Soirée de schizophrénie…

2 minutes de lecture

Une voix crie : c'est son initiation

Que lui veut-on

Tiens, son ami

Qui a été cocufié

Par son autre ami

Qui est là lui aussi

Tandis que sa chérie

Est avec le fauteur

De déloyauté

D’emblée,

Son cerveau prend peur

Face à cette anormalité

L’ont-ils drogué

Il n’en sait rien

On lui présente un signe SS

Eh bien...

Quoi, c’est Hitler et ses nazis

Non ! Ce sont les motards criminalisés

Ils veulent le frapper

Pourquoi veulent-ils lui faire subir ça

Il n’en revient pas

Dans son cerveau tout le monde entend ses pensées

Et lui aussi perçoit leurs idées

Allez !

Cogne-toi le front contre ce verre cassé

Ce sont les voix des initiés dans sa tête

Dans sa tête

Mais non, je ne veux pas

Je ne comprends pas

Ce que vous voulez

Il quitte la soirée

Et ne sait pas combien de temps tout ça a duré

Il en a marre

Il se glisse derrière le volant et démarre

Dans sa tête le monde entier

Des initiés

Se mettent à le huer

Il se sent déprimé

À cause de leurs huées

Non ! Non ! Je ne veux pas être rejeté

Alors, vas-y, fais un accident avec ta voiture

Est-ce ce qu’ils souhaitent réellement

Il n’en est pas sûr

Je ne comprends pas

Vraiment

Je dois me tuer pour devenir initié

Est-ce cela

Oui, tu as tout compris

Lui répondent les voix dans sa tête

Mais il s'entête

Et le doute s’empare de son esprit

Tandis qu’il rentre chez lui

Se verse un jus

Et s’assoit, il n’en peut plus

Et eux ils arrêtent de lui parler

Non ! Non ! Continuez !

Je veux comprendre

Comprendre

Ce que vous me voulez

O. K.

Alors prends ce couteau

Et plante-le-toi

Dans l’estomac

Ainsi tu sauras

C’est bien beau tout ça

Mais je ne comprends pas

Je veux attendre

De comprendre

Avant d’en arriver là

Huées

De tous les initiés

Il se sent mal

Tellement mal

C’est l’enfer

Que doit-il faire

Pour leur plaire

Dormir

Oui, dormir

Il veut dormir

Se dévêtit

Se couche dans son lit

Demain il verra

S’ils désirent encore

Qu’il se fiche un couteau dans le corps

Ils le huent

Mais il n’en peut plus

Il doit se reposer

Les voix commencent à s’estomper

Il ne s’en sent pas même soulagé

Que va-t-il lui arriver

Doit-il les écouter

Pour devenir un initié

Dans ses draps de sueur trempés

Il ne cesse de tourner

Comme un damné

Comme un damné

Ces voix dans son crâne

Dans son crâne

Ooooooohhhhhhhh

Ooooooohhhhhhhh

Ces voix

Ces voix

Qu’elles cessent

Qu’elles cessent

Elles veulent qu’il se tue

Qu’ils se tuent

Mais il ne le veut pas

Ne le veut pas

Que va-t-il faire

C’est l’enfer

Elles vont le rejeter

Et il ne deviendra jamais un initié

Tant pis

Tant pis

Ces voix

Ces voix

Qu’elles cessent

Qu’elles cessent

Il ne comprend pas

Ne comprend pas

Alors il va s’abstenir

S’abstenir

De les écouter

De les écouter

Tant qu’il ne comprendra pas

Tant qu’il ne comprendra pas

Et les voix ont cessé

Et les voix ont cessé

Et il en est soulagé

Soulagé

Libéré

Enfin, libéré

Libéré, libéré, libéré…

Ça faisait des mois qu’elles le hantaient

Qu’elles le hantaient

Ces voix dans sa tête

Dans sa tête

Et elles se sont tues

Se sont tues

Libéré

Libéré

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0