Épisode 10, partie 2: Equinoxe

9 minutes de lecture

[Alcool]

Ce soir, Equinoxe se rendait (encore ?) au Crimson. Mais on était jeudi soir, me direz-vous ? Oui, ce n'était pas une soirée avec la bande au complet pour une fois. Elle devait simplement retrouver Charlotte. C'était d'ailleurs l'avocate qui lui avait donné rendez-vous. Pour discuter ensemble, sans personne autour, vu qu'elles ne s'étaient pas vu pendant un bon moment à cause de la déprime assez poussée de la tatoueuse. Bien évidemment, Equinoxe s'était empressé d'accepter, car elle aussi avait besoin de lui parler.

Arrivant directement à sa débauche, vers vingt heures. Elle était un peu en retard, vu qu'elle aurait dû finir une heure plus tôt… Mais son client avait fait une longue pause pour son tatouage, elle ne pouvait pas lui demander de prendre sur lui comme ça pour encore deux à trois heures de session de tatouage. Elle avait tout de même prévenu Charlotte, pour ne pas l'embarrasser. Arrivant au Club le téléphone à l'oreille, elle discutait avec Nathaniel sur le chemin, pour lui raconter sa journée. La tatoueuse filerait directement chez lui après cette soirée.

S'arrêtant près de l'entrée, elle chercha du regard la tignasse rousse de son amie. Pour la voir accoudée au bar, avec un sourire niais sur le visage… Pendant qu'elle parlait à la barmaid… C'était Hiacynthe, elle la connaissait à force de la voir travailler ici. Mais elle ne savait rien d'elle au niveau personnel. En tout les cas, ce qu'elle put voir, c'était que les deux femmes se dévoraient des yeux. Sans doute que si la jeune femme aux yeux verrons n'avait pas à s'occuper du bar ce soir, elle se serait volontiers accoudé à son plan de travail elle aussi, pour admirer la femme qu'était Charlotte. Il n'y avait aucun doute là-dessus, Charlotte avait à nouveau craqué pour quelqu'un, et cela semblait des plus réciproque.

S'approchant en douceur, faisant comme si, bien sûr, elle n'avait rien vu, elle tapota l'épaule de son amie, qui se retourna avec un magnifique sourire aux lèvres. C'était des plus beaux à voir pour la tatoueuse.

- Salut Charlotte, ça va ?, commença-t-elle, en douceur.

- Ouais ! Super, et toi ?

- Oui, on commande et on va s'asseoir ? Je crois qu'on a pas mal de choses à se dire, ponctua-t-elle avec un petit clin d’œil. Qui fit clairement rougir légèrement les joues de l'avocate.

Commandant chacune une pinte de bière, blonde pour Equinoxe et brune pour Charlotte, elles allèrent s'asseoir à une petite table ronde dans un coin.

- Je voulais te voir pour te demander des explications par rapport à la dispute qu'il y a eu entre toi et Absynthe ? Léo m'a dit qu'il y avait eu un malentendu entre vous deux, mais c'est tout. Il ne m'a rien expliqué. Sans doute car cela vous regarde, mais j'espère vraiment que ce n'est pas clairement à cause de moi…

La tatoueuse semblait vraiment affectée par tout ce qu'il s'était passé en son absence. Ce qui fit apparemment glousser la rouquine, qui venait de prendre sa pinte pour commencer à la boire avec envie.

- Mais non Nox'. Arrête de toujours penser que tout est de ta faute, d'accord ? Car ce n'est en aucun cas la vérité. Pareil, si tu penses qu'on t'en veut de nous avoir lâché. J'aurais clairement fait pareil que toi si j'avais eu un gros passage à vide comme ça. Tout le monde te soutiens et a compris ta démarche. On s'est surtout inquiété de ne pas avoir de nouvelles de toi. Il aurait pu tout t'arriver, et puis, on connaît tous ta tendance à fortement déprimer.

Face à ce petit sermon dissimulé, elle n'en menait pas large, il fallait le dire. Mais bon, elle fini par fermer les yeux quelques secondes, pour prendre une grande inspiration et se calmer. À son tour, elle prit sa boisson pour en avaler quelques gorgées, histoire de dénouer le nœud qu'elle avait dans le ventre. Cela lui faisait du bien d'entendre même Charlotte lui dire que non, ce n'était pas sa faute.

- Et du coup… Qu'est-ce qu'il s'est passé exactement ? Léo m'a dit qu'Absynthe vous aviez trouvé ensemble au Club, qu'elle s'est énervée et que tu as été black-listé.

- Ouais, c'est ça. En gros, j'étais vraiment mal, Samantha, la fille avec qui je sortais plus ou moins m'avait largué comme une sous-merde… J'avais envie de me bourrer la gueule pour penser à autre chose. Et je l'avais appelé.

