Épisode 7, partie 5: Léo

9 minutes de lecture

Ce soir, Léo avait une nouvelle occasion de sortir. Ce qu'il faisait vraiment très rarement. Mais entre Charlotte et ce qu'il allait faire ce soir, ça faisait beaucoup. Sachant que la soirée du vendredi habituelle avait été annulée par Absynthe. Il aurait bien voulu demander plus d'information à son amie, savoir si elle allait bien. Mais n'osait pas. Vu tout ce qu'il s'est passé.

Sortant du parking ou il avait garé sa voiture, il se dirigea d'un pas nonchalant vers la boutique d'Elliot. Le brun l'avait appelé pour faire les essayages de sa nouvelle collection. Pour qu'il choisisse les tenues qu'il porterait pendant ses futurs passages sur scène. Il devait aussi parler de la soirée d'Halloween de prévue au Club.

En arrivant, il entra directement, alors que sur la devanture, il y avait le panneau « Fermé » de posé. En même temps, il venait après sa journée de travail. Se faufilant dans les rayons sentant le latex et le cuir, le professeur se détendait au fur et à mesure. Entrant dans la pièce d'essayage privée d'Elliot. Celui-ci était en train de disposer les tenues pour la séance. Il semblait tout content, cela devait faire quelque temps qu'il n'en avait pas fait avec ses amis.

- Léo ! Tu es enfin là ! Alors, ta journée ?, venait de demander le brun, qui avait les cheveux lâchés et des étoiles plein les yeux.

- Bien, merci, un peu fatigante.

Un verre d'alcool dans les mains et c'était parti. Léo longeait les tables pour regarder attentivement les tenues. Ayant énormément de goûts et d'envies pour ses performances, c'était souvent compliqué pour lui de choisir. Mais il haussa un sourcil en voyant les nouvelles créations. Voyant sa réaction, Elliot ne pu que glousser.

- Oui, j'ai pensé à notre Drag-corne nationale ! Du vinyle et des cordes mêlées dans des tenues pas trop choquantes ! Comme tu les aimes.

- Tu… As fait une collection entière… Pour moi ? En quel honneur ?

Elliot se colla doucement dans le dos de Léo, l'étreignant de ses bras fins.

- Disons… Que comme Nox'… On ne s'occupe pas assez de toi… Enfin, c'est mon impression, du coup, j'ai voulu te faire plaisir !

Le sociologue ne pu que sourire face à cette découverte. En effet, le geste lui allait droit au cœur. Absynthe s'occupait de lui, mais il voyait bien qu'elle le mettait dès fois de côté et que dans la bande, c'était l'un des plus effacé avec Equinoxe. En tout les cas, quand ça ne concernait pas sa meilleure amie. N'oublions pas le passage de la Drag-corne à son anniversaire.

S'approchant d'une tenue, il arpenta celle-ci de ses doigts. Caressant le satin des cordes tressées peuplant la tenue. C'était magnifique. Il y en avait de toutes couleur. Du vinyle noir sur des cordes rouges ou or… Du bleu et du gris aussi. Que l'embarra du choix.

- Le choix va être dur…

- Ah non, pas de choix mon chou !

- Hein ? Mais… Je ne pourrais jamais tout m'offrir avec mon petit salaire, tu le sais bien.

- Justement, c'est un petit cadeau de ma part, parce que je ne t'en fais pas assez.

Elliot souriait presque tendrement à son ami. Léo se sentait étrangement bien. Pensant ne jamais avoir réellement eu de lien tangible avec le styliste, pourtant, c'était là, malgré leur manque de communication.

Finalement, il retourna s'asseoir sur les banquettes, il avait largement le temps pour tout essayer, vu qu'il n'avait pas à les acheter. Et donc à choisir.

- Sinon, vu que tu es là… J'en profite. C'est quoi cette histoire avec Charlotte encore ? Absynthe m'a rapidement dit qu'elle l'avait banni du Club ?

Merde. Encore cette discussion sur le tapis. Il avait avalé de travers et toussé pour essayer de reprendre son souffle. Cette histoire lui prenait la tête comme pas possible, déjà qu'il avait aussi de sérieux problèmes à la faculté. Mais bon, il ne pouvait pas y échapper, après tout, lui avait été là pendant l'affrontement… Et la patronne n'avait prévenue personne, enfin… Apparemment Elliot était au courant.

- Euh, comment dire.

- Passe pas par quatre chemins avec moi, chou. J'étais chez Absynthe vendredi soir, elle n'a rien voulut me dire de plus.

- Ah, d'accord. Bah… Charlotte s'est fait larguer.

- Ouai, ça je sais, puisque c'est moi qu'elle vient toujours voir.

