Épisode 5, partie 3: Léo

3 minutes de lecture

L’eau brûlante dégoulinait en gouttelettes vaporeuses sur le corps de Léo. La séance enfin terminée, il avait bien mérité une douche pour se détendre et reprendre ses esprits. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas fait une telle séance avec sa déesse.

Il se rhabilla tranquillement, remontant les manches de sa chemise blanche jusqu’aux coudes pour ensuite enfiler sa serviette marron. Recoiffa son catogan pour enfin se rendre dans le salon d’Absynthe qui l’attendait avec un verre de whisky. Comme d’habitude, le rituel ne changeait que très, voire trop rarement. C’était relativement dommage. Un peu de nouveauté ne pourrait leur faire que du bien. Autant au niveau des séances qu’au niveau de leur amitié.

Prenant le verre de ses mains, il s’assit près d’elle. Trop près d’elle, ce qui montrait bien leur lien. Lui étant assit normalement sur le canapé en cuir, alors que la domina’ était allongée. Les fesses collées aux cuisses du professeur et les jambes étendues de tout leur long sur les siennes. Quelques minutes passèrent dans un silence apaisant.

- Il faut que je te parle d’un truc Léo...

Léo posa alors son verre sur la table pour être plus à l’écoute de son amie.

- Que se passe-t-il, ma belle ?

- Tu as des nouvelles d’Equinoxe ?

Oulah, grosse discussion. En effet, il le voyait au regard de la brune. Le sujet semblait la travailler, beaucoup plus que d’autres plus important pourtant. C’est vrai qu’elle lui en avait parlé pendant la séance, mais il n’y avait pas réellement fait attention. D’ailleurs, en y repensant, c’est vrai que la soumise en question ne donnait que peu de nouvelles en ce moment.

Il n’avait pas vraiment de lien avec la tatoueuse même s’il l’aimait bien, il ne la voyait qu’au Club. Sachant pourtant qu’elle désirait le voir et lui parler un peu plus entre les réunions, mais elle n’osait pas. Lui, de son côté avait bien trop de travail avec la fac' et ses bouquins pour penser à envoyer des messages. La plupart du temps, c’était les autres qui venaient à lui pour discuter. Peut-être aurait-il dû venir à elle. Elle fonctionnait sûrement ainsi.

- Je ne comprends pas ce qui lui arrive. Je ne sais pas si c’est par rapport à nous spécifiquement ou autre chose… C’est peut-être ma faute, tu ne crois pas ?, dit la jeune femme, d’une petite voix.

Wah… Pour qu’Absynthe admette ce genre de choses, même devant lui alors qu’ils sont meilleurs amis depuis des années, c’est qu’elle se préoccupait vraiment d’Equinoxe. Tenant à son amitié. Peut-être moins que la leur, mais elle était importante pour la patronne du Club.

- J’avoue ne pas pouvoir t’aider pleinement. On ne se parle que très peu elle et moi. Peut-être serait-il plus simple d’aller la voir pour discuter avec elle à coeur ouvert ?

Il avait tenté l’approche. Mais en soi, parler à coeur ouvert était compliqué, autant pour la patronne que pour la tatoueuse. L’une se cachant derrière une carapace de dominatrice, l’autre cherchant la plupart du temps à fuir.

- D’accord, c’est une idée, mais la connaissant, elle ne va pas s’ouvrir, elle va se fermer comme une huître.

Voilà, qu’est-ce que je disait…

- Dans ce cas, un environnement familier, qui la fasse se sentir en sécurité pourrait l’aider à s’ouvrir un peu plus., c’était le professeur de sociologie, s’intéressant à la psychologie qui venait de parler.

- Oh oui ! Et si j’organisais une soirée pyjama chez moi ?!

La brune semblait en joie d’avoir réussi à trouver une idée qui semblait valoir le coup, sauf que Léo n’était pas si enthousiaste.

- Ouai… Le problème c’est qu’ici, étant ta soumise et qu’un donjon trône sous nos pieds, elle pourrait se sentir vite piégé, obliger de répondre à tes questions...

- Mais je veux qu’elle réponde !, venait de presque hurler la gérante.

Il souffla, la patience chez son amie n’était pas toujours du même degrés.

- Certes, mais vous n’êtes pas en séance… C’est ton amie avant tout, non ? Mieux vaut organiser la soirée chez elle, tu ne crois pas ?, il accompagna ses dires d’un de ses doux sourires qui avaient le don de calmer la jeune femme.

- Oui, tu as sans doute raison, c’est le mieux à faire… J’espère que ça l’aidera. Je sais que c’est dur en ce moment pour elle, je ne sais pas pourquoi, mais je veux lui montrer que je suis là… Que nous sommes tous la pour elle...

Annotations

Recommandations

Défi
Pam Ndjen
J'ai écrit une nouvelle pour répondre un défi sur ce qu'est le Mal. Je ne sais si j'y suis parvenue, mais je me suis inspirée de cette maxime très connue qui dit: "L'enfer est pavé de bonnes intentions."
C'est l'histoire d'un combat mystique du Bien contre le Mal, d'une guerrière intrépide et courageuse prête à tout pour vaincre le Mal originel et rétablir la paix sur la Terre.
C'est une nouvelle à chute, que j'espère que vous apprécierez.
Bonne lecture!
2
2
0
10
Deadnox
Nouveau slam comme d'habitude.
3
2
0
3
Défi
Jean-François Chaussier
Une nouvelle très courte publiée d'abord indépendamment, et puis dans le cadre de ce défi proposé. Il y est question de football, mais aussi d'enfance et des rêves qu'on peut faire à cet âge.
2
2
0
2

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0