Face à cette révélation, Equinoxe haussa les sourcils, ce qui fit soupirer Charlotte avec amusement.

- Je sais, d'habitude j'appelle Luciole ! Mais je ne voulais pas le déranger, alors j'ai appelé Léo car je savais qu'il avait un peu de temps. La patronne n'a pas supporté que je traîne avec son toutou chéri et m'a fait une crise de jalousie, comme une lycéenne énamourée, lui confia l'avocate en se pinçant le nez, se contrôlant pour ne pas trop rire.

- Léo n'est pas le toutou d'Absynthe… Tu exagères…

- Ah ouais ? T'es sûr ? Léo n'a aucune relation amoureuse, ni même une autre relation de domination alors qu'il est poly', vu qu'il l'est avec nous. Juste pour se préserver car elle lui demande. Et il ne vient vers nous que quand Absynthe l'y autorise. Tu es certaine que c'est pas son chihuahua ?

Equinoxe ne pu retenir un petit rire en imaginant Léo en petit chien, même si Elliot convenait mieux à ce type de pensée.

- Dit comme ça…

- Enfin voilà, à cause de ça, Absynthe m'a craché au visage, en plein dans le Club, tout ce qu'elle ressentait à mon égard, c'est-à-dire aucune amitié.

Dans le ton de sa voix, Equinoxe pu déceler un peu de tristesse, ce qui la peina fortement pour son amie. Venant lui poser une main sur la sienne, compatissante. Cela avait dû être des plus difficiles à vivre.

- Comme quoi je m'étais incrustée, qu'elle m'avait accepté dans la bande simplement car Elliot lui avait demandé cette faveur. Et après ça, elle m'a black-listé.

La jeune femme aux cheveux lilas remonta ses lunettes, nerveuse. N'osant plus poser aucune question. Mais pour la rassurer, Charlotte lui prit la main, lui caressant avec son pouce. La rouquine était du genre tactile et elle savait sûrement que la tatoueuse aussi. Alors autant en profiter.

- Après ça, je me disais que ce n'était rien, que je pouvais clairement me passer du Club pour vous voir. Mais… Toi, aucune nouvelle. Et puis, même si j'organise des soirées hors d'ici, ça ne serait pas pareil quoi. Surtout si c'est le vendredi soir, vous auriez dû choisir. Et Absynthe est du genre assez rancunière… J'ai fini par comprendre que ma vie c'était vous. Qu'à part mon travail… Je n'avais que vous. Un peu comme toi. Alors je suis aller m'excuser.

- Quand Léo me l'a dit, j'ai eu peine à le croire. Pour que toi ou Absynthe s'excuse, il en faut énormément…

- Haha ! Oui ! Exactement !

Ce petit rire fini par déclencher l'hilarité des deux jeunes femmes, qui rirent de bon cœur pendant quelques minutes, cela leur faisait un bien fou pendant cette explication.

- Je lui ai dit ce que j'avais sur le cœur. Et finalement… Elle aussi s'est excusé. On a compris qu'on était relativement semblable, et depuis, vraiment, on s'entend tellement mieux !

- En effet, j'ai vu ça à la soirée d'Halloween. Et je dois avouer que je suis vraiment contente pour vous. Plus personne ne sera mis de côté comme ça…

Regardant les verres, alors que le sujet de discussion principal était clos, elle remarqua que l'avocate avait fini sa pinte, alors qu'elle en était qu'à la moitié, alors que c'était elle qui avait le moins parler… Sûrement que s'expliquer donnait soif ? Oui, ça devait être ça. Comme elle s'en doutait, Charlotte leva le bras, regardant la barmaid pour recommander la même chose. Une fois son nouveau verre sur la table, elle regarda la soumise avec un sourire curieux et presque avide. Ce qui fit presque peur à Equinoxe. Sachant qu'elle allait passer par un interrogatoire…

- Alors ? Ce Nathaniel ? Absynthe m'a dit qu'il était du genre… Beau ténébreux.

Cette expression fit d'un coup, piquer un fard à Equinoxe, qui baissa un tout petit peu la tête pour cacher ses yeux avec ses mèches de cheveux. Voilà qu'elle angoissait pour rien. Mais elle était aussi très contente de parler de lui, car elle l'aimait sincèrement.