Elliot semblait de plus en plus nerveux. Il voulait savoir, ça se sentait, il fallait que Léo arrête de tourner autour du pot.

- Elle m'a appelé pour que je la rejoigne, elle était au Club, à noyer son chagrin. Absynthe nous a vu, elle est arrivée, et elles se sont disputées vraiment violemment. Des vérités se sont dites.

- Ah, d'accord…

- Je ne pensais pas qu'Absynthe détestait vraiment Charlotte, je pensais juste qu'elle l'agaçait…

- Moi aussi, après tout, c'est moi qui lui ai demandé de lui laisser une chance. Je ne pensais pas que ça pouvait aller jusque-là., Elliot se gratta l'arrière de la tête, jouant ensuite avec ses mèches de cheveux, gêné, ne sachant que dire.

De son côté, Léo soupira, posant son verre sur la table basse, ce n'était pas bon de boire s'il abordait des sujets comme celui-ci. Posant une main rassurante sur l'épaule du brun.

- Ne t'inquiète pas, je suis sure que ça ne va pas durée. Qu’Absynthe va se rendre compte que Charlotte manque à notre bande.

- Tu crois ?… Parce que… Je me sens coupable quand même… Et puis, même si ouai, la rouquine est un peu chiante sur les bords, elle fait partie de notre groupe… Déjà que Nox' vient plus… On est plus que trois… C'est triste.

Le blond eu un pincement au cœur. C'était dur pour lui de voir son ami dans cet état. Il pouvait bien voir qu'Elliot se retenait de pleurer. Il avait sûrement, comme lui, l'impression que son monde s'écroulait sous ses pieds et que rien ne serait plus comme avant.

- Aller, calme-toi Luciole, ça va s'arranger, j'y veillerais.

- Même… Pour Nox' ?…

- J'essayerais pour elle, mais je ne te promets rien. Mais je ne lui parle pas vraiment, avec Charlotte ma relation est différente.

- Je comprends, moi aussi… En tout les cas, merci…

Finalement, Elliot essuya ses yeux, qui était humide, se leva alors pour mettre les tenues de la collection Léonicorne sur un portant. Pour aller chercher des mannequins dans une cabine d'essayage, pour les aligner devant les autres cabines. Léo se releva, pour observer, c'était des tenues… Qui ressemblaient à des costumes d'Halloween. Le brun souriait à nouveau d'un air taquin.

- Tu ne sais pas d'ailleurs ! Equinoxe a trouvé un amoureux ! Enfin, c'est ce que Absynthe m'a dit !

- Ah oui ? Vraiment ? C'est assez étonnant… Je ne pensais pas qu'elle cherchait à nouveau… Dit le sociologue, pensif, qui ne s'intéressait plus vraiment aux nouveaux habits.

- Oui, apparemment. Vient te rasseoir, je vais te resservir un verre !

Ce qu'il fit, obéissant à Elliot. Sans vraiment réfléchir, c'était un peu une seconde nature pour lui, après tout, il était soumis. Réfléchissant à la façon d'être de la tatoueuse aux cheveux mauve. Basiquement, il savait qu'elle était passé par un gros passage à vide à cause d'un ancien fiancé, dominant, avec qui ça s'était des plus mal passé. Absynthe connaissait le mec en question, et lui avait dit qu'il ne méritait pas l'estime qu'on lui portait dans certains Clubs de la ville. Mais en même temps, c'était des petits clubs qui ne payaient pas de mine, dans les ruelles mal famées, avec des patrons véreux qui se prenaient pour ce qu'il n'étaient pas.

- Tu as eu quoi comme retour, du coup ? Tu le trouve comment ?

- Oh mais je ne l'ai pas vu ! C'est Absynthe qui l'a aperçu, ils avaient rendez-vous au Club un soir. Il s'appelle Nathaniel et a les cheveux noirs C'est tout ce qu'on sait.

- D'accord… En effet, c'est assez maigre…

Léo était toujours dans sa réflexion, faisant sa tête pensive de quand il était en train de bûcher sur un livre, ou une enquête sociologique, ce que Elliot remarqua en gloussant.

- Si tu entames une enquête sur lui, je veux en être ! Je veux savoir si c'est quelqu'un pour elle !

- Ah mais… Une enquête avec ma compétence, c'est pas la même chose que pour un détective privé, tu sais !

- Oh merde alors… Mais je veux savoir ! Putain !

Le blond se cala un peu contre Elliot, histoire de le rassuré, il avait trop de pression en ce moment, le pauvre. Mais il avait l'impression qu'il y avait autre chose et qu'il ne disait rien à personne, même à sa meilleure amie. C'est vrai que le styliste n'étalait jamais sa vie au sein de la bande…

- J'aimerais bien essayer de faire venir Nox' à la soirée, avec son mec !…

- Hum… Avec ce Nathaniel, pas sur, surtout si c'est pour nous rencontrer officiellement, peut-être voudra-t-elle attendre une occasion plus intime. Mais je vais l'appeler pour lui proposer de venir à la soirée. En espérant qu'elle ne déclinera pas.

