jean-François Chaussier
Une nouvelle très courte publiée d'abord indépendamment, et puis dans le cadre de ce défi proposé. Il y est question de football, mais aussi d'enfance et des rêves qu'on peut faire à cet âge.
2
2
0
2

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0