Belle famille…

Une minute de lecture

Marie vivait son rêve d’enfance :

Un époux loyal, deux enfants admirables,

Un petit chien qui jappe d’abondance

Une maison et une auto remarquables

Rien ne manquait à son bonheur

Dans sa vie, aucune trace de malheur

Son mari était cadre dans une grande compagnie d’assurances

Et ses revenus leur faisaient connaître une vie de bombance

La seule ombre au tableau, dans sa profession idéale,

S’avérait les longs déplacements à l’international

N’empêche que sa garde-robe de luxe et ses bijoux étincelants

De même que ses voyages et sa voiture, ce défaut, compensant

Lui permettaient de dissiper vite ce cumulus parfois déplaisant

Et d’apprécier sa bonne fortune de posséder ce foyer éblouissant

Cependant, un matin, son monde enchanté, en un instant, s’écroula

Une meute de policiers, leur porte, à coups de bélier, défonça,

Se ruant dans leur charmant nid d’amour, armés jusqu’aux dents,

Et pointant leurs mitrailleuses sur eux, dans leur lit, en hurlant :

« Pas un geste ! Vous êtes en état d’arrestation pour avoir commis

plusieurs assassinats en tant que tueur à gages pour la famille Gambrini. »

Oui, son monde merveilleux venait de s’effondrer

Toujours allongée, les mains dans les airs levées

Et, se croyant en plein cauchemar, elle dévisageait

Son mari, lui aussi, les mains dressées, à ses côtés

Qui pas même une seule seconde n’osait la regarder

Cet homme qu’elle avait, quinze ans plus tôt, épousé

Mais cela ne pouvait pas être, les policiers se trompaient

Le procès eut effectivement lieu et perdu, pour lui,

Cinquante meurtres, contre lui,

Furent prouvés

Et il fut condamné

À vie,

Sans possibilité

D’être libéré

Un jour

Enfermé

Pour toujours

Et elle, dans sa tour

D’ivoire

Écroulée,

Elle ne parvenait pas à y croire

Les frais d’avocats

L’obligèrent à vendre la maison

Elle se retrouvait dans de beaux draps

Et elle perdit la raison

Ses enfants furent placés

En foyer d’accueil

Et ne se remirent jamais de ce fatal écueil

Annotations

Vous aimez lire É. de Jacob ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0