Trop pour moi…

Moins d'une minute de lecture

la diva de mon cœur l’a saigné comme le fermier saigne sa bête

mon sang a rempli un océan

mes larmes ont inondé un pays

mes yeux se révèlent encore noyés

le couteau se trouve toujours planté dans mon cœur

mais je n’ai plus mal

heureusement même si ma plaie ne se cicatrise pas

elle doit rester ouverte dans l’espoir de son retour

malgré ma certitude qu’il vaut mieux pas

car elle est trop pour moi

ironie du sort du mauvais sort

c’est à mourir de rire

à souffrir de rire

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0