Mer amère…

Moins d'une minute de lecture

le bleu du ciel a bleui mon cœur de sa magnificence

tandis que je savourais le silence

de cette plage solitaire

ou plutôt sa musique céleste

les roulis de vagues

les cris de mouettes tournoyantes

le vent du large dans mes oreilles

et cette pensée me frappa de plein fouet

la violence du rejet s’avère proportionnelle à celle de la passion

et la mélancolie rend soudainement l’azur noir

tous seuls face au grand mystère de la vie

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0