Nos âmes échouées…

Une minute de lecture

comme du bois flotté mon âme gît

sur une plage abandonnée sous des nuages gris

la grande dame à la faucille m’épie

avec sa tête sans figure sans yeux ni nez

mon esprit se noie au son des vagues désespérées

survolées par des albatros aux ailes brûlées

que voudrait-il se voir confier

par les anges virevoltant entre des nues énigmatiques dispersées

que de mystères dont il se sent exclus mon esprit intrigué

alors que la magie des astres ne se révèle que poussière de lumière éthérée

dont nous sommes aussi constitués

débris d’étoile voilà ce que nous incarnons nous humanité

au cœur d’un futur trou noir sur une feuille de papier

que de mots égarés qui peuvent nous tuer

que de maux douloureux destructeurs par nous tous encaissés

comme du bois flotté nos âmes échouées

sur des rives sans nom sans espoir sans félicité

sans lendemain sans éternité

nos plaintes se perdent en échos déçus ininterrompus

dans les monts vertigineux des pics pointus obtus déchus

du néant intergalactique du vide interstellaire où elles s’engluent puis se diluent

où personne ne les entend plus

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0