Épisode 3, partie 2: Absynthe

2 minutes de lecture

Un verre de vin blanc à la main, Absynthe était en grande discussion avec Elliot, qui était en train de défier Hiacynthe pour boire des shoots de rhum arrangés. Tous les trois riaient de bon coeur.
- Non mais je suis barmaid ici… Jamais tu me battras sur mon propre terrain tu sais ? Et puis il paraît que tu tiens assez mal le rhum en plus ?
- Ouai… J’avoue… Elliot baissa le regard, comme un chien battu.
- Je suis sur qu’une de tes soumises t’a demandé un truc similaire un jour Luciole ! Absynthe semblait vouloir aller au fond des choses, lui faire cracher le morceau, de sorte qu’il comprenne enfin qu’il ne pouvait pas être de taille face à ses employés ou à elle.
- Effectivement… Un jour, y’en a une elle m’a demandé un truc infaisable… Ça a donner une discussion de ce genre : « Marraine la fée, je voudrais un dragon ! Non, un dragon c’est impossible. Alors je voudrais manger tout ce que je veux sans grossir. De quelle couleur le dragon ? » Tu vois le genre ?
Les deux femmes éclatèrent de rire, tellement qu’Absynthe recracha presque son vin par le nez.
- Ouai, tout à fait ! J’imagine bien la situation…

Soudain, un haussement de voix arriva aux oreilles de la patronne. De l’agitation se formait. Avec des rires, et des hurlements. Il fallait vite découvrir de quoi il s’agissait et régler le problème au plus vite pour que la soirée se passe sans accroc.
- Excuse-moi Luciole, il semblerait qu’il y a un problème, je vais aller voir.

Elle se leva pour mieux voir. Mais il y avait trop de monde devant elle. Avançant progressivement, elle commença à voir par-dessus les badauds quelque chose. Un bout arrondit et… Rose ? Qui sautait de temps en temps…
- Qu’est-ce que c’est que ce merdier ?…

Finalement, elle augmenta la cadence en se transformant en brise-glace humain pour finir par s’arrêter net. Face à la table de son groupe d’amis où un Léo en tenue de pony play rose, avec un gode-ceinture en guise de corne et un plug anal à queue enfoncer dans son trou et un bâillon en forme de mors dans la bouche en train de se balader dans tout le Club en imitant un cheval. Absynthe tomba des nus. Mais que se passait-il enfin ?! Pourquoi cette mascarade ?

Charlotte avait sorti des billets bien étrange de sa mallette de travail et les jeter, telle une thug life sur Léo qui continuait son numéro.
- Vas-y bouge ton cul, petite jument ! Répétait-elle en boucle, comme totalement hypnotisait par la prestation.

Finalement, le rouge monta aux joues de la patronne. Elle était à quelques centimètres de Léo, qui finit par la remarquer et vint se placer devant elle en hennissant et claquant de ses bottes-sabots.
- Mais c’est quoi ce BORDEL à la fin !? LEO !
Celui-ci voyant la colère d’Absynthe éclater se mit à fuir. S’ensuivit alors une course-poursuite dans l’Atrium.

Au bout de quelques minutes, Léo revint vers leur table et s’immobilisa, retirant son bâillon et regarda Absynthe dans les yeux.
- Joyeux anniversaire.

Un ton neutre, mais quelque peu chaleureux qui s’empressa de faire retomber la colère de la jeune femme qui se mua en incompréhension. Quand soudain, un énorme gâteau fut déposer sur la table. Dessus était écrit : « 9 ans d’amitié ».
La pression tomba d’un coup. Les larmes lui montèrent aux yeux pour enfin étreindre son meilleur ami de toutes ses forces.
- Merde, j’avais oublié…

Annotations

Recommandations

Défi
Pam Ndjen
J'ai écrit une nouvelle pour répondre un défi sur ce qu'est le Mal. Je ne sais si j'y suis parvenue, mais je me suis inspirée de cette maxime très connue qui dit: "L'enfer est pavé de bonnes intentions."
C'est l'histoire d'un combat mystique du Bien contre le Mal, d'une guerrière intrépide et courageuse prête à tout pour vaincre le Mal originel et rétablir la paix sur la Terre.
C'est une nouvelle à chute, que j'espère que vous apprécierez.
Bonne lecture!
2
2
0
10
Deadnox
Nouveau slam comme d'habitude.
3
2
0
3
Défi
Jean-François Chaussier
Une nouvelle très courte publiée d'abord indépendamment, et puis dans le cadre de ce défi proposé. Il y est question de football, mais aussi d'enfance et des rêves qu'on peut faire à cet âge.
2
2
0
2

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0