- Bah… Absynthe m'a dit qu'elle semblait aller mieux, alors peut-être qu'elle viendra… J'espère vraiment. J'ai fais un costume pour tout le monde !

Cette fois, il se releva, pour aller devant les mannequins, les observant d'un oeil critique, alors qu'Elliot se resservait un verre pour le boire cul sec. C'était complètement fou, mais en ce moment, tout le monde se mettait une race monumentale, c'était la pleine lune ou quoi ?

- Alors ? On reconnaît bien les personnages ? Dis-moi, c'est la première fois que j'en fais, j'avoue, je me suis bien prit la tête., venait de lancer le styliste en plein introspection face au jugement du professeur, enfin, celui qu'il allait lui donner, sûrement. Ce qui fit glousser Léo.

S'arrêtant, il se recula pour avoir une vue d'ensemble. Les costumes étaient tous bien défini, mais pas avec des couleurs habituelles, soit c'était dans du latex orange en dominante et violet, soit noir et violet.

- Ouai, c'est parfait.

- Et tu pense qu'ils sont pour qui ? Aller ! Devine !

- Hummm…

Prenant un peu de temps pour réfléchir car plusieurs pouvaient convenir pour eux.

- Je dirais… La vampire pour Equinoxe… La pirate pour Charlotte… La momie-cléopatre sexy pour Absynthe, à n'en pas douter… Toi… L'infirmière. Et moi…

- LE POLICIER !

Elliot entra dans un fou rire si communicatif que Léo ne pu s'empêcher de se joindre à lui. Observant encore. C'était juste magnifique, son ami avait un talent des plus incroyables avec ses matières.

- Et pour les danseurs et performeurs de ce soir-là ?

Nouveau saut d'Elliot sur ses pieds. Son surnom de Luciole lui allait à merveille, un vrai insecte, pile électrique qui brillait par son talent. Il sorti de la salle d'essayage pour revenir avec des croquis. Des femmes araignées rouges et noires avec des hommes loups, tout ça rendant très bien.

- Cette soirée va sûrement être la meilleure de l'année. Il faudra que tu demandes une augmentation à Absynthe pour tes créations !

- Elle est bien trop radine, jamais elle ne me l'a donnerait.

- N'en soit pas si sur, je suis très persuasif quand il faut, tu oublie que je suis professeur le jour.

Elliot vint étrangement se coller contre Léo, pour lui attraper le paquet sans le prévenir, ce qui le fit couiner d'un ton assez soumis. Les yeux verts du switch se plantant dans ceux du blond qui rougit d'un coup.

- Professeur autoritaire le jour… Mais petit soumis de Madame la nuit, n'oublie pas ! C'est pour ça que je doute qu'elle t'écoute.

- Maissss… Si… Après tout… Hum… Tu es son… Son ami… Elle te dois… Bien ça… Aller… Lâche-moi… S'il te plaît… Tu sais que je… Lui…

- Que tu lui ais fidèle, je sais !

À cette tirade, il le lâcha, lui posant un bisou doux sur la joue pour se faire pardonnait. Sachant très bien que Léo se sentirait coupable de ce qu'il venait de se passer. Elliot enverrait un message à Absynthe pour expliquer ce qu'il s'était passé et que c'était entièrement de sa faute. Qu'elle n'avait pas à punir le professeur.

- Bon, et si on y allait ? Je t'invite à manger dehors ?

Le sourire de son ami était si tendre et sincère, presque innocent, de premier abord, que Léo ne pu pas refuser, surtout… Qu'en effet, il avait une de ses dalles…

Annotations

Recommandations

Défi
Pam Ndjen
J'ai écrit une nouvelle pour répondre un défi sur ce qu'est le Mal. Je ne sais si j'y suis parvenue, mais je me suis inspirée de cette maxime très connue qui dit: "L'enfer est pavé de bonnes intentions."
C'est l'histoire d'un combat mystique du Bien contre le Mal, d'une guerrière intrépide et courageuse prête à tout pour vaincre le Mal originel et rétablir la paix sur la Terre.
C'est une nouvelle à chute, que j'espère que vous apprécierez.
Bonne lecture!
2
2
0
10
Deadnox
Nouveau slam comme d'habitude.
3
2
0
3
Défi
Jean-François Chaussier
Une nouvelle très courte publiée d'abord indépendamment, et puis dans le cadre de ce défi proposé. Il y est question de football, mais aussi d'enfance et des rêves qu'on peut faire à cet âge.
2
2
0
2

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0