- Eh bien… Il est vraiment gentil et doux avec moi… Notre relation ne se limite pas à la domination… Et concernant ce sujet, il n'est pas possessif. Si j'ai envie d'être soumise à quelqu'un d'autre à côté… Cela ne le dérange pas. Car il est tout de même assez débutant, même si…, son sourire s'étira progressivement à sa pensée. Même si… Il s'y prend ma foi très bien…

Nouveau rire de la part de Charlotte, qui semblait vouloir exploser de bonheur. Ou alors… De libérer l'excitation qu'elle avait en elle. La tatoueuse avait toujours assimilé la lesbienne à ces lapins de la publicité Duracel. Eux, avaient une pile dans le dos et elle dans le cul, c'était certain…

- Wouahh ! Que je suis contente pour toi ! Après ce que ce connard d'abruti fini t'a fait subir avant… Vraiment, je suis contente, tu mérites d'être heureuse avec quelqu'un de bien ! Mais c'est pas ça que je veux savoir ! Parle-moi de lui ! De ce qu'il fait dans sa vie ? Comment tu l'as rencontré ? À quand on le voit ? Je veux le voir ! Je veux le voir !!, s'écria Charlotte, en tapant sur la table telle une souveraine qui ordonne qu'on satisfasse sa demande sur le champ.

Equinoxe ne pu que rougir à nouveau en souriant. Se mettant une mèche de cheveux derrière une oreille pour mieux regarder son amie dans les yeux. Même si… Elle n'aimait pas trop les contacts visuels dans ce genre de situation.

- Je pense que tu t'entendrais très bien avec lui. Il fait le même travail que toi. Il est avocat. Et je l'ai rencontré sur un forum de discussion autour du BDSM. C'est assez commun, je sais.

- Avocat ? Nah ! Tu me fais marcher, si ça se trouve, je le connais ! Il travaille dans quel cabinet ?

- Euh…, répondit Equinoxe, qui d'un seul coup, eut les yeux aussi ronds que des soucoupes.

- Attends… Ne me dis pas que depuis que tu es avec lui… Tu ne lui as toujours pas demandé ou est-ce qu'il travaillait ?!

- Euh… Bah… Si ?…, finit-elle par répondre, en se triturant les doigts. En y réfléchissant, c'est vrai qu'elle n'en avait jamais parlé. Alors que lui était déjà venait la chercher de nombreuses fois à son salon de tatouage.

Nouveau fou rire. Charlotte se leva pour venir dans le dos de son amie pour l'étreindre. Ce qui rassura Equinoxe, qui eu la confirmation que ce n'était pas grave.

- On le voit quand du coup ?

- Bah… J'allais tous vous appeler ce soir… Il veut venir à la soirée de demain…

- Ohhh ! Mais c'est trop cool ! En plus demain j'aurais un mec à vous présenter aussi !

- Ah ? Un mec ? Mais t'es pas lesbienne, normalement ? gloussa Equinoxe.

- Oui, non mais c'est pas ça ! Arrête de penser qu'au sexe !

Cette fois, l'avocate se rassit et les deux se mirent à boire leurs verres. Equinoxe n'arrivant pas à s'arrêter de rire. Cette soirée lui faisait vraiment du bien.

- Nah, c'est juste un mec pour un partenariat avec le Club, c'est surtout à Absynthe que je dois le présenter.

- Ah, d'accord.

C'est alors qu'une jeune femme au teint hâlé entra dans le champ de vision de la tatoueuse. C'était Hiacynthe qui venait pour prendre les verres vides.

- Voulez-vous recommander, mesdames ? venait-elle de dire, d'une façon assez sensuelle, en fixant Charlotte avec envie.

Les deux femmes déclinèrent la proposition et la barmaid repartie avec ses deux pintes vides.

- Mais dis-moi plutôt Charlotte… Il se passe quoi entre toi et cette barmaid, hein ?

L'avocate rougit tomate d'un seul coup, ce qui fit glousser la tatoueuse. Sans doute ne s'attendait-elle pas que son amie remarque son béguin si rapidement. Ce fut son tour de ne plus savoir quoi dire. Comme si son cerveau faisait un écran bleu. Elle perdait ses moyens devant elle.

- Haha, calme-toi, tu n'es pas obligé de me répondre. Mais pour une avocate, perdre ses moyens, c'est pas l'idéal, hein ! Va falloir que tu bosses là-dessus ! Enfin, j'espère que tout se passera bien entre vous. Car elle a l'air aussi raide dingue que toi !

Annotations

Recommandations

Défi
Pam Ndjen
J'ai écrit une nouvelle pour répondre un défi sur ce qu'est le Mal. Je ne sais si j'y suis parvenue, mais je me suis inspirée de cette maxime très connue qui dit: "L'enfer est pavé de bonnes intentions."
C'est l'histoire d'un combat mystique du Bien contre le Mal, d'une guerrière intrépide et courageuse prête à tout pour vaincre le Mal originel et rétablir la paix sur la Terre.
C'est une nouvelle à chute, que j'espère que vous apprécierez.
Bonne lecture!
2
2
0
10
Deadnox
Nouveau slam comme d'habitude.
3
2
0
3
Défi
Jean-François Chaussier
Une nouvelle très courte publiée d'abord indépendamment, et puis dans le cadre de ce défi proposé. Il y est question de football, mais aussi d'enfance et des rêves qu'on peut faire à cet âge.
2
2
0
2

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0