Te quitter est un peu mourir…

Moins d'une minute de lecture

comme un fantôme je me faufilerai

dans ton antre pour t’y retrouver

et je me glisserai dans ton lit

au beau milieu de la nuit

alors je te couvrirai de baisers brûlants

et te caresserai de mes doigts d’amant

pour te faire vivre l’euphorie

Ô ma bien-aimée ma douce chérie

au moment de partir

je te dédierai un triste sourire

car te quitter est un peu mourir